Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 septembre 2008 7 07 /09 /septembre /2008 03:45



UN TERRIFIANT DOCUMENTAIRE SUR LES ÉVANGÉLISTES

 

     Un film d'une heure 30, tourné en caméra mobile au Missouri et au Nord-Dakota, par deux journalistes américaines . Diffusé en France en mai 2007, c'est à ma connaissance la seule documentation critique sur les évangélistes américains qui soit accessible pour l'instant. Je l'ai visionné, crayon à la main. Les passages mis entre guillemets sont des citations textuelles de témoignages et commentaires filmés : je garantis leur exacte authenticité.

      "25% de la population américaine est évangéliste, soit 80 millions. Il se crée une Église comme celle-ci tous les deux jours aux USA, et ce n'est que la partie visible d'un iceberg mondial. Quand les électeurs évangélistes votent dans ce pays, ce sont eux qui décident du sort des urnes !"

     Morne plaine du Missouri. La chapelle est vaste, ressemble à une salle de spectacle : immense podium, écrans géants, sono sans fil. La veille du camp, on nous montre les animateurs fouinant partout, mains étendues, pour toucher chaque élément du mobilier et l'imprégner de prière : "Chaise, que celui qui prendra place sur toi soit transformé... Micros, transmettez la parole ! Console de sonorisation, ne nous lâche pas ! Tableau électrique, au nom de Dieu, pas de pannes, même s'il y a un orage !" Etc. On fait le ménage avant, pour déloger l'Ennemi des objets.

     Le lendemain : 100 à 150 enfants de 6 à 14 ans, quelques parents. Pendant la durée du camp, ils ne vont quitter cette salle que pour le réfectoire et le dortoir.

 

Méthodes d'incorporation gestuelle

     On les voit danser aux rythmes d'une musique endiablée (si j'ose dire), danser en maniant des bâtons selon des chorégraphies inspirées des arts martiaux. Danses guerrières synchronisées, attitudes belliqueuses comme celles de l'opéra chinois. On les voit sauter de joie et d'excitation sur place. Puis très vite crier, poings levés, les yeux fermés, cous tendus. Pleurer : souvent, et beaucoup. Murmurer des incantations, tête penchée, en se balançant d'avant en arrière. Tendus des pieds à la tête, bras collés au corps, hurler des slogans lancés par l'animateur. Soudain apaisés, ouvrir les mains, paumes vers le haut. Puis se balancer, bras levés, mains frémissantes qu'ils s'imposent mutuellement peu après, yeux fermés d'où coulent des larmes sur leurs joues d'enfants. Enfin tomber en transes au milieu des danseurs, secoués de spasmes prolongés, ou bien prosternés dans un coin, ou encore accroupis devant les marches du podium, bras écartés, yeux clos levés au ciel, visage crispé, nuque cassée.

     Ces enfants, qui doivent être inscrits du CM2 à la 4°, ne se possèdent plus. Ils sont possédés par leurs animateurs, qui appliquent toutes les techniques du "développement corporel".

 

Enrôlés pour une guerre

     Extrait des harangues de l'animatrice : "Aujourd'hui, nous sommes engagés dans ce qu'ils appellent une guerre culturelle. Cette guerre, ce n'est pas nous qui l'avons déclarée : mais c'est eux contre nous. C'est la guerre, et nous appelons à nous la puissance du Christ ! Regardez nos ennemis : eux, ils mettent le paquet sur leurs enfants ! Ils leur apprennent le maniement des armes et des grenades, ils leur donnent envie de à se faire exploser. Eh bien moi, je veux que vous, vous soyez totalement donnés à la cause de Jésus-Christ ! "

     "Tout ce que vous entendez ici, recevez-le comme des prophéties, en faites-en de la guerre !" Puis elle va vers eux, pointe le doigt vers chacun, et  crescendo : "C'est la guerre, c'est la guerre, c'est la guerre ! Chaque jour, c'est la guerre totale : que la bataille commence, alleluya !"

     Entendu aussi, au détour d'un discours de feu :

     "La démocratie... ! Mais, à la fin des fins, leur démocratie, elle va nous détruire !"

 

Une nouvelle religion

     On voit, dans un studio de radio (laquelle ?), un journaliste qui se lamente :

     "Aujourd'hui, il y a là-dedans une nouvelle forme de religion. Quelque chose de nouveau, depuis que Matthieu a écrit son évangile. Je suis chrétien depuis toujours : ces fondamentalistes n'ont rien de généreux, de compassionnel, de miséricordieux : c'est le contraire du christianisme ! Une nouvelle religion, qui n'a rien à voir avec le message du paix du Christ. Ils répètent que nous sommes engagés dans une guerre... Et ils ont grignoté le pouvoir, petit bout par petit bout : pouvoir judiciaire, économique, financier, politique, militaire, etc..."

     Confirmation : un animateur installe sur le podium un panneau de 3 mètres de haut : une photo de G.W. Bush en pied, souriant, aimable. Petit couplet à la louange du Président, grâce à qui le combat de Jésus est enfin engagé. Tous les enfants, extatiques, tendent les mains vers l'icône. Et l'animateur lance le slogan, repris par la foule : "Mister Président, one nation under God !"

     La nation américaine, unifiée par son Président dans la soumission à Dieu.

     Alors, l'animateur tend la main vers les gosses : "En tant que chrétiens, vous aussi vous êtes des leaders : vous parlez à la place de Dieu !"

     (Rappel : ils ont entre 6 et 14 ans, des bonnes bouilles de gosses, des tignasses de pré-adolescents, baskets et tee-shirts flottants)

 

Développement personnel

     L'animatrice dans un couloir bavarde avec Lévi, blanc, mince, visage fin, 13 ans : "Hi, pourquoi est-ce que tu viens au camp ?" - "Parce que... je veux essayer de communiquer avec les autres" Il baisse la tête, gêné : "Je suis... timide" - "Mais pendant les happenings, tu n'es pas timide, n'est-ce pas ?" - "Oh non ! pas à ce moment-là !" Et de fait, on va bientôt voir Lévi prêcher à ses petits copains, avec une grande aisance.

     Slogans entendus : "Vous tenez les manettes (You hold the keys), vous pouvez changer le monde, AB-SO-LU-MENT !"

     "Ce monde est devenu malade : vous, vous pouvez le changer !"

     "Jamais encore il n'y a eu une génération comme celle-ci (doigt pointé vers eux) : MAINTENANT, c'est à vous, c'est le temps de l'accomplissement ! Nous prophétisons ! Et nous disons aux ossements desséchés (regard circulaire) : levez-vous ! MAINTENANT ! The time has come, c'est le moment !"

     "Quand vous sortirez d'ici, vous ne serez plus les mêmes que quand vous êtes arrivés : vous serez brûlants !"

 

Gnose

     Le message évangéliste est un gnosticisme sommaire : eux seuls connaissent le dessein de Dieu, eux seuls accomplissent Sa volonté :

     "Regardez comment ils s'entraînent pour nous faire la guerre ! Mais nous, nous l'emporterons... parce que nous avons... (grand rire)... excusez-moi, mais... nous avons la vérité !"

     "Il y a deux sortes de personnes au monde : ceux qui aiment Jésus. Et ceux qui ne l'aiment pas !"

     "Il y a urgence : accrochez-vous, priez désespérément pour que la véritable volonté de Dieu soit faite !"

     Une gamine de 9 ans, seule dans un jardin, répond aux journalistes : "Ce que vous dites ? C'est votre parole. Ce que Dieu décide : c'est ma parole. Peu m'importe ce que vous pensez"

 

La lessive des cerveaux

     La même fillette de 9 ans (cheveux courts, fossettes dans ses joues rebondies, sourire) : "Qu'est-ce que je ressens pendant les célébrations ? On ressent de la paix, mais on ressent aussi de l'excitation..."

     Au micro, l'animateur martèle, et les enfants hurlent après lui : "Dieu ! Je suis ici à l'entraînement ! Je suis ici pour être éduqué ! Je suis d'accord, Dieu ! Dis ce que tu veux que je fasse, et je le ferai ! Je ferai ce que tu veux que je fasse !"

     "Continuez à crier, enchaîne l'animateur : aujourd'hui, c'est le plus grand jour de toute votre vie !"

     L'animatrice visionne une cassette : on voit une petite fille, en pleurs, les yeux révulsés, marmonnant. Commentaire : "Elle ne se rend pas compte de ce qui lui arrive. C'est tout simple : elle est envahie, investie par l'Esprit... Ah,  Les enfants ! Donnez-moi n'importe lesquels : ils sont si ouverts, si disponibles, si prêts à tout ! En un rien de temps, je leur fais ressentir des choses, ils ont des visions, ils entendent des paroles ! Vous savez, 47% des évangélistes prennent la décision d'être born again, c'est à dire d'accepter Jésus comme sauveur, avant l'âge de 13 ans"

     Résultat : extraits de la prédication de Lévi (13 ans) devant l'assemblée :

     "Ce que je ressens profondément, c'est que cette génération est une génération-charnière : nous possédons la clé du retour de Jésus ! Nous sommes une génération qui doit se lever ! Quand je prêche devant vous, ce n'est plus moi qui parle. Bon, c'est moi... mais, vous savez : ce n'est plus moi"

 

Serments de fin de camp

1- Tous ont les yeux levés vers un drapeau, frappé d'une grande croix. Ils posent la main droite sur le coeur, et, d'une seule voix :

     "Je jure fidélité et soumission (I plead allegeance) au drapeau de Jésus"

2- Ils se rassemblent en groupe compact autour d'une Bible posée sur une table basse. Ils tendent le bras vers cette Bible, poing fermé, jusqu'à ce que leurs poings se touchent, pouce contre annulaire, formant un cercle immatériel au-dessus du Livre sacré. Toujours d'une seule voix :

     "Je jure fidélité et soumission (I plead allegeance) à la Bible"

 

Conclusion     

     Je me refuse à tout commentaire, et vous livre ce matériau brut, sachant qu'il semble pour l'instant seul de son genre sur le marché des médias. Trop de choses se bousculent dans ma tête, trop de tristesse dans mon coeur. Partagez-les, si vous voulez. Moi, je me tais.

                                                   M.B., 30 Juillet 2007



http://michelbenoit17.over-blog.com/categorie-1008627.html



_____________________________________________________________________________________





RÉSUMÉ DU FILM

Documentaire - Plongée dans un camp de vacances religieux aux Etats-Unis. Des enfants de familles chrétiennes intégristes attendent d'y recevoir la parole divine, et s'agitent, en transe, comme possédés, quand l'Esprit saint parle en eux. Des mômes qui maudissent Harry Potter - parce qu'un héros sorcier est une chose sacrilège ; des gamins qui vénèrent le leader de leur pays, et embrassent son effigie en carton...

CRITIQUE TELERAMA
bien

Film documentaire de Heidi Ewing et Rachel Grady (USA, 2006). Image : Mira Chang et Jenna Rosher. Musique : Force Theory. 84 mn. Inédit. Genre : Les déments de Jésus. Rachael, Levi, Tory et les autres ont une dizaine d'années, parfois moins. Ils prient pour la pureté de l'Amérique, le salut du président Bush et contre l'avortement. Heidi Ewing et Rachel Grady les ont filmés durant de longs mois, depuis Kansas City, où ils vivent, jusqu'à un camp d'été dans le Dakota du Nord. Pasteur pentecôtiste, Becky Fisher est à la tête de cette colo très spéciale. Celle qui sait faire monter la pression, invite les enfants à honnir le « sacrilège » ...

http://www.telerama.fr/cinema/films/jesus-camp,299375.php

Partager cet article

Repost 0
Published by Eva R-sistons au choc de civilisations - dans fanatismes - fondamentalismes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Eva pour la communion des civilisations
  • Eva pour la communion des civilisations
  • : Eva est une femme de paix, de consensus, s'opposant au "choc de civilisations", prônant la tolérance, le dialogue et même la communion de civilisations. Elle veut être un pont fraternel entre les différentes religions monothéistes. Elle dénonce les fondamentalismes, les intégrismes, les communautarismes sectaires et fanatiques, repliés sur eux, intolérants, va-t-en-guerre, dominateurs, inquisiteurs, haineux, racistes, eugénistes, impérialistes.
  • Contact

Recherche