Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 novembre 2008 5 21 /11 /novembre /2008 08:49
Les anciens combattants de l'armée d'Afrique s'unissent
Maati Byat (en blanc, à droite), vit dans le foyer Adoma de Rassuen. Ancien combattant dans l'artillerie, il discute souvent de la guerre avec les autres résidents.

Photo S.D.
Les anciens combattants
de l'armée d'Afrique
s'unissent


Elève-toi les a aidés à créer leur association, constituée ce soir
Maati Byat (en blanc, à droite), vit dans le foyer Adoma de Rassuen. Ancien combattant dans l'artillerie, il discute souvent de la guerre avec les autres résidents.


C'est un projet que l'association Elève-toi (lire ci-dessous) avait en tête depuis deux ans et qui va se concrétiser ce soir, au cours d'un repas. L'association des anciens combattants de l'armée d'Afrique devrait en effet se constituer, définir son nom, son objet et élire son conseil d'administration. Frédéric Vigouroux, maire de Miramas et conseiller général, devrait en être le parrain d'honneur. "L'idée, c'est que les anciens combattants de l'armée d'Afrique puissent avoir une reconnaissance sur la ville, qu'ils participent en tant que tels aux cérémonies commémoratives", explique Salim Djerrari, membre de l'association Élève-toi. "D'un point de vue historique, reprend-il, on a séparé ces anciens combattants des associations de la République, or pendant un temps, l'armée française comptait des tirailleurs sénégalais, tunisiens, etc. comme l'a montré le film Indigènes." Trente anciens combattants de l'armée d'Afrique vivent à Istres, 25 à Miramas et 30 à Port-de-Bouc. "Ils sont pour la plupart dans des foyers Adoma, poursuit Salim Djerrari. Ils vivent dans des conditions de précarité extrême, ils sont séparés de leur famille, touchent une maigre pension. Ils attendent la mort..." Depuis plusieurs mois, l'association Élève-toi travaille avec ces anciens combattants sur la mémoire, en recueillant leurs témoignages. "Nous allons aussi les filmer et pourquoi pas écrire un livre avec eux", poursuit Salim Djerrari. Maati Byat, un Marocain de 85 ans, a combattu pendant quatre ans avec l'armée française, lors de la deuxième guerre mondiale. Résident du foyer Adoma de Rassuen, il se remémore souvent cette période avec d'autres anciens combattants. "J'étais dans l'artillerie,raconte-t-il, j'ai combattu en Allemagne, en Alsace, en Italie, en Corse même!" Maati sera présent ce soir au repas des anciens, et devrait intégrer l'association. "Cela permettra de raconter ce qui s'est passé."


Zoom sur l'association.

Élève-toi est une association du centre culturel musulman d'Istres. Grâce à ses partenariats avec Le Coluche, Scènes et cinés Ouest Provence, les résidences Adoma, des centres sociaux ainsi que le comité d'établissement d'ArcelorMittal, elle met en place, depuis octobre 2007, plusieurs projets, dans le cadre du Contrat urbain de cohésion sociale. Son projet, centré sur la culture arabo-andalouse du 12e siècle, époque durant laquelle coexistaient les trois cultures monothéistes, se décline en différentes actions. Mardi soir, par exemple, l'association a emmené les anciens combattants de l'armée d'Afrique ainsi que des jeunes des quartiers à Miramas pour assister à A nos morts, fresque historique et chorégraphique retraçant l'histoire des tirailleurs pendant les deux guerres mondiales. Ce soir, la troupe Mémoire vive sera d'ailleurs présente pour discuter du spectacle avec les anciens combattants. Eleve-toi s'est par ailleurs associée au cinéma Le Coluche. Demain, Le Destin, un film engagé qui rend hommage au cinéaste égyptien Youcef Chahine sera projeté au Coluche. Un intervenant apportera à l'issue de la projection son éclairage sur le contexte historique ainsi que sur la personnalité et l'oeuvre d'Ibn Rushd alias Avéroes.
Le 13 décembre un dîner-conférence sera organisé sur le thème de la coexistence des trois cultures monothéistes durant Al andalus, l'Andalousie du XIIe siècle.
Trois intervenants issus de ces cultures évoqueront cette période de paix, de prospérité et de développement.

Par Stéphanie Durand ( sdurand@laprovence-presse.fr )
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Eva R-sistons au choc de civilisations - dans Unité - communion
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Eva pour la communion des civilisations
  • Eva pour la communion des civilisations
  • : Eva est une femme de paix, de consensus, s'opposant au "choc de civilisations", prônant la tolérance, le dialogue et même la communion de civilisations. Elle veut être un pont fraternel entre les différentes religions monothéistes. Elle dénonce les fondamentalismes, les intégrismes, les communautarismes sectaires et fanatiques, repliés sur eux, intolérants, va-t-en-guerre, dominateurs, inquisiteurs, haineux, racistes, eugénistes, impérialistes.
  • Contact

Recherche