Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 novembre 2008 7 23 /11 /novembre /2008 06:08

 

 

 Vidéo à écouter absolument :

 

Alliance stratégique et amicale

Judaisme-Islam

 

http://www.dailymotion.com/video/k6lX41l41qPBFgLwsH

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Eva R-sistons au choc de civilisations - dans Dialogue inter-religieux
commenter cet article

commentaires

Eva R-sistons 07/01/2009 04:13

Bonjour

Très prise, je n'ai pas eu le temps de lire ton long commentaire, je le lirai plus tard

eva

ALIA Boudjemaa 04/01/2009 14:34

La définition de notre univers et du virus nommé homme.




04/01/2009.

moisejesusmohamed@yayoo.fr

Lettre ouverte à l'humanité.

La raison de la force et la sagesse de la raison



Jusqu’à quarante ans, l’homme passe son temps à ne faire que des bêtises, actes involontaires dus à une logique et une morale, une raison et une sagesse, toutes deux brouillées. A partir de la quarantaine, il passe la moitié de son temps à commettre des conneries, actes volontaires dus à des excès de logique, des crises de raison, et une âme dressée et domptée, et l’autre moitié, masqué de morale et de culte, à faire semblant de les corriger. Il passe tout son temps à la recherche de la paix en passant toujours par une guerre. Il déclare la guerre pour avoir la paix. Lorsque vous lui faites une remarque, il vous traite de fou, si vous êtes un citoyen ordinaire, et d’athée si vous avez une certaine place sociale. Il est inconscient et d’une intelligence et d’une logique toutes deux exceptionnelles. Arrivé à la huitantaine, il tombe malade atteint de démence sénile, d’un Alzheimer, et petit à petit, il oublie qu’il avait payé la dote de son épouse, ensuite qu'il est marié et en fin qu'il est en escale dans ce monde et son avion va bientôt décoller. Quelques uns arrivent à garder une partie de leurs esprits ; ils font le bilan de leur séjour sur terre et concluent qu’il est négatif. La loi ne peut ni juger, ni soigner les premiers ; ils sont malades et ils ne le savent pas et elle ne sait pas de quoi ils souffrent ; elle ne peut pas juger les seconds, il n’y a pas de preuves et en plus ce sont eux la loi et la loi ne peux pas juger la loi. Le troisième groupe n'est vivant que de corps ; il est mort d'âme. Vous ne pouvez ni juger ni soigner un cadavre ; vous ne pouvez lui faire qu'une seule chose, la laisser pourrir à l'air libre. L'enterrer, non, vous ne pouvez pas enterrer un corps vivant même s'il est sans âme.

Vous n'arrivez pas à vous adapter à ce monde ; il y'a quelque chose d'anormal ! Quelque chose qui grince quelque part. Vous vous posez souvent la question suivante : Le monde est-il à l'envers ? S'il ne l'est pas, est ce vous qui l’êtes ? J’avais posé cette question à un neveu célibataire, âgé de 37 ans. Il m'avait répondu : « Tonton je ne suis pas encore marié ». Je n'avais rien compris à sa réponse ; je le questionne sur le monde, il me répond sur le mariage. Je crois qu’il y’a un secret derrière sa réponse. Il n’y a que les philosophes qui ne savent pas où se trouvent leurs intérêts, qui peuvent répondre à une question aussi délicate et aussi dangereuse pour celui qui la pose et surtout pour celui qui y répondrait. Il risque d'être soit jugé, sévèrement condamné et expulsé vers le Seigneur, soit pris pour un fou. La justice et la psychopathologie fonctionnent comme la démocratie, la majorité l'emporte. Comme tout le monde veut appliquer l'avis de la majorité, vous devinez le résultat. Celui qui ne cherche pas à comprendre, porte un masque interne, ne dit pas ce qu'il pense mais ce que son entourage veut entendre. Il est jugé et condamné par contumace ; il suffit qu'il se démasque et tombe entre leurs mains pour voir ce qu'ils lui réservent. Comme le sévère verdict sera tôt ou tard appliqué à tout humain sensé, une condamnation en plus ou en moins, le mariage, ne changera rien. Qu'il réussisse ou pas cela n'a pas d'importance; il vous rendra au moins personne insensée, philosophe. Je crois que le neveu avait raison, il faut poser cette question à des gens mariés, des penseurs.

Les cultures et les cultes sont des patrimoines qui appartiennent à l'humanité entière. Elles représentent l'aptitude de l'homme à se civiliser d'une façon logique et corporelle, la civilisation du monde temps. Les cultures ne sont pas des créations humaines, mais uniquement des fabrications ; l'homme ne fait qu'agencer d'une façon logique des éléments créés par notre créateur ; le verbe créer est à réserver à l'unique créateur, le divin, afin d'éviter tout égarement. Elles ont des qualités mais aussi des inconvénients. Utilisées d'une façon sage, de leur bon côté, elles permettent à l'humanité de progresser dans tous les domaines mais, mal utilisées, elles risquent d'entraîner l'holocauste et l'extinction de la race humaine. C'est là qu'interviennent les cultes où la sagesse prime, les vrais cultes pour éviter les dérapages ou, au moins atténuer leurs impactes sur la race humaine. Ils représentent le régulateur de nos cultures, la voie sage, saine et morale de se civiliser. La culture appartient à un groupe d'individus ; Ils ont des droits et des devoirs envers et sur leur culture. Ils peuvent l'améliorer ou la changer ; tout dépend du groupe ou du pouvoir de son chef, de la raison de son chef. Le culte appartient au créateur. S'il existe, les croyants auront tout à gagner, les mécréants, tout à perdre ; s'il n'existe pas, les croyants n'auront rien perdu, les mécréants n'auront rien gagné. Mieux vaut ne rien perdre et avoir la possibilité de gagner, croire en Dieu, que ne rien gagner et de prendre le risque de tout perdre, ne pas y croire. Le culte, régulateur de la culture est un droit privé inviolable, et surtout un devoir privé envers notre créateur, qui ne regarde que la personne concernée. C'est un rapport direct entre le créateur et le créé, l'homme. Intervenir et l'empêcher de décider librement ou de décider à sa place, risque de nous mettre dans l'embarras, d'être jugé à sa place par le seigneur. Dans la culture, l'homme peut intervenir, dans le culte, jamais. C'est l'intervention de l'homme dans ce lien, ce rapport privé entre l'individu et le seigneur qui est à l'origine de tous les maux dont souffre actuellement l'humanité. Pour l'ange et Satan, ils sont constants et invariables ; ils ne changent pas et, pour eux tout est programmé d'avance. L'ange reste ange, une place lui est réservée au paradis ; Satan reste Satan, une place l'attend en enfer. L'homme est la seule créature, mot synonyme de création, qui a le choix entre être un ange ou un démon, le choix entre mériter d'allez en enfer ou au paradis. Il est très variable et instable, ceci est du à quoi ? Ceci est du au fait qu'il a le pouvoir de décision, un pouvoir où la raison et les droits l'emportent sur la sagesse et les devoirs. L'homme cherche à tout avoir sans devoirs en contrepartie.


Au lieu d'économiser la politique, ils avaient fait l'inverse, politisé l'économie. Les banques types "Banque El Khalifa" qui traduite mot à mot signifie banque du représentant du prophète, sont ouvertes un peu partout dans le monde. Qu'il soit public ou privé, gare à l'argent déposé. L'homme est mi-ange mi-démon, le matin, ange, le soir démon ; l'argent déposé le matin, disparaît par enchantement, le soir. Dans le capitalisme, le pouvoir est entre les mains de l'argent ; dans le socialisme, l'argent est entre les mains du pouvoir. Ce qui se passe dans le monde dit non libre n'est qu'une révolution où le pouvoir cherche à privatiser l'économie d'une façon diabolique, s'accaparer de l'argent pour ne pas perdre le pouvoir et mettre le pouvoir entre les mains de l'argent. Les uns utilisent le démocratisme militaire, les autres, le militarisme démocratique. Les Etats-Unis, là pour les aider, sont passés au Moyen Orient, corps maquillé de santé cachant un esprit souffrant, apprendre aux citoyens du tiers monde, la sagesse et la raison, résultat, ils avaient perdu la raison. Ils nous disent qu'un esprit sain ne se rencontre que dans un corps sain. Le corps sain est souvent maquillé de santé et cache un esprit malade où vous ne rencontrerez que de la raison.

Au Moyen Orient, ils avaient fait des occidentaux et du peuple américain en particulier, une monnaie faite pour être dépensée, du reste du monde de la chaire à canons faite pour tirer dessus, des israéliens et des palestiniens, un fer chauffé, des habillés en chrétiens, un enclume, et des habillés en musulmans, un marteau. Les israéliens, victimes de tous les temps, et les palestiniens, victimes du passé et du présent, se retrouvent devant un dilemme, être écrasés par le marteau ou l'enclume. La solution se trouve entre les mains de gouvernements patriotes qui cherchent toujours la paix en passant toujours par une déclaration de paix, jamais par une déclaration de guerre, qui considèrent la responsabilité et le pouvoir comme un fardeau usant les épaules, non comme un font de commerce où les droits s'achètent et les devoirs s'enterrent d'eux même. En occident, par la ruse et le mensonge, ils arrivent au pouvoir ; dans le reste du monde, par la force, les uns cherchent à garder, les autres, à y arriver. Vu par des gens inversé le monde à l'envers paraît droit.

La solution est entre les mains de l'électeur occidental qui, grâce aux sacrifices de ses ancêtres, a la chance de dire ce qu'ils pensent et non ce que les démons maquillés et habillés en humains, veulent entendre. S'il cherche vraiment la solution aux problèmes, la sagesse est d'être responsable et, par la suite, de se responsabiliser sur sa voix, de ne la donner qu'a des personnes qui avaient parcouru ce monde à pied, l'avoir observé en détail et non en gros, à des personnes qui vous considèrent comme des citoyens à part entière, non, de la monnaie faite pour être dépensée. Sur nous, les citoyens du reste du monde, n'y compter pas. Nos pays ne sont que des enclos et les peuples des troupeaux de moutons ; le matin, nous sommes dans la prairie, le soir à l'écurie et en cas de nécessité, au marché à bétail ou à l'abattoir.

Les israéliens et les palestiniens doivent se réveiller et cesser de jouer les marionnettes des habillés en chrétiens qui ne sont qu'une enclume, et en habillés en musulmans qui jouent le rôle de marteau. Chez le gouvernement israélien, la raison à plus d'importance que la sagesse ; il cherche à arriver au pouvoir en passant toujours par une guerre où le peuple israélien n'est que de la monnaie faite pour être dépensée. Chez les palestiniens, ce n'est qu'une course au pouvoir où Hamas cherche à arriver au pouvoir,Fath, à le garder et ne pas le perdre, à le privatiser ; la victime, le peuple palestinien n'est que de la chaire à canon sur lequel tout le monde tire, Hamas et Fath compris. Hamas élue d'une façon démocratique, est ensorcelée et hypnotisée et cherche à ensorceler le peuple palestinien pour arriver et garder le pouvoir ; il ne sait pas ce qu'il fait. Il ne faut pas l'attaquer, il faut dialoguer avec lui, le soigner, le réveiller et réveiller le peuple palestinien avec. Fath est là pour garder le pouvoir même s'il doit sacrifier tout le peuple palestinien et l'humanité entière avec ; Hamas et Fath doivent aller aux élections et laisser le peuple choisir. Toute nouvelle dictature dans la région, ne ferait que perpétuer le conflit. Peuples israéliens et palestiniens, vous avez des droits mais vous avez aussi des devoirs ! Cessez de suivre votre cerveau, centre de raison qui nous fait souvent perdre la raison, et où le centre de commande des droits est en extase, celui des devoirs, inhibé ; suivez les conseils de votre cœur, centre de la sagesse, de la morale et de la vraie foi, avancez le cœur dans la main, un cœur plein de confiance en notre créateur de tous. N'écoutez que votre cœur, la vérité, jamais vos oreilles qui ne captent que des mensonges. Israéliens et palestiniens, vous êtes une même famille avec les mêmes origines. Les pays qui vous entourent ne sont que des marteaux, ceux qui vous conseillent des enclumes. Est-ce l'enclume qui vous soutient et qui va vous tenir entre ses bras ou le marteau qui va vous projeter sur l'enclume qui va vous écraser. Le gouvernement israélien cherche à arriver au pouvoir par la force maquillée de mensonge et de ruse, Hamas cherche à y arriver par la force maquillée de culte raison, Fath, à le garder par la force des affaires maquillée de légitimité. Suivez le conseil d'un homme dont le passé est derrière lui et vous allez voir les résultats. Ce qui se passe actuellement au Moyen Orient est une guerre économique, une guerre des affaires entre l'occident et la chine sur un terrain loué le Moyen Orient. Les populations de la région, israéliens et palestiniens surtouts, ne sont que de la monnaie faite pour être dépensée et de la chaire à canon faite pour tirer dessus. Les sunnites ne sont que des démérités de la grâce d'Allah, la sunna avait remplacé le Coran, les chiites, des égarés par les sunnites. Les israéliens et les palestiniens, hébreux et phéniciens de culte musulman et chrétien, ne sont que des marionnettes entre leurs mains. En Juin 2008, , adressé une lettre aux Etats-Unis dans laquelle,"au nom de la sagesse du peuple américain j'avais déclaré la guerre aux Etats-Unis" et je l'avais emportée. La raison est là pour toujours partir à la recherche de la paix en passant toujours par une guerre, perd son temps et toute son énergie dans les champs de bataille et gagne toutes les batailles. La morale, la sagesse, la vraie foi, part à la recherche de la paix en passant toujours par une déclaration de paix, ne perd jamais son temps dans les champs de batailles, passe directement à la guerre et l'emporte. Je souhaite que vous perdiez cette bataille pour gagner la guerre contre vous-même, celle de la sagesse contre la raison. Si vous voulez éviter au peuple israélien de déménager de la région, par grignotage et érosion, ce qui se passe actuellement, continuez les batailles ; si vous cherchez à sauver le peuple israélien, le corps, il ne faut sauver aussi son âme, vos frères les palestiniens. Vous avez des droits et, il ne faut pas oublier vos devoirs qui ne sont autres que les droits des palestiniens. Vous poussez les ajames qui se disent arabes d'avoir des envies, la peau d'un juif, en leur donnant l'impression que vous aussi, vous avez des envies, la peau d'un arabe avec, son âme Je crois que pour sauver ce qui reste du peuple israélien et palestinien je vais être dans l'obligation de " au nom du peuple israélien et palestinien, je vais déclarer la guerre au gouvernement israélien, à Hamas et à Fath". Je ne perds jamais mon temps dans les batailles, je passe directement à la guerre, celle entre la sagesse et la raison et je l'emporte toujours. Palestiniens et israélien, je crois que ce que vous faites avait été sous les conseils des vrais arabes qui avaient effacé tous nos cultes et cultures de la région, résultat, les sunnites, les démérités vont se retrouver en s'égarant, en devenant chiites, et l'envies d'un peu de peau d'israéliens et ensuite de peau de juif en général, ne ferait que s'amplifier. Faut-il chercher à sauver le peuple israélien en sacrifiant son gouvernement, force mensonge et ruse, maquillée de démocratie pour sauver le peuple israélien ou attendre tout en préparant le terrain à une situation où il faut sacrifier le peuple israélien pour sauver les juifs du monde entier. C'est un amazigh musulman des Aurès, l'arrière petit fils d'El Kahina la juive et de Saint Augustin le chrétien qui est moitié raison moitié sagesse, qui ne compte que sur les démocrates et qui souhaite que vous ouvriez les passages et déclariez un cessez le feu de votre côté pour mettre tout le monde devant la vraie réalité, celle de la sagesse et non de la raison,et ne pas perturber, et réveiller de force l'hypnotisé qui risque de l'emballer, donner un peu de temps aux hypnotisés pour qu'ils se réveillent. Israéliens et palestiniens, vous ne faites q'enfoncer toute la région dans le labyrinthe de la raison et vous êtes entrain de perdre la raison. Au lieu d'apprendre à s'entraimer, vous leurs apprenez à fabriquer des bombes et à s'entredéchirer ; une partie explose, l'autre implose.


Pour la chine, l'Inde, la Russie et les nouvelles puissances, détonateurs de la première phase de la grande crise, la crise actuelle, il faut des lois sociales pour éviter la grande crise qui attend tout le monde. Celle que nous vivons actuellement n'est que le début, la gestation de la crise adulte qui attend nos enfants à tous dont le seul tord est d'être nés au mauvais moment.

Pour le Tiers monde, détonateur de la phase finale de la grande crise, avant qu'il ne soit trop tard, aidez les peuples à choisir, les moutons à se réveiller et ceux cachés dans des peaux de moutons, à dire ce qu'ils pensent et à faire ce qu'il faut faire, transformer les enclos en états dignes de ce nom, ce que vous auriez du faire, il y'a bien longtemps.



La devise orientale est :

« Peuple (moutons) ne réfléchis point, le roi (le loup) est là pour réfléchir à ta place ».


La devise des gouvernements occidentaux est :

"Idiots d'électeurs, vous êtes libres de dire ce que vous pensez, nous, nous ne ferons que ce que nous voulons".

Je ne sais pas ce que vous pouvez attendre de raison pareille où la sagesse avait été assassinée.

Pour pousser les gouvernements à réfléchir avant d'agir, la solution est de ne pas le laisser le musée de l'histoire tell qu'il est actuellement ; il faut le diviser en deux, le palais du musée de l'histoire et la poubelle du musée de l'histoire, et de ne plus mélanger le palais et son vidoir.


Le monde en général, est très simple, c'est l'homme qui l'a compliqué parce que l'humain est incompréhensible. Adam avait tout le paradis à sa disposition ; il ne lui manquait qu'une pomme pourrie, la raison et le droit. En cherchant à l'ajouter à sa collection, la sagesse lui a explosé à la figue ; il avait tout perdu, et la pomme et le paradis avec. Nous cherchons toujours à définir ce qui nous entoure, d'une façon logique, raison jamais d'une façon sage et morale. Ce que nous apercevons n'est qu'illusion ; nous ne voyons pas les objets, mais la lumière qu'ils réfléchissent. Nous ne faisons que les déduire. Il suffit, la nuit, d'éteindre la lumière pour s'en rendre compte. Nos hommes politiques ne parlent que d'objets, de logique ; ils n'ont jamais prononcé le mot lumière, la morale, la sagesse.

Le seigneur est la lumière des lumières, l'énergie des énergies, la sagesse des sagesses et l'âme des âmes, source de toutes les lumières, toutes les énergies, toutes les sagesses et toutes les âmes, sans lesquelles nous ne pouvons pas exister. Exister, vivre c'est être éclairé par une lumière, celle de dieu.

L'homme n'est qu'un corps et sa logique, sa raison, parties périssables fonctions du temps à enterrer profondément sous les pieds de ses victimes, pour éviter toute épidémie et, une âme et une morale, une sagesse, une vraie foi, partie éternelle à conserver.
Le corps n'est qu'un reflet de la lumière et une photocopie visible, irréelle et périssable d'une copie originale invisible, réelle et éternelle, l'âme, avec lequel le droit et la raison jouent et il ne le sait pas.

L'âme est une copie originale, invisible, réelle et éternelle d'une photocopie visible, irréelle et périssable, le corps, un reflet de lumière, avec laquelle la sagesse travaille et, ensemble, elles cherchent à contrôler le corps et sa raison.
La morale, la vraie foi liée à l'âme, est la sagesse éternelle de l'ensemble, la logique, liée au corps, sa raison, sa crise passagère de folie.

Le corps est un amas de matière pourrissable que tout le monde voit ; en réalité, il ne voit pas le corps mais la lumière que ce dernier réfléchit. Il suffit d'éteindre la lumière pour s'en rendre compte. Nous ne voyons pas le corps mais la lumière qu'il r'envoie sur nous. Cette lumière vient d'une autre lumière qui elle-même vient d'une autre lumière, celle du seigneur. La logique, la raison est représentée par le champ électromagnétique créé par le système nerveux central et périphérique que nous allons appeler champ électromagnétique périphérique ; la sagesse passe toujours devant la raison.

La conscience est la résultante du devoir et du droit, de la raison et de la sagesse. Comme le devoir, la sagesse, doit être égal au droit, à la raison, et leur somme une constante innée et congénitale, pour équilibrer entre l'âme et le corps, ce que nous gagnons en droit et en raison, nous le perdons en sagesse et en devoir. La conscience est alors égale :

Conscience = droit racine de deux= 1,414 raisons=1,414logiques.
Conscience = devoir racine de deux=1,414sagesses=1,414morales.

Comme le droit est égal au devoir, nous allons les considérer comme une unité humaine que nous allons appeler U.

Conscience= U√2

La conscience est une prison interne en nous, une prison où nous ne sommes pas à l'intérieur de ses barreaux mais attachés à l'extérieur de ces derniers, une prison infernale d'où personne n'avait jamais pu s'en échapper.

L'âme est représentée par le champ magnétique cardiaque, champ magnétique central, qui, étudié ressemble à une photocopie invisible et détectable du corps.

La morale par le champ électrique, champ électrique central.

Tous les deux créés par le nœud sinusal et le nœud auriculo ventriculaire qui se trouvent au niveau du cœur. Les greffées de cœur peuvent faire avancer l'étude dans ce domaine et les progrès des sciences qui cherchent à définir l'homme et voir pourquoi il est mi ange mi démon, ange le matin, démon le soir. Vous avez d'un côté, le champ électromagnétique du corps et de sa raison, de l'autre, le champ électromagnétique de l'âme et de sa sagesse. Il y'a interaction entre les deux champs électromagnétiques de l'humain, le champ électromagnétique sinuso auriculo ventriculaire, de l'âme et sa morale, la sagesse qui est à ne pas confondre avec la foi qui n'est souvent qu'une vraie fausse interprétation de la vraie foi, la vraie vérité, et le champ électromagnétique cérébral, la logique, la raison. L'interaction des deux nous permet de prendre des décisions qui sont en gros de quatre types nuancées :

-Une morale et une logique, une sagesse et une raison, un droit et un devoir équilibrés.

-Une morale et une illogique, une sagesse sans raison.

-Une immorale et une logique, une raison sans sagesse.

-Une immorale et une illogique, ni raison ni sagesse.

Leur étude va nous permettre de comprendre l'homme. En fabriquant des appareils enregistreurs de raison et de sagesse, de droit et de devoir, nous arriverons à étudier l'homme et à voter pour des gens qui méritent de nous représenter.

Nous commençons toujours notre travaille par une sagesse et une raison, un devoir. En cour de route nous perdons la sagesse et nous faisons un petit parcourt chevauchant notre raison, ensuite nous nous égarons chevauchant notre raison et, à la fin, nous perdons la raison. La crise mondiale actuelle a peut être un point de départ qui n'est peut-être qu'un thème délirant qui a donné la crise de paranoïa que nous vivons actuellement. Je crois que l'humanité entière s'est divisée en plusieurs groupes chacun spécialisé dans un domaine spécifique de la terreur. Le terrorisme politique et économique avaient entraîné et donné naissance à un terrorisme social qui avait finit par pousser nos enfants à tous par se réfugier derrière le culte et la culture, une sorte de assabia tribale qui avait poussé les uns à se jeter dans la gueule de la terreur armée et les autres dans celle des poissons. Où se trouve la solution ? Dans le terrorisme cause, nos politiques à tous et la politisation de nos économies à tous qui au lieu d'observer le monde d'en bas, le regardent d'en haut.

Une étude de ces différents champs, magnétiques et électriques est souhaitable pour mieux connaître l'homme, origine des malheurs du monde temps.

Le monde est divisé en monde temps et monde hors temps et le monde temps n'est qu'une infime partie du monde hors temps, et incluse dans ce dernier.

L'homme est constitué d'un corps avec sa raison et d'une âme avec sa sagesse. Le couple corps raison est situé dans le monde temps ; le couple âme sagesse, dans le monde hors temps. L'homme est à cheval sur le monde temps et le monde hors temps. Lorsque vous rêvez, vous êtes dans un sommeil paroxystique qui n'est autre qu'un laps de temps pendant lequel l'âme se libère de son corps et, libre de la pesanteur, de l'espace et du temps, domaine de la raison, part en voyage dans le monde hors temps.

Nous sommes prisonniers du monde temps avec comme prison la terre et comme cachots nos corps, menottés par le temps, l'espace et la force de gravitation.

Il y'a onze planètes autour du soleil ! Le système solaire représente peut-être le macro atome sodium de l'univers. Le micro atome de sodium que nous connaissons avait donné l'homme et ses électrons ne sont peut-être pas groupés par paire mais isolés chacun sur une orbite propre de l'a même façon que les systèmes stellaires. L'infiniment petit est structuré de la même façon que l'infiniment grand. Dans l'univers il y'a un phénomène d'itération, l'univers est fractal, ce qui risque de remettre en doute une partie de nos connaissances actuelles sur la structure de l'atome. L'univers en lui-même est un énorme être vivant composé de macro atomes, les systèmes stellaires, avec un corps que vous devinez grâce à la lumière qu'il réfléchit, et une raison les lois que nous arrivons à mettre sous des formules mathématiques, une âme et une sagesse, le tout s'adapte et marche à merveille. Nous sommes sur la terre, sur l'électron n°3, du macro atome de sodium de l'univers en partant dans notre numérotation à partir du noyau, le soleil. Si vous réfléchissez bien, vous remarquerez que l'univers où nous vivons, le monde temps est un immense corps que vous arrivez à détecter grâce à la lumière qu'il réfléchit. Il y'a dedans une raison, il fonctionne, une sagesse, il fonctionne à merveille, et une âme, il est vivant, mais il est souffrant. Il est atteint et contaminé par un virus, l'homme. L'homme n'est qu'un virus duquel le corps monde temps doit se débarrasser et le rejeter comme un greffon étranger. Ce que vous voyez comme phénomènes étranges et anormaux, inondations, sécheresse, ouragans, trou d'ozone, fonte des glaces, effet de serre et autre ne sont que des réactions normale d'un corps malade de l'homme, la terre. Elle cherche, à utiliser ses anticorps pour se défendre et guérir, se débarrasser du mi-démon mi-ange, l'homme.


Les hommes sages ne jugent jamais les gens sur ce qu'ils disent ni sur ce qu'ils font, mais sur les résultats et les conséquences de leurs actes sur la société qu'ils sont sensés représenter. Je me rappelle du nom de Hannibal et son patriotisme, mais je ne me rappelle de l'empereur romain qui avait incendié Carthage. Le musée de l'histoire doit être divisé en deux pavillons, celui de son palais et celui de sa poubelle. C'est un citoyen qui voit le monde d'en bas qui vous écrit et qui, si la cour pénale internationale le convoque ou même lui demande de se présenter devant elle, il irait à pieds pour gagner du temps. Il n'y a que les gens dont le ventre est plein de bottes de foins qui, refusent de s'y présenter.



L'homme est souffrant et en plus il est ensorcelé et hypnotisé et, ce qui est encore plus grave, il ne le sait pas. Il a perdu sa sagesse et sa raison, sa foi en lui et la raison. Le devoir des humains chez lesquels il reste un peu de sagesse et de raison, doivent faire quelque chose pour cette humanité avant qu'il ne soit trop tard, de perdre eux aussi la sagesse et sa raison, la foi en l'homme et la raison. L'homme de sexe masculin n'est qu'un grand enfant ; enfant jeune, il tète le sein de sa mère, plein de substance nutritive du corps, grand enfant, il se marie, devient enfant de son épouse et tète son sein plein d'amour, substance nutritive de l'esprit. Dans tous les cas, fils de sa mère ou de son épouse, il ne fait que renverser avec sa charrue tout ce qui se trouve devant lui. La femme couve avec son utérus ; écartons les enfants, petits et grands, et laissons les parents, nos épouses prendre le pouvoir et vous allez voir le résultat. Si actuellement la femme est tordue c'est à cause de l'homme qui l'avait transformée chez les uns en esclave, emprisonnée dans ses vêtements, et chez les autres en objet habillé sans vêtements, qui l'avait obligée à muter et à se transformer en hameçon qui voit son grand enfant poisson. Le jeune président élu, Monsieur Barak Obama avait traversé le désert de ce monde à pied ; je suis sûr qu'il l'avait observé en microscopique. Je compte sur Madame Obama pour l'aider et l'éclairer afin d'éviter les pièges de la raison et de suivre la sagesse, afin de ne pas perdre la foi en l'humain et la raison.

Je vous admire, monsieur Nelson Mandela, et si j'étais une femme, je vous aurais épousés de force et si vous aviez refusé, je vous aurais empoisonnés et mis dans un congélateur pour vous garder pour moi toute seule. Heureusement pour vous, je suis de sexe masculin et excellent hétérosexuel. Le mariage réussi est toujours basé sur la tendresse et le respect, jamais sur le plaisir et l'amour. Jusqu'à quarante ans, l'homme passe son temps à faire des bêtises, actes involontaires dus à une logique brouillée ; à partir de la quarantaine, il passe la moitié de son temps à faire des conneries, actes volontaires dus à un excès de logique et à une absence totale de morale, et l'autre moitié, habillé de culte et de morale, à faire semblant de les corriger. Je suis âgé de cinquante sept ans. A cet âge, l'homme est trop vieux pour refaire sa vie, se marier ou se remarier, et trop jeune pour mourir. Il n'est bon qu'à une seule chose, se spécialiser dans l'art de faire des conneries qui n'est autre que partir à la recherche de la paix en passant toujours par une déclaration de guerre. Cette dernière, cette guerre a évoluée avec le temps ; nous ne pouvons pas arrêter le progrès, dont l'évolution ressemble à celle du temps ; elle évolue dans un seul sens, celui de l'excès de logique, de raison, et de manque de morale, de sagesse. La guerre classique se déroulait chez les antagonistes, sur leurs territoires ; maintenant les champs de batailles sont loués. Le premier coup de feu est toujours tiré par un fou ; ce qui m'inquiète, ce sont les gens sains d'esprit qui terminent la suite et mettent les peuples devant le fait accompli. A partir de la huitantaine, quatre vingt ans, l'homme, atteint de démence sénile, perd la raison et la mémoire ; ils n'arrive plus à faire la différence entre ses bêtises et ses conneries et oublie qu'il avait payé la dote à son épouse, qu'il est marié et ensuite qu'il est passé par ce monde. Je crois que monsieur Nelson Mandela, ou c'est un ange qui ne peut pas et n'est pas passé par la phase des bêtises et des conneries, parce qu'il était en prison, ou il les fait en cachette. En plus, il s'est marié à l'âge de la démence sénile. Je ne sais pas comment il fait. Je crois que vous êtes le dernier des humains. Monsieur, je suis âgé de 57 ans, âge des conneries, et de peau blanche, je crois que j'ai fait une connerie, j'ai, au nom du peuple américain, déclaré la guerre aux Etats-Unis, sans passer par des batailles (lettre chez l'ambassadeur des Etats-Unis à Alger). Je souhaite avoir votre avis ainsi que celui du respectable président Clinton, citoyen du peuple américain. Vous savez qu'à l'école, les blancs nous avaient appris qu'un ange ne peut pas se mettre dans la peau d'un noir, tous les prophètes sont des blancs ou des petits blancs, jamais noir. Pourquoi ? Parce que les blancs sont tordus ; il leurs faut un prophète pour les raboter, un noir, non. Je remarque que ce n'est pas vrai, l'ange est un noir, jamais un blanc, à cause de ses excès de logique ; il peut se mettre aussi bien dans la peau d'un blanc que dans celle d'un noir mais l'intérieur est toujours noir, couleur symbole de la tristesse humaine. Vous êtes un noir dans la peau d'un noir et, je crois que vous pouvez faire confiance à monsieur Clinton, que je respecte beaucoup. C'est un noir dans la peau d'un blanc. La vie est une distance dont l'unité de mesure est le temps, en générale l'année, une distance, une ligne qui est en réalité, une surface, avec une largeur et une longueur. Sur la largeur, vous avez le corps et sa logique, sur la longueur, l'âme et sa morale. Ce que nous gagnons en largeur, en corps et en logique, nous le perdons en longueur, en âme et en morale. Je crois que vous êtes les deux derniers des humains qui peuvent comprendre ce que je ressens parce que vous êtes tous les deux noirs, l'un dans la peau d'un noir et l'autre dans la peau d'un blanc qui savent qu'ils sont à cheval sur le monde temps et le monde hors temps.


La plupart d'entre nous souffrent de leur estomac ; ils ont faim et n'ont rien à se mettre sous la dent. Quelques uns ont mal à l'estomac parce qu'ils ont trop mangé, mangé leur part et celle des autres, de ceux qui souffrent de leur estomac.
Vu par les lumières diplômées de l'Université de la Rue, université de la tactique et de la pratique, le monde est droit et les diplômés de l'université universelle ne sont que des imbéciles qui au lieu de faire des affaires jouent le rôle de scientifiques, et perdent leur temps sur les bancs des universités universelles. Drôle de raison et drôle de logique. Nos civilisations vont bientôt disparaîtrent. Un météorite est peut être en route destination la terre.





L'humanité cherche toujours à avoir la sensation d'être dans un monde droit, mais son problème est qu'elle est à l'envers. Au lieu de se redresser pour se retrouver dans un monde droit, elle avait préféré inverser son monde pour qu'il lui paraisse droit. Aux yeux d'une humanité inversée, un monde à l'envers parait et est droit. Au lieu de se mouler à son monde, elle avait cherché à le dompter. En cherchant à le dresser pour elle, elle l'avait dressé contre elle ; j'en vois déjà le phénomène inflammatoire, signe de rejet naturel et normal d'un greffon hétéro H.L.A (Humain Lymphocyte Anticorps et hétéro groupe. Actuellement, l'humanité se fait soigner par des immuno dépressifs, le terrorisme et l'émigration tous deux forcés, traitement très dangereux pour sa santé générale, son système immunitaire. La façon la plus sage et la moins brutale est de l'immuniser d'une façon naturelle, de donner le temps et la possibilité aux gens de se réveiller et delà comprendre le sens et le but de cette étude, en créant entre temps, un embryon que nous allons ensemble, nommer l'organisation des cultes unis, (l'O.C.U.). Son but serait de prendre la défense de nos différents cultes qui ne le sont que dans nos têtes, et d'apprendre aux gens que le culte est un droit et un devoir privé, la culture un droit et un devoir public. Il n'y a pas de conflit de civilisations ; la paranoïa que nous vivons actuellement tous est en réalité un conflit entre d'un côté, les gouvernements occidentaux, arrivés au pouvoir par la ruse et le mensonge et leurs valets, les gouvernements clandestins du reste du monde, arrivés au pouvoir par la force, et de l'autre les peuples du monde entier.

La seule façon de régler les problèmes de l'humanité est de partir à leur recherche, et surtout de chercher là où nous aurions du chercher il y a bien longtemps, à l'intérieur de l'homme. L'homme est composé de quoi ? Il est composé d'un corps, d'une logique, d'une morale et d'une âme avec le tout lié par un roh, une partie soufflée en nous par notre créateur pour faire de nous des êtres supérieurs responsables avec des devoirs qui précèdent les droits. Le corps et sa logique, liés et inséparables, se trouvent dans le monde temps, l'âme et sa morale, intimement liées, se trouvent dans le monde hors temps. L'homme est à cheval sur le monde temps et le monde hors temps. Rêver c'est voyager dans le monde hors temps. La logique est là pour servir le corps, la morale, l'âme. La logique est là pour se baser sur la raison, partir à la recherche de la paix en passant toujours par une déclaration de guerre, mener des batailles et les gagner toutes. La morale, la sagesse, est là passe toujours par une déclaration de paix, les batailles ne l'intéresse pas ; elle passe directement vers la guerre pour l'emporter. La logique a de tout temps gagné toutes les batailles mais la morale a toujours emporté la guerre. L'humanité est à l'envers ; elle a la tête en bas et les jambes en l'air. Cherchant à voir son monde droit, elle avait deux possibilités, se redresser ou inverser son monde. Elle avait la deuxième solution, inverser son monde pour qu'il lui paraisse droit. Il faut essayer de redresser cette humanité, comment ? L'humanité est un corps, l'O.N.U., sa logique la terre, son l'âme de l'humanité ; il manque une morale. Complétons et harmonisons l'ensemble en lui ajoutant une morale, en créant l'organisation des cultes unis, L'O.C.U. où tous les cultes, athées compris, seront tous représentés. En Juin 2008, j'avais au nom du peuple américain, déclaré la guerre aux Etats-Unis. Sans passer par les batailles, je suis allé directement vers la guerre et je j'ai emportée ; le peuple américain est sorti victorieux même s'il a perdu quelques plumes et il doit faire très attention à son ennemi, la raison, les Etats-Unis. Je souhaite que l'O.N.U., raison et logique de cette humanité, se fasse aider par la sagesse, l'O.C.U., sinon, étant représentant légitime de la sagesse et la morale humaine je serait dans l'obligation de : " au nom de l'humanité, je déclarerai la guerre à l'O.N.U. ". Je suis sûr de gagner cette guerre. La raison est faite pour partir à la recherche de la paix en passant toujours par une déclaration de guerre et gagner toutes les batailles. Elle oublie que la sagesse, la morale, la foi en l'homme et son créateur part toujours à la recherche de la paix en déclarant la paix en sautant sur les détails, les batailles, où la raison perd son temps, et en allant directement vers la guerre et l'emporter. L'O.N.U., la raison veut-elle parier avec la sagesse ? Je le lui déconseille. Faite que pour emporter des batailles et perdre la guerre, la raison est perdante d'avance.

-Créons l'O.C.U. pour empêcher l'utilisation frauduleuse de nos admirables cultes et culture, biens de nous tous, pour sauver ce qui reste de l'humanité, s'il en reste quelque chose encore quelque chose !

-Donnons plus de pouvoirs à la cour pénale internationale. Je compte sur le peuple américain pour signer une convention, s'il cherche à sortir du labyrinthe où les Etats-Unis l'avaient précipité.

S'intéresser un peu plus au terrorisme politique et économique qui est entrain de grignoter et d'éroder l'humanité.

Intéressez vous à un peu plus aux causes et non aux conséquences du terrorisme qui n'est que de la sculpture sur le sable d'une plage à marée base, la marrée haute sera dans quelques instants là pour tout effacer .

Les hommes sages ne jugent jamais les gens sur ce qu'ils disent ni sur ce qu'ils font, mais sur les résultats et les conséquences de leurs actes sur la société qu'ils sont sensés représenter. Je me rappelle du nom de Hannibal et son patriotisme, mais je ne me rappelle de l'empereur romain qui avait incendié Carthage. Le musée de l'histoire doit être divisé en deux pavillons, celui de son palais et celui de sa poubelle. C'est un citoyen qui voit le monde d'en bas qui vous écrit et qui, si la cour pénale internationale le convoque ou même lui demande de se présenter devant elle, il irait à pieds pour gagner du temps. Il n'y a que les gens dont le ventre est plein de bottes de foins qui, refusent de s'y présenter.




Le Khalifa Abbasside, Haroun El Rachid était dans le désert : il avait soif et avait demandé un verre d'eau. Le grand écrivain El Djaheth ironisa en lui disant :
- Mon khalifat, supposant qu'il n'y ait pas d'eau avec nous, qu'est ce vous donnerez en échange d'un verre d'eau ?
- La moitié de mon empire.
-Si vous n'arrivez par à uriner ce verre d'eau, qu'est ce que vous donneriez en échange pour la dégager ?
- Pour la faire sortir, je donnerai l'autre moitié de mon empire.
-Mon khalifat, un empire qui vaut un verre d'eau que vous allez ensuite douloureusement pisser, ne mérite pas toute cette peine.
Le khalifat s'est mis à pleurer.

"Je crois que la moitié de l'humanité avait été échangée contre un verre d'eau ; l'autre moitié contre une sonde, pour le pisser. Après avoir uriné, je ne sais pas s'il faut pleurer ou rire. Je laisse le soin au lecteur de terminer cette phrase".

Une fois El Djaheth avait été surpris assis sur le fauteuil impérial du khalifat ; les gardes l'avaient fouetté. Il est allé, en larme, voir le khalifat Haroun El Rachid qui lui dit :

-Pourquoi tu pleures ?
-Les gardes de votre majesté m'ont fouettés.
-Qu'est ce tu leurs as fait ?
-J'ai peur pour vous mon khalifa.
-A cause de quoi ?
-A cause de votre fauteuil ; je me suis assis quelques minutes, sur votre fauteuil et regardez ce qui m'ait arrivé ; vous, vous êtes assis dedans toute votre vie, je ne sais pas ce qui vous attend.

Le khalifat a eu des larmes aux yeux, Mais, il n'a jamais lâché le pouvoir ; c'est un arabe pure race.

Je crois que la moitié de l'empire humanité avait été échangé contre un verre d'eau, la deuxième moitié, contre une sonde urinaire, pour la pisser, et vous me dites que le monde n'est pas à l'envers. N'oubliez jamais que la canne est toujours courbée d'en haut, les peuples n'y sont pour rien.

La raison est faite pour gagner des batailles, la sagesse pour emporter la guerre, sans passer et perdre du temps dans les batailles menées par la raison.

Je ne cherche pas de conflit, je cherche uniquement les vraies causes du conflit pour régler tous les conflits qui ne sont que des conflits entre d'un co=ôté les devoirs, la raison et de l'autre, les devoirs, la sagesse. L'homme n'est qu'une victime et un esclave de ses droits.

Tous mes respects à toute personne qui porte l'humanité dans son cœur.


Docteur ALIA.





La création de l'O.C.U. peut être financée par l'argent que l'insigne ci-joint mis sut des T shirts va sûrement faire rentrer. A vous de me guider dans ma démarche et de me poser les questions sur ce qui peut ne pas paraître assez clair surtout au sujet de l'homme, du macro atome et du monde temps et monde hors temps. Vous répondre sera un plaisir pour moi.

Tous mes respects.























Athées. Polythéistes.







Musulmans. Juifs.






Chrétiens.




Organisation des Cultes Unis.

O.C.U.




Les chrétiens sont en bas pour tenir et éviter que tout cela ne tombe. Je crois que c'est ce que vous faites actuellement.

Pour tous les peuples, un culte n'a jamais été une récompensé mais un dernier avertissement avant son anéantissement. Les juifs avaient été condamnés à errer dans le désert du Sinaï, ils l'avaient traversé, les arabes dans celui de l'ignorance, il est immense et ils sont en plein sommeil depuis Moawia. Pour le traverser, il faut avant tout se réveiller et non pas chercher à le traverser en rêvant.

Présentation

  • : Eva pour la communion des civilisations
  • Eva pour la communion des civilisations
  • : Eva est une femme de paix, de consensus, s'opposant au "choc de civilisations", prônant la tolérance, le dialogue et même la communion de civilisations. Elle veut être un pont fraternel entre les différentes religions monothéistes. Elle dénonce les fondamentalismes, les intégrismes, les communautarismes sectaires et fanatiques, repliés sur eux, intolérants, va-t-en-guerre, dominateurs, inquisiteurs, haineux, racistes, eugénistes, impérialistes.
  • Contact

Recherche