Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mars 2009 1 16 /03 /mars /2009 05:04
Un article paru en 2007 :

Face à face avec Dalil Boubakeur, Président du CFCM


samedi 24 mars 2007
par Olivia Cattan
popularité : 1%


A l'occasion du début de la course aux Présidentielles nous avons souhaité revenir avec Dalil Boubakeur, Président du Conseil français du Culte musulman, sur les grands sujets d’actualité.


Vous êtes recteur de la grande mosquée de Paris et Président du CFCM (conseil français du culte musulman), pensez-vous que la création de cette instance initiée par Nicolas Sarkozy a permis à la religion musulmane, d’avoir une tribune officielle en France ?

Dalil Boubakeur : Depuis longtemps, nous avions besoin d’une Instance musulmane dans notre système de Laïcité. Les Instances religieuses n’étant pas reconnues en tant que telles. L’Etat tenait à avoir en face des représentants religieux musulmans avec qui dialoguer. Après de nombreuses tergiversations, le CFCM a été crée en essayant de représenter toutes les sensibilités religieuses. L’Islam a une présence qui n’est pas toujours sans problème.

On parle souvent d’une majorité silencieuse qui pratique un Islam modéré, tolérant et ouvert et d’une minorité islamiste, qu’en est-il ?

D.B :J’espère que cette minorité se manifestera désormais de manière moins silencieuse dans le champs religieux français et mondial. La France n’acceptera pas une vision radicale de l’Islam ni une attitude communautariste. Il n’est pas bon que les modérés se taisent. Je défends un Islam laïc. La religion musulmane n’a rien à voir avec l’activisme, la politique, la violence et le terrorisme. Il ne faut pas dénaturer les visages de l’Islam, de cœur de raison et de foi. L’Islam est une civilisation riche de valeurs humanistes et tolérantes.

De quelle façon essayez-vous de lutter contre ces quelques imams extrémistes qui prêchent la haine dans les caves ?

D.B. : Il nous faut lutter ensemble. La religion ne peut pas servir de tremplin à un activisme politique ou à un radicalisme de lutte. L’islam est une spiritualité pas un syndicat ni un parti politique. Notre vision du monde ne doit pas s’opposer aux autres visions. L’islam doit apporter un monde de rationalité, de partage et de fraternité. Nous devons former des sociétés de cohésion destinées à s’entraider.

Pensez-vous que l’exclusion, les discriminations sont responsables des problèmes d’intégration de certains jeunes, filds d’immigrés ?

D.B. : Les responsabilités sont à partager par tous. La société fait ce qu’elle peut pour absorber une immigration nombreuse et elle n’a pas su répondre à tous les problèmes qui se posaient. L’échange des masses humaines se fait au détriment des sociétés d’acceuil et des immigrants qui souffrent socialement. Le gouvernement n’a pas su toujours anticiper les changements sociaux. Il y a de la souffrance chez la jeune génération musulmane, il faut en analyser les causes. Ce sont les pannes de l’intégration, il faut mieux scolariser, éduquer, former. L’école a renoncé à la formation du citoyen. Il faut offrir des clés à cettte jeunesse issue de la diversité afin qu’elle puisse accéder aux mêmes chances.

Croyez-vous que les citoyens français dits "de souche" ont accepté ces fils d’immigrés, aujourd’hui français ?

D.B. : La France n’est pas moins ou plus raciste qu’un autre pays. Elle est le premier pays d’Europe à avoir autant de populations exogènes. En vivant ici, nous avons fait un choix de culture, à nous de nous pénétrer de cette histoire. La France est ouverte à l’acceuil et au partage. Même si il faut faire sentir aux jeunes, issus de l’immigration qu’ils sont des citoyens français à part entière, il faut aussi que nous fassions des efforts d’intégration.

Quelle sont les initiatives que vous entreprenez pour rapprocher les communautés juives et musulmanes ?

D.B. : Nous essayons de surmonter les épreuves assainées par les actualités et de sauver le travail entrepris par l’amitié judéo-musulmane ou par l’association Paroles de Femmes. Nous sommes des cousins proches aux identités humaines similaires, je suis convaincu que notre amitié est possible.

Que pensez-vous de l’initiative prise par l’association Paroles de Femmes, qui réunie des femmes juives et musulmanes afin de réclamer l’égalité hommes-femmes dans les religions ?

D.B. : Beaucoup de choses restent à faire. Cela remonte à la Bible et aux peuples sémitiques. Dans toute ces régions, la femme était recluse et obéissait à une tradition tribale. La société actuelle n’est plus basée sur la force de l’homme mais sur son intelligence. La femme a les mêmes aptitudes intellectuelles, elle doit être son égale. Se priver de la moitié de l’humanité par sexisme serait une catastrophe. Cultiver l’ignorance des femmes n’est pas bon pour former les nouvelles générations. Leur égalité est une question de bon sens. De plus, ce sont les femmes qui apporteront la Paix dans nos sociétés. Donc j’approuve cette initiative.

Comment en tant que musulman éclairé, ressentez-vous l’appel à la destruction d’Israël proférée par Amadinedjad ?

D.B. : Je me suis exprimé officiellement. Amadinedjad est une aberration qui a sa place dans un asile psychiatrique. Sa thèse négationniste ne m’inspire que du mépris. Il ne mérite pas que l’on parle de lui !

Quels sont vos pronostics pour les Présidentielles, y a t-il une consigne de vote dans la communauté musulmane ?

D.B. : Il n’y a pas eu de « consigne » de vote. Nous sommes fidèles à ceux qui ont fait du bien à notre communauté. Nous attendons les déclarations des uns et des autres, le débat est ouvert. Nous écouterons leurs programmes et nous définirons notre engagement. Nicolas Sarkozy a montré beaucoup d’intelligence et j’espère qu’il réalisera tout ce qu’il espère. Ces élections seront particulières, de nombreux jeunes de notre communauté iront voter. J’ai ressenti un nouvel engouement pour la politique, une véritable prise se conscience politique musulmane est en train de se forger.

Olivia Zerath


http://www.juif.org/go-blogs-14077.php




Partager cet article

Repost 0
Published by Eva R-sistons au choc de civilisations - dans Dialogue inter-religieux
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Eva pour la communion des civilisations
  • Eva pour la communion des civilisations
  • : Eva est une femme de paix, de consensus, s'opposant au "choc de civilisations", prônant la tolérance, le dialogue et même la communion de civilisations. Elle veut être un pont fraternel entre les différentes religions monothéistes. Elle dénonce les fondamentalismes, les intégrismes, les communautarismes sectaires et fanatiques, repliés sur eux, intolérants, va-t-en-guerre, dominateurs, inquisiteurs, haineux, racistes, eugénistes, impérialistes.
  • Contact

Recherche