Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 janvier 2011 4 20 /01 /janvier /2011 02:46

Fondation éthique planétaire

De Nature et Culture en Hautes-Terres.

Aller à : Navigation, rechercher

Vous avez fondé et vous dirigez la Fondation éthique planétaire. Un forum de réflexion mondiale dans lequel siègent des personnalités illustres de tous horizons. La Fondation éthique planétaire affirme que la paix entre les nations ne pourra advenir que s’il y a une paix entre les religions. Sur quel fondement commun un catholique, un bouddhiste et un musulman peuvent-ils fonder cette paix ? Qu’ont-ils en commun ?

Ni le dogme, ni la foi, ni la doctrine. Mais ils partagent une attente éthique, une même conviction. Résumons : l’homme ne peut tuer un homme, il ne peut mentir, ni voler, ni tromper. Ce sont là des valeurs fondamentales, des normes incontournables et des attitudes essentielles à la dignité de la personne. On ne peut avoir des droits de l'homme sans les devoirs de l’homme. Et ce sont ceux-là que nous souhaitons promouvoir pour que du dialogue naisse la paix. Notre fondation recherche, fait de la formation, organise des rencontres interculturelles et interreligieuses. Les Français feraient bien de s’y intéresser un peu…

 

Sommaire

[masquer]

Repères historiques

Le problème d'une « éthique planétaire » remonte au livre-programme intitulé Projet d'éthique planétaire (1990 ; traduction française aux Editions du Seuil, 1991).

Dans ce livre, l'auteur, Hans Küng, lance et justifie l'idée que les religions ne pourront contribuer à la paix dans le monde qu'en réfléchissant à ce qui dès à présent leur est commun dans le domaine des convictions éthiques. Un consensus de base doit être réalisé dans l'avenir autour de valeurs permanentes indiscutables, de critères de jugement intangibles et d'attitudes personnelles fondamentales.

Le « projet d'éthique planétaire » est porté par les convictions essentielles suivantes :

  • pas de paix dans le monde sans paix entre les religions ;
  • pas de paix entre les religions sans dialogue entre les religions ;
  • pas de dialogue entre les religions sans une recherche sur les principes à l'intérieur de chaque religion.

Cette recherche autour des principes à promouvoir a abouti à un premier résultat d'importance : la « Déclaration pour une éthique planétaire », proclamée par l'Assemblée des religions du monde à Chicago en 1993 et rédigée d'abord dans ses grandes lignes par Hans Küng, dans le cadre et à l'initiative de l'Institut d'Etudes Oecuméniques de l'Université de Tübingen.

Avec cette Déclaration, des représentants de toutes les religions se sont, pour la première fois, mis d'accord sur des principes d'une éthique planétaire. Ils se sont engagés en faveur de quatre orientations irréversibles, à concrétiser dans les situations particulières :

La création de la Fondation Ethique Planétaire est due à Monsieur le Comte K. K. von der Groeben.

Impressionné par le livre Projet d'éthique planétaire, il a décidé de consacrer une somme considérable à la diffusion de l'idée d'une « éthique planétaire ». Selon les mots du fondateur, la Fondation doit « montrer aux hommes qu'il existe des valeurs qui apportent plus de satisfactions que le bien-être matériel et qu'il y a une joie à s'investir dans des objectifs élevés. Il faut nous libérer de la « réalisation personnelle » qu'on met tellement en avant aujourd'hui et expliquer clairement aux hommes de ce temps que pour vivre ensemble en paix et dans la liberté, nous avons besoin de normes éthiques de haute exigence. Peut-être d'autres personnes nous rejoindront-elles. Le travail et les tâches à accomplir ne manquent pas! »

Les revenus du capital de la Fondation assureront de façon durable le travail d'un petit groupe de recherche, sous la direction de Hans Küng, au service d'une éthique planétaire. La Fondation soutiendra aussi d'autres initiatives et d'autres projets allant dans le sens des tâches qu'elle s'est assignées. La « Déclaration sur l'éthique planétaire » publiée par l'Assemblée des religions du monde constitue le programme de base pour le travail de la Fondation.

Les objectifs de la fondation

La Fondation Ethique Planétaire doit sa création en 1995 au comte Karl Konrad von der Groeben qui prit la décision, après avoir lu le livre Projet d'éthique planétaire, d'engager une somme considérable pour la diffusion de l'idée d'une éthique planétaire. Grâce aux revenus du capital de la Fondation, le travail d'une petite équipe de chercheurs oeuvrant sous la direction de Hans Küng est assuré pour une longue durée. Le travail trouve sa base et son programme dans la Déclaration du Parlement des religions du monde.

La Fondation est engagée dans trois domaines :

1. Réalisation et promotion de la recherche interculturelle et interreligieuse : • Recherche de base en théologie et en sciences des religions, notamment par la publication et la diffusion d'ouvrages scientifiques (livres, articles) en vue d'une meilleure compréhension interculturelle et interreligieuse.

2. Engagement dans un travail de formation interculturelle et interreligieuse : • Activités formatrices - enseignement, conférences - visant la diffusion des résultats des travaux de recherche, et en particulier de l'idée même d'une éthique commune à toute l'humanité ; diffusion au niveau national et international dans les universités populaires, les académies, les écoles, les collèges, les groupements, les partis et des associations variées. • Formation de personnes intéressées par des rencontres, des conférences et des exposés, des séminaires et des ateliers, en vue d'un approfondissement du thème de l'éthique planétaire. • Présentations pour le grand public, au service d'une éthique planétaire, à l'aide des médias (articles de journaux, interviews, radio et TV). • Production de moyens audiovisuels, p.ex. : le projet multimédia « Sur les traces des religions » (en allemand : Spurensuche) – comprenant sept films vidéo, un livre explicatif et un CD-ROM, sans oublier la présente exposition « Religions du monde – Paix mondiale – Ethique planétaire ».

3. Réalisation et soutien des rencontres interculturelles et interreligieuses : • Initiatives dans les domaines social, politique et culturel, favorisant l'entente entre les peuples (p.ex. : établir des mesures visant à développer la confiance entre différentes religions). • Rencontre entre représentants de différentes cultures et religions (colloques, voyages d'étude, congrès). • Développement du réseau de relations déjà établi. • Accès aux documents-clés et à la littérature sur Internet (site général : http://www.weltethos.org ; et site d'éducation (en allemand) : http://www.schule-weltethos.de).

Depuis sa création en 1995, l'activité de la Fondation s'est étendue dans différents domaines de la société. Elle suscite un vif intérêt, jusque dans les milieux de l'ONU. D'autres fondations d'éthique planétaire ont vu le jour en Suisse en 1996, en République tchèque en 1999, aux Pays-Bas en 2000, au Mexique et en Colombie en 2006, à quoi s'ajoute, en 2001, une « Initiative Ethique Planétaire » en Autriche. L'écho positif que rencontrent les activités de la Fondation montre qu'elle s'est attelée à une tâche urgente : fournir un fondement éthique à la mondialisation.

Liens externes

Voir aussi

.

http://91.121.41.10/wiki/index.php/Fondation_%C3%A9thique_plan%C3%A9taire

Partager cet article

Repost 0
Published by Eva R-sistons au choc de civilisations - dans Alliance civilisations
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Eva pour la communion des civilisations
  • Eva pour la communion des civilisations
  • : Eva est une femme de paix, de consensus, s'opposant au "choc de civilisations", prônant la tolérance, le dialogue et même la communion de civilisations. Elle veut être un pont fraternel entre les différentes religions monothéistes. Elle dénonce les fondamentalismes, les intégrismes, les communautarismes sectaires et fanatiques, repliés sur eux, intolérants, va-t-en-guerre, dominateurs, inquisiteurs, haineux, racistes, eugénistes, impérialistes.
  • Contact

Recherche