Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 août 2013 7 04 /08 /août /2013 00:43

 

 

Pour mieux accepter l'autre,

il faut commencer par faire tomber les mythes.

D'où cet article, eva

 

Faire tomber les mythes sur l'islam

Par  Omar Hossino [1]






Etant malheureusement l'un des seuls étudiants Musulmans sur le campus, je dois faire face à de nombreux mythes et stéréotypes à l'égard de ma foi. J’ai été questionné à maintes reprises sur les mêmes sujets et par conséquent, je tiens à faire tomber certains mythes au sujet de l'Islam.



Mythe n° 1 - Les Musulmans haïssent Jésus (‘alayhi salam)

Malheureusement, certaines personnes pensent que les musulmans détestent Jésus (‘alayhi salam), ce qui est loin de la vérité. Les musulmans ont pour obligation d’aimer et de croire en Jésus le Prophète Béni et Messager de Dieu et ils ne sont pas autorisés à mentionner son nom sans prier Dieu de déverser Son Salut et Ses Bénédictions sur lui. Un musulman qui ne croit pas en notre Maître Jésus (‘alayhi salam) a quitté l'Islam, et insulter son honneur et sa dignité est considéré comme un crime.

Toutefois, les musulmans ne croient que Jésus (‘alayhi salam) est Dieu, une partie de Dieu, pleinement divin, ou engendré. La croyance Musulmane, est que seul Dieu est incréé.



Mythe n° 2 - L'islam est une religion terroriste

Ceci est également loin de la vérité. L’Islam, loin d'être une religion de terrorisme, possède une des législations régissant la guerre, les plus strictes. Dans la jurisprudence Islamique traditionnelle les bombardements et tous les autres types d'armes aveugles sont considérés comme péchés [ndt : donc interdites] si elles sont utilisées dans une zone où des civils sont présents. L'islam interdit le meurtre des femmes, des enfants et des civils lors des batailles. L’Imam an-Nawawi , juriste en chef de l’Ecole de  jurisprudence Islamique Shafé’ite (comparable à une personne, comme Saint-Augustin pour les Catholiques) a dit que le fait de ne pas prier pour ses ennemis pendant une bataille est considérée comme de la jalousie. Le suicide est totalement interdit dans l'Islam et figure en bonne place parmi les grands péchés. Le prophète Muhammad a dit que celui qui se tue lui-même avec une arme continuera à se tuer avec cette arme pour toujours dans le feu de l’enfer. [2]


Comme les autres saintes écritures, le Qour’an doit être considéré dans son contexte et ne pas être interprété à partir d'opinions personnelles. Il est absolument interdit dans l'Islam d’interpréter le Qour’an selon sa propre opinion. Tout musulman qui fait cela commet un grave péché et doit se repentir. Les versets du Qour’an traitant de la guerre ont été mal interprétés [ndt : par ceux qui véhiculent ces mythes] et sortis de leur contexte.

Le Qour’an donne le droit à la légitime défense pour ceux qui ont été chassés de leurs foyers en raison de leur foi, afin de combattre l'agression et l'injustice.


Il est dit dans le Qour’an (V60 - S8 et 9) : « Dieu ne vous empêche pas de traiter avec bienveillance ni de vous montrer équitables avec ceux qui ne vous ont pas bannis de vos territoires car Dieu aime les hommes justes. Dieu vous interdit seulement de prendre pour alliés des gens qui vous ont combattus à cause de votre religion, qui vous ont expulsés de vos territoires ou ont contribué à votre bannissement. Ceux qui s’en font des alliés (ou : des amis), ceux-là sont des injustes. »


Je pense que le citoyen Américain moyen serait d'accord avec le droit à l’auto-défense dans le cas où il serait chassé de sa maison et combattu, uniquement en raison de sa foi. Dans l'Église Catholique Romaine ceci est nommé « Théorie de la Guerre Juste » de Saint Augustin, et dans plusieurs, si ce n’est dans toutes les églises Protestantes, la guerre est autorisée pour l'auto-défense. Il y a une grande différence entre cela et le terrorisme, ou l'usage ou la menace de la force contre la population civile dans la quête d'un objectif.

Les agissements des musulmans ne reflètent pas nécessairement les croyances de l'Islam. De même, les meurtres et les viols commis par quelques Chrétiens ne reflètent pas la croyance Chrétienne dans laquelle ces actes sont considérés comme des péchés.


Le verset du Qour’an qui a été mal interprété et mal compris par beaucoup de personnes est le verset 9 de la Sourate 5. Ce verset doit être pris dans son contexte. Le verset se lit comme suit :

« Une fois les mois sacrés parvenus à leur terme, alors tuez les polythéistes où que vous les rencontriez : capturez-les, assiégez-les, épiez-les des tous les postes de guet et, s’ils se repentent, accomplissent la prière et acquittent l’aumône légale, laissez-leur la voie libre, car Allâh est Pardonneur et Miséricordieux. »


Ce verset fait référence à un événement spécifique de l'histoire Islamique - Quand les païens avaient violé un traité dans une bataille contre les Musulmans. Il est connu que le mot « païens », dans ce verset, renvoi spécifiquement à ces païens qui violèrent le traité lors de cet événement spécifique. Les mots « où vous les rencontriez » renvoient à la question de savoir si l’enceinte sacrée se limite à la Sainte Mosquée ou si elle comprend également l'extérieur de la Sainte Mosquée.


Cela fait de nouveau référence à une situation historique spécifique et non pas une décision juridique (ndt : Loi). Ceux qui critiquent l'Islam et le Qour’an, en raison de ce verset devraient faire quelques recherches sur le nombre de païens tués à la suite de ce verset. L'ironie de la vérité, c'est que pas une seule personne n’a été tuée, et une amnistie générale a été déclarée!


Traditionnellement les savants Musulmans ont dit qu'il existe trois cas dans lesquels le combat et la guerre sont obligatoires [ndt : pour un musulman] : lorsqu’il est incorporé par le Calife ou ses autorités représentatives dans l'armée Musulmane, si l'ennemi attaque quelqu’un, la famille de quelqu’un, ou bien la propriété de quelqu’un avec des armes de guerre et si une population Musulmane proche est attaquée par des armes de guerre et ne peut pas se défendre d’elle-même. Ce sont les trois seules événements où la guerre est considérée comme obligatoire.


On trouvera la même idéologie fondamentale dans la législation des États-Unis : si quelqu’un est incorporé dans l'armée, il est obligé qu’il combatte, de même si quelqu’un est attaqué, il est censé se défendre, et si ses voisins proches sont attaqués, il est attendu qu’une certaine assistance leur soit apportée.


S'agissant de la première situation, le fait d’être incorporé dans l'armée musulmane doit être compris dans son contexte. Les juristes Musulmans ont déclaré que l’incorporation dans l'armée est seulement obligatoire lorsque l'état est envahi par une force non-Musulmane hostile, mais uniquement jusqu'à ce que cette force ennemie soit repoussée. De la même façon que l'histoire du Christianisme ne reflète pas nécessairement les croyances du Christianisme, tous les épisodes dans l'histoire Islamique ne reflètent pas nécessairement les croyances de l'Islam.


Les musulmans ne nient pas leur propre histoire. L'empire Islamique connu pour avoir défendu la thèse de la guerre perpétuelle avec des non-musulmans était la dynastie des Omeyyades de Syrie, qui dura de 661 à 750 après J.C. La fin de la dynastie Omeyyade marqua la plupart du temps et quasiment partout la fin de la thèse de la guerre perpétuelle. (Pour plus de détails voir le livre du Dr Khalid Blankinship, « End of the Jihad State »).


Nombreux sont ceux qui ont mal interprété le mot « Djihad » et l’ont définit comme une « guerre sainte pour tuer tous les non-musulmans », et cela est également loin de la vérité. "Djihad" vient du mot « djahada », qui signifie lutter, se démener et s’efforcer. Il existe deux types majeurs de Djihad, tel qu’ils ont été définis par le Prophète Muhammad , et cela comprend le « petit » Djihad et le « grand » Djihad [3]. Le « petit » Djihad est considéré comme étant le combat et la guerre. Le « grand » Djihad est la lutte contre ses désirs et son égo [4]. Le « grand » Djihad est lorsque l'on se bat contre ses bas désirs qui mènent au péché et que l’on se purifie de la colère, de la jalousie, de l'avidité, de la haine, de la méchanceté et d'autres maladies du cœur. Le fondement du Djihad combatif n'est pas l’agression, mais en fait, faire disparaitre l'agression est le fondement du Djihad combatif.
Il ne s’agit là que d’une partie des principaux mythes que certaines personnes ont tendance à véhiculer au sujet de l'Islam. Il y en a beaucoup d’autres, et malheureusement, la voix de l'Islam traditionnel est étouffée par les discours tant d'une minorité radicale extrémiste que d'une minorité libérale non traditionnelle extrême.

Le Prophète Muhammad
a dit : « Méfiez-vous de l'extrémisme dans la religion.». L'islam croit en une voie médiane entre deux extrémités dans tous les aspects de la vie. Le Prophète Muhammad a également dit que personne ne croit vraiment, jusqu'à ce qu'il aime pour son frère ce qu'il aime pour lui-même [5].


Espérons que grâce à l’élimination de ces mythes, Musulmans, Chrétiens, Juifs et autres puissent tous aimer pour leurs frères ce qu'ils aiment pour eux-mêmes et ne pas être aveuglés par la haine et l'ignorance.



Notes du traducteur :

[1] Omar Hossino est un étudiant en sciences politiques et il est Président de l'Association des étudiants Musulmans à l'Université de Radford aux Etats-Unis.


[2] Il est néanmoins reconnu unanimement qu’une personne qui décède en étant musulmane ne demeurera pas éternellement en enfer. 


[3] Le « petit » Djihad (Djihad asghar) et le « grand » Djihad (Djihad akbar).

[4] Selon la transmission d’Ibn ‘Abbâs, l’Envoyé de Dieu a dit : « Ton pire ennemi est l’âme que tu portes entre tes flancs. » Cf. Al-Ghazâlî, III, p. 5


Hadith rapporté par Fadâla ibn ‘Ubayd (Ansârî) : « l’Envoyé de Dieu a dit : « Le combattant (mujâhid) est celui qui lutte contre son âme ».


Hadith rapporté par Abû Hurayra : « L’Envoyé de Dieu a dit : « L’homme fort n’est pas celui qui vainc les autres hommes, mais c’est celui qui vainc sa propre âme ».


[5] Selon 'Anas ibn Mâlik , le Prophète Muhammad a dit :  « Aucun de vous n'aura vraiment la foi que s'il ne désire pour son coreligionnaire (ou pour son frère) ce qu'il désire pour lui-même ». (Dans le Sahih de l’Imam Boukhâry)
http://www.sunnisme.com/article-faire-tomber-les-mythes-sur-l-islam-par-omar-hossino-37125249.html

Partager cet article

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Musulman
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Eva pour la communion des civilisations
  • Eva pour la communion des civilisations
  • : Eva est une femme de paix, de consensus, s'opposant au "choc de civilisations", prônant la tolérance, le dialogue et même la communion de civilisations. Elle veut être un pont fraternel entre les différentes religions monothéistes. Elle dénonce les fondamentalismes, les intégrismes, les communautarismes sectaires et fanatiques, repliés sur eux, intolérants, va-t-en-guerre, dominateurs, inquisiteurs, haineux, racistes, eugénistes, impérialistes.
  • Contact

Recherche