Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 septembre 2012 6 29 /09 /septembre /2012 23:43

 

 

mercredi 12 septembre 2012

Ils veulent une guerre des civilisations

Fous ... ou provocateurs ?


Je réagis a chaud devant le sac du Consulat des Etats-Unis à Benghazi et l'assassinat de l'ambassadeur. Je suis pour la liberté d'expression totale mais si l'on monte des films insultants pour la philosophie ou la religion d'une partie de la planète, en l'occurence mes frères musulmans je suis choqué. Cela déshonore mes valeurs pour moi issu d'une civilisation judéo chrétienne. J'ai honte et je pense que nous sommes tous des fréres, on doit faire attention, on ne peut pas tout faire. Les personnes qui allument ces brulots ne sont pas innocentes et veulent vraiment une guerre des civilisations.

 

Qui sont ces personnes: fanatiques inconscients ou manipulés, et - si manipulés - par qui ?


http://alainindependant.canalblog.com/archives/2012/09/12/25092418.htmlP.P

Repost 0
Published by Eva R-sistons au choc de civilisations - dans choc civilisations
commenter cet article
16 septembre 2012 7 16 /09 /septembre /2012 17:12
Dimanche 16 septembre 2012

Benoît XVI : «Chrétiens et musulmans, unissez-vous»

(190)
Le pape salue la foule, samedi, à Bkerke.
Le pape salue la foule, samedi, à Bkerke. Crédits photo : FILIPPO MONTEFORTE/AFP

 

INFOGRAPHIE - Samedi à Beyrouth, le Pape a lancé un appel sans précédent pour une nouvelle coopération islamo-chrétienne destinée au Moyen Orient, visant à enterrer l'esprit de « vengeance » pour épouser celui du « pardon ».

De notre envoyé spécial à Beyrouth

Le Pape ne devait pas parler de la Syrie au Liban, un sujet jugé trop politique. Il l'a fait pourtant, samedi en fin d'après-midi devant vingt milles jeunes réunis en son honneur à Beyrouth: «J'ai appris également qu'il y a parmi nous des jeunes venus de Syrie. Je veux vous dire combien j'admire votre courage. Dites chez vous, à vos familles et à vos amis, que le Pape ne vous oublie pas. Dites que le Pape est triste à cause de vos souffrances et de vos deuils. Il n'oublie pas la Syrie dans ses prières et ses préoccupations. Il n'oublie pas les Moyen-orientaux qui souffrent. Il est temps que musulmans et chrétiens s'unissent pour mettre fin à la violence et aux guerres.» Voilà une phrase de Benoît XVI très remarquée qui restera sans doute comme le grand message de ce vingt-quatrième voyage du pape hors d'Italie.

Le matin, au palais présidentiel de Baabda, il avait développé la même idée devant un parterre d'hommes politiques, d'intellectuels, de religieux, de diplomates. Par un geste, tout d'abord, en plantant un jeune olivier en terre, symbole de paix. Ce qui lui inspira cette méditation: «Pourquoi Dieu a-t-il choisi cette région? Pourquoi vit-elle dans la tourmente? Dieu l'a choisie, me semble-t-il, afin qu'elle soit exemplaire, afin qu'elle témoigne à la face du monde la possibilité qu'à l'homme de vivre concrètement son désir de paix et de réconciliation!» Puis, en prenant à parti le Liban dans un long discours, comme s'il avait voulu provoquer la fierté de ce «pays modèle» de convivialité au Moyen-Orient: «La paix, la société, la dignité de la personne, les valeurs de la famille et de la vie, le dialogue et la solidarité ne peuvent demeurer de simples idéaux énoncés. Ils peuvent et doivent être vécus. Nous sommes au Liban et c'est ici qu'ils doivent être vécus. Le Liban est appelé, maintenant plus que jamais, à être un exemple. Politiques, diplomates, religieux, hommes et femmes du monde de la culture, je vous invite donc à témoigner avec courage».


«Islam et Chrétienté peuvent vivre ensemble sans haine»


Avant de prononcer cette allocution solennelle en français, il avait illustré cette grande idée en consacrant du temps à une rencontre informelle avec les quatre responsables musulmans libanais, sunnite, chiite, druze et alaouite. Qui l'ont alors remercié, selon le Vatican, pour la «condamnation» émise mercredi par le Saint-Siège à l'encontre du film américain cause d'une fièvre mondiale chez les musulmans. Des responsables religieux qui l'ont également assuré de leur volonté de «maintenir la présence des chrétiens au Liban». Et même «d'aller au-delà de la simple convivialité» vers davantage de «communion». Un rendez-vous jugé «très important» par le Vatican. Benoît XVI - salué à plusieurs reprises par des groupes organisés de femmes chiites dans les rues de Beyrouth - a confirmé cette main tendue vers l'islam en saluant lors de la veillée une importante délégation de jeunes musulmans: «Vous êtes, avec les jeunes chrétiens, l'avenir de ce merveilleux pays et de l'ensemble du Moyen-Orient. Cherchez à le construire ensemble! Et lorsque vous serez adultes, continuez de vivre la concorde dans l'unité avec les chrétiens. Car la beauté du Liban se trouve dans cette belle symbiose. Il faut que l'ensemble du Moyen-Orient, en vous regardant, comprenne que les musulmans et les chrétiens, l'Islam et la Chrétienté, peuvent vivre ensemble sans haine dans le respect des croyances de chacun pour bâtir ensemble une société libre et humaine.»

Une symbiose, «un nouveau type de fraternité» qui est une illusion pour beaucoup mais qui est à portée de mains pour Benoît XVI: «La Chrétienté et l'Islam habitent le même espace depuis des siècles, a-t-il expliqué. Il n'est pas rare de voir dans la même famille les deux religions. Si dans une même famille cela est possible, pourquoi cela ne le serait-il pas au niveau de l'ensemble de la société? La spécificité du Moyen-Orient se trouve dans le mélange séculaire de composantes diverses. Certes, elles se sont combattues, hélas aussi! Une société plurielle n'existe qu'à cause du respect réciproque, du désir de connaître l'autre et du dialogue continu.» L'enjeu, pour le Pape, étant la stabilité des jeunes chrétiens en particulier qui sont tentés de «goûter le ‘miel amer' de l'émigration» en quittant définitivement le Liban.


«La soi-disant tolérance»


Benoît XVI a alors développé une nouvelle fois ce qui est le cœur de son exhortation apostolique, document de synthèse du Synode sur le Moyen-Orient, signé vendredi soir à Beyrouth: le passage de la simple tolérance à la vraie liberté religieuse. «La soi-disant tolérance n'élimine pas les discriminations, parfois elle les conforte même». Il faut donc parvenir à «la liberté religieuse» qui a «une dimension sociale et politique indispensable à la paix» parce qu'elle promeut une «recherche de la vérité qui ne s'impose pas par la violence». Et à ceux qui douteraient du réalisme de la pensée du Pape, il a lancé: «l'artisan de paix est humble et juste». Mais il agit à son propre niveau, sans faire de commentaires. Car, c'est «l'inaction des hommes de bien» qui peut «permettre au mal de triompher», «Il est pire encore de ne rien faire.»

Pour argumenter sa position, le Pape, en spirituel, s'est alors lancé dans une démonstration peu courante: «Nous devons être bien conscients que le mal n'est pas une force anonyme qui agit dans le monde de façon impersonnelle ou déterministe. Le mal, le démon, passe par la liberté humaine, par l'usage de notre liberté. Il cherche un allié, l'homme. Le mal a besoin de lui pour se déployer. (…) Mais il est possible de ne pas se laisser vaincre par le mal et d'être vainqueur du mal par le bien». Il faut alors une «conversion du cœur». «Sans elle, les ‘libérations' humaines si désirées déçoivent car elles se meuvent dans l'espace réduit concédé par l'étroitesse d'esprit de l'homme, sa dureté, ses intolérances, ses favoritismes, ses désirs de revanche et ses pulsions de mort.» Mais cette «conversion» est «particulièrement exigeante»: «il s'agit de dire non à la vengeance, de reconnaître ses torts, d'accepter les excuses sans les rechercher, et enfin de pardonner. Car seul le pardon donné et reçu pose les fondements durables de la réconciliation et de la paix pour tous. Alors seulement peut croître la bonne entente entre les cultures et les religions, la considération sans condescendance des unes pour les autres et le respect des droits de chacune».

 

Sources, Le Figaro:

http://www.lefigaro.fr/international/2012/09/15/01003-20120915ARTFIG00433-benoit-xvi-chretiens-et-musulmans-unissez-vous.php?m_i=gVfgNLmIShs3FXyXGyt%2BmBKWtxt8gZaqr_6V74GSeKBZKj9Mn

 

LIRE AUSSI:

» EN IMAGES - En visite au Liban, le pape appelle à «dire non à la vengeance»

 

Le pari de Benoît XVI d'une alliance avec l'islam modéré pour le pluralisme

(..) L'Osservatore Romano, le quotidien du Saint-Siège, avait donné le ton avec son titre à l'aube du voyage: "Paix dans le respect des différences".


C'est pour une "société plurielle" enrichie par sa diversité, contre une société "monochrome" à laquelle certains fondamentalistes tendent de réduire le Moyen-Orient que le pape a sans cesse plaidé.


"Au Liban, la chrétienté et l'islam habitent le même espace depuis des siècles. Il n'est pas rare de voir dans la même famille les deux religions. Si dans une même famille cela est possible, pourquoi cela ne le serait-il pas au niveau de l'ensemble de la société?", a demandé le chef de l'Eglise catholique.

(..)

Fait inhabituel, Joseph Ratzinger s'est même adressé à des jeunes musulmans, présents aux côtés de chrétiens lors d'une soirée samedi devant la patriarcat maronite de Bkerké.

"Vous êtes avec les jeunes chrétiens l'avenir de ce merveilleux pays et de l'ensemble du Moyen-Orient. (...) La beauté du Liban se trouve dans cette belle symbiose", a-t-il observé. "Il faut, a-t-il ajouté, que l'ensemble du Moyen-Orient, en vous regardant, comprenne que musulmans et chrétiens, islam et chrétienté, peuvent vivre ensemble sans haine dans le respect des croyances pour bâtir ensemble une société libre et humaine".


(..) Autant il se montre flatteur sur la société "plurielle" "qui a vu naître de grandes religions et de nobles cultures", autant il est extrêmement dur avec le fondamentalisme justifiant la violence, qu'il associe aux trois monothéismes, christianisme et judaïsme compris.


Il fustige l'idée de "domination" par la religion, dont le christianisme a fait aussi grand usage dans le passé.


En cela, il reste fidèle à la ligne de "purification" que son pontificat observe: le refus d'être croyant par la violence, l'exaltation d'un Dieu de paix et de vie, non de mort. Seul "le témoignage" d'une pratique crédible donne une chance au christianisme dans la région.

(..) Voir le texte complet ici :

.

http://fr.news.yahoo.com/pari-beno%C3%AEt-xvi-dune-alliance-lislam-mod%C3%A9r%C3%A9-pluralisme-083041552.html

_____________________________________________________________________

.

La visite du pape au Liban en plein cœur de la future zone de guerre mondiale promise par les sionistes, était attendue au moins pour le message politique que l’église catholique allait envoyé au monde: soutien à l’hégémonisme judéo-sioniste ou bien résistance et fraternité entre chrétiens et musulmans? C’est la deuxième voie qui a été clairement exprimée par le pape dans son homélie face à la jeunesse arabe et c’est une grande nouvelle.

En ces temps de troubles religieux où les sionistes font tout ce qu’ils peuvent pour exciter la haine entre les communautés chrétiennes et musulmanes comme le montre la vulgarité et la haine sous-jacente de ce film contre l’Islam monté de toutes pièces par les sionistes qui a déclenché la haine contre les américains, il fallait une parole d’apaisement entre les communautés religieuses les plus importantes du monde actuel. Ce fût fait par l’exhortation du pape à dire non à la vengeance Lire ICI et surtout lance un appel à la paix dans les pays arabes en demandant à ce que l’on arrête l’envoi d’armes aux terroristes en Syrie Lire ICI.
.
«Vous êtes, avec les jeunes chrétiens, l’avenir de ce merveilleux pays et de l’ensemble du Moyen-Orient. Cherchez à le construire ensemble! Et lorsque vous serez adultes, continuez de vivre la concorde dans l’unité avec les chrétiens. Car la beauté du Liban se trouve dans cette belle symbiose. Il faut que l’ensemble du Moyen-Orient, en vous regardant, comprenne que les musulmans et les chrétiens, l’Islam et la Chrétienté, peuvent vivre ensemble sans haine dans le respect des croyances de chacun pour bâtir ensemble une société libre et humaine.»
.
Extraits de :

http://litinerantcitoyen.wordpress.com/2012/09/16/le-pape-appelle-a-la-fraternite-entre-chretiens-et-musulmans-contre-le-sionisme/
.
....
.
Articles d'Indépendance des Chercheurs et du blog Notre Siècle :


http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2012/09/15/rejeter-les-exclusions-l-attaque-contre-l-islam.html

Rejeter les exclusions : l'attaque contre l'Islam


Le 15 septembre 2012, Europe1 rapporte « Film anti-islam : manifestation à Paris », à propos du film Innocence of Muslims et d'une manifestation devant l'Ambassade des Etats-Unis qui se serait soldée par une centaine d'interpellations. A ce sujet, Le Monde souligne à son tour « Une centaine d'interpellations suite à une manifestation près de l'ambassade américaine à Paris ». Un autre article d'Europe 1 ajoute « Film anti-islam : l'auteur présumé entendu », faisant état d'un possible délit d'escroquerie bancaire qui serait reproché à l'intéressé. TF1 écrit « Les auteurs du film anti-islam : une association chrétienne et un cinéaste porno », évoquant l'implication apparente d'une « organisation caritative chrétienne ». France TV expose « Ce que l'on sait l'auteur du film anti-islam ». Mais comment riposter à la propagande gravement mensongère, injurieuse et discriminatoire contenue dans ce film ? Dans un article du 15 septembre sur le blog Notre Siècle intitulé « Paix entre convictions en matière religieuse », notre collègue Luis Gonzalez-Mestres, postfacier de l'ouvrage La pensée de Dieu d'Igor et Grichka Bogdanov (Grasset, 2012) souligne la très importante contribution de la culture arabe et musulmane au patrimoine commun de l'humanité. Et tout particulièrement, depuis des siècles, dans une mouvance commune avec la culture européenne, qu'elle soit d'origine « païenne », juive, chrétienne, « hérétique », athée... Malheureusement, un passé colonial relativement récent a poussé des institutions européennes à la marginalisation politicienne de cette mémoire historique.

[la suite, sur le lien http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2012/09/15/rejeter-les-exclusions-l-attaque-contre-l-islam.html ]


http://notresiecle.blogs.courrierinternational.com/archive/2012/09/15/paix-entre-convictions-en-matiere-religieuse.html

Paix entre convictions en matière religieuse

Le 15 septembre 2012, Le Dauphiné Libéré souligne notamment « Manifestations contre le film anti-islam. Le monde musulman s’embrase ». Le Progrès écrit « De Tunis à Khartoum, la colère gronde dans un monde musulman en fusion ». Ce qui est reproché à juste titre au film Innocence of Muslims n'est pas la critique de la politique d'un Etat, du comportement d'un groupe ou du fonctionnement d'une institution. On a affaire en l'occurrence à un dénigrement grossier et malveillant de la personne du prophète de l'Islam. Laissant de côté toute considération à caractère religieux, peut-on raisonnablement nier le caractère progressiste du personnage historique de Mahomet ? Le film constitue une réelle provocation, non seulement par son contenu explicite mais aussi par les non-dits qu'il est de nature à suggérer. TF1 rapporte « Les auteurs du film anti-islam : une association chrétienne et un cinéaste porno ». Que devient le respect d'autrui et des idées philosophiques ou religieuses de chacun ? Plus que jamais, une paix raisonnable entre convictions en matière religieuse doit guider le conduite collective. La critique et le débat ne doivent jamais céder la place à l'injure et au dénigrement viscéral. A fortiori, lorsque les domaines religieux et philosophique peuvent être dépassés dans les errances d'un débat vicié. Le 15 septembre également, un blog de Rue 89 commente « "L’Innocence des musulmans" et les émeutes : mèche courte », évoquant le bâton de dynamite qui pulvérise celui qui l’a allumé. En effet, attiser de telles tensions est-ce autre chose que jouer avec le feu ? Chrétienté Info répercute une dépêche de RIA Novosti intitulée « "L’innocence des musulmans": film destiné à attiser la haine (Ban Ki-moon) ». Ayant récemment postfacé l'ouvrage d'Igor et Grichka Bogdanov La pensée de Dieu (Grasset, 2012), centré autour de la question des origines de l'Univers, je me permettrai de souligner le rôle historique décisif de l'astronomie arabe dans la dizaine de siècles qui ont suivi l'expansion de l'Islam. Il en a été de même dans les domaines de la philosophie, des mathématiques et des débuts de la cosmologie, où l'on retrouve d'ailleurs des auteurs de nations et de tendances philosophiques et religieuses très diverses contribuant à une réflexion collective.

[la suite, sur le lien http://notresiecle.blogs.courrierinternational.com/archive/2012/09/15/paix-entre-convictions-en-matiere-religieuse.html ]
.

 

.

 

Repost 0
Published by Eva R-sistons au choc de civilisations - dans Unité - communion
commenter cet article
13 septembre 2012 4 13 /09 /septembre /2012 00:19

 

choc des civilisations

http://www.mecanopolis.org/?attachment_id=20596

 

Ils veulent une guerre des civilisations

 

Fous ... ou provocateurs ?

 

Je réagis a chaud devant le sac du Consulat des Etats-Unis à Benghazi et l'assassinat de l'ambassadeur. Je suis pour la liberté d'expression totale mais si l'on monte des films insultants pour la philosophie ou la religion d'une partie de la planète, en l'occurence mes frères musulmans, je suis choqué. Cela déshonore mes valeurs pour moi issu d'une civilisation judéo chrétienne. J'ai honte et je pense que nous sommes tous des fréres, on doit faire attention, on ne peut pas tout faire.

 

Les personnes qui allument ces brulots ne sont pas innocentes et veulent vraiment une guerre des civilisations. Qui sont ces personnes: fanatiques inconscients ou manipulés, et - si manipulés - par qui ?

 


P.P

 

 

http://alainindependant.canalblog.com/archives/2012/09/12/25092418.html

 


Les fanatiques juifs talmudistes et les fanatiques néocons américains (protestants évangéliques) cherchent toujours à attiser les tensions pour provoquer le choc de civilisations qui sera juteux pour les multinationales et pour les prédateurs de tous poils (et pour les assoiffés d'hégémonie). Hollywood est une arme pour tous ces gens.  J'ajoute que ce qui est arrivé permettra aux Usraéliens de "mettre de l'ordre" en Libye, avec leurs mercenaires. Le pays doit être maté, pour que ses ressources soient pillées plus aisément. Kadhafi, lui, faisait profiter les Libyens des richesses du pays. Désormais, elles bénéficieront seulement aux Occidentaux. Note d'eva R-sistons

 

.

Repost 0
Published by Eva R-sistons au choc de civilisations - dans choc civilisations
commenter cet article
3 août 2012 5 03 /08 /août /2012 23:40

 

Mgr Teissier :

«Notre Église est solidaire

du peuple musulman»

.

Par Agnès Noël Henri Teissier devant Notre-Dame d’Afrique, à Alger. Copyright : Hocine Zaourar/AFP ENTRETIEN - Henri Teissier, archevêque émérite d’Alger vit en Algérie depuis les années 1950. Jeune prêtre, il a choisi, en 1962, de rester en Algérie malgré le départ des Français. Il a fait partie de la vingtaine de prêtres à avoir obtenu la nationalité algérienne trois ans plus tard. Il revient sur 50 ans d'indépendance

http://www.temoignagechretien.fr/ARTICLES/International/Mgr%C2%A0Teissier -%C2%AB Notre-eglise-est-solidaire-du-peuple-musulman %C2%BB-/Default-36-3970.xhtml

 

Algérie

TC n° 3500 5 juillet 2012

 

 

 

Un chantre du dialogue islamo-chrétien

 

J'ai appris avec beaucoup d'intérêt, je pense que c'est extrêmement important que cela existe, extrêmement important de le faire savoir.

J'invite mes lecteurs à faire comme moi.

Michel Peyret


 

Martine de Sauto

Henri Teissier, un évêque en Algérie. De l'Algérie française à la crise islamiste,

Ed. Bayard, Paris 2006



Dans cette biographie de Mgr Henri Teissier, Archevêque Émérite d'Algérie depuis 2008, l'auteur, journaliste à La Croix, nous donne à lire les entretiens tenus à la suite de ses fréquents séjours en Algérie et durant lesquels elle a recueilli le témoignage fidèle, pesé, limpide de sincérité d'un homme d'église qui s'est choisi une patrie et un peuple d'adoption et a émergé en chantre du dialogue islamo-chrétien et fin analyste de la présence de l'Église contemporaine en maison d'Islam.

A travers un récit chronologique, l'auteur nous amène à comprendre comment le parcours personnel religieux et spirituel de Mgr Teissier est intrinsèquement lié à l'évolution historique, politique de l'Algérie, pays auquel il porte un tel attachement qu'il en acquiert la nationalité dans les toutes premières années de l'indépendance et choisit d'en partager le destin.

En filigrane se dessine le parcours existentiel d'une communauté religieuse : l'Église d'Algérie. 

La vie et l'œuvre de Mgr Teissier pourraient se résumer en binômes : l'Évangile et l'Algérie en vocations, l'amitié et la fidélité en apostolat, une saine curiosité mêlée de respect pour L'Autre en principes inébranlables.

Malgré la réserve et la discrétion de Mgr Teissier, on décèle, à travers une analyse lucide, claire, et sans concessions de l'histoire de l'Algérie, un attachement sans autre pareil, sincère, inconditionnel à son pays d'adoption, une passion, entre autres, reçue en héritage de son prédécesseur le Card. Duval.

L'ouvrage se décline en trois actes.

Séminariste à ses premières armes, il découvre un pays nommé Algérie et s'y éprend. Alors qu'il est ordonné prêtre pour le diocèse d'Alger en 1955, éclate la guerre d'Algérie, premier acte d'une tragédie à venir qui se scellera certes par l'indépendance et la naissance de la toute jeune république algérienne, mais il n'en demeure pas moins un conflit sanglant avec son lot de drames personnels et collectifs: les victimes civiles, le départ forcé des français d'Algérie et l'Église locale assistant impuissante à l'hémorragie de sa communauté et la perte de son autorité officielle.

Le deuxième acte s'ouvre alors que la toute jeune république algérienne commence à prendre ses marques: politiques de développement, industrialisation massive et orientation panarabe sont les premiers soubresauts d'une nation qui se cherche encore.

Dès lors et devant la réduction drastique du nombre de ses fidèles, l'Église d'Algérie  se voit contrainte de repenser sa mission, revoir ses priorités dans le nouveau contexte social et politique et redéfinir sa vocation dans un pays en marche vers la redécouverte de ses traditions arabo-musulmanes.

Fraîchement nommé Évêque pour le diocèse d'Oran, fonction qu'il remplira de 1972 à 1981, Mgr Teissier fait le choix de l'Algérie et d'une l'Église au service du peuple algérien à travers l'engagement inlassable, passionné et discret mais combien efficace et concret se traduisant par les nombreuses œuvres sociales soulageant ainsi le peuple algérien dans ses difficultés quotidiennes. 

Mgr Teissier vit ses premières années algériennes en témoin de premier plan du travail douloureux d'un pays en mutation depuis les premières heures de l'indépendance, des turbulences internes, des intrigues politico-militaires qui pousseront un peuple désenchanté, désœuvré et désespéré à s'accrocher aux chimères qui le pousseront dans les griffes du monstre intégriste.

C'est la sombre décennie des années 90, troisième acte de la tragédie algérienne, qui restera l'épreuve la plus dramatique pour Mgr Teissier.

A peine nommé Archevêque d'Alger, il est le témoin effaré des troubles d'octobre 1988 qui, hélas il le pressent, ne sont que les prémices d'une tragédie à venir.  Alors que l'Algérie bascule dans la violence intégriste et sombre dans la guerre civile, Mgr Teissier, malgré les menaces et les risques,  refuse de quitter le pays aux heures les plus sanglantes. Solidaire du peuple algérien dont il n'a jamais douté de l'amitié et la sincérité, il réitère sa conviction qu'en Algérie, dans la tragédie quotidienne le sang des chrétiens et des musulmans n'en font qu'un : pour preuve le martyre commun et le destin tragique partagé entre Mgr Claverie et son chauffeur Mohamed.

Il clame sans ambiguïté sa compassion pour les civils algériens et fait écho au Card. Duval dans sa certitude que "l'Église d'Algérie est celle de la rencontre, témoin caché de la présence de Dieu". Se refusant de tomber dans l'amalgame facile et tentateur consistant à confondre le peuple algérien dans sa totalité avec les hordes extrémistes qui sèment la terreur et dont les premières victimes sont les civils algériens eux-mêmes, il plaide pour la réconciliation du peuple algérien et exhorte les différents partis à essayer la voie de la paix .

Alors que la guerre fratricide se joue à huis-clos, la mission de Mgr Teissier et à travers lui de l'Église d'Algérie est claire, sans équivoque: accompagner le peuple algérien dans ce moment dramatique de son histoire, résolue à poursuivre sa mission faite de vie, de témoignage et d'amour par fidélité à la vocation de l'Église Universelle.

A la racine de cette vocation, une certitude: le peuple algérien est à même , à l'heure de l'épreuve, "de reconnaître, chez les chrétiens, cette humanité commune" qui fait que tous les hommes soient frères. D'où l'absolue nécessité de vivre la présence évangélique durant la crise et non après, dans la tourmente et non après.


Le peuple algérien reconnaîtra les siens. Car en définitive « l'Église n'a pas choisi d'être étrangère, mais algérienne» et vivre l'Algérie dans ses heures les plus tragiques n'est autre qu'une " certaine manière de mettre en relation" chaque bout de vie quotidienne aux épisodes de l'Évangile, "qui fait ressortir le sens spirituel de ce qui est vécu et transforme les situations en Parole et en appel de Dieu". 

Il n'a de cesse de traduire sa fidélité en liant sa vie à celle de l'Algérie en communion avec le peuple algérien mis à l'épreuve et meurtri dans sa chair et celle de ses enfants, un peuple, dont, en contrepartie, le soutien et la solidarité n'ont jamais fait défaut et notamment dans les moments les plus dramatiques. Un peuple authentique, qui à travers la douleur, a su apprendre la nécessité de  « respecter la vie et la prière de l'autre pour construire une humanité solidaire». 

Un livre à lire pour comprendre comment, à travers la rencontre et par la présence, même discrète, même fragilisée, mais toujours passionnée, engagée, curieuse de l'altérité, riche d'amitié et mue par la préoccupation sincère pour le destin de l'Autre, l'Église porte témoignage et inspire respect et reconnaissance

 

http://alainindependant.canalblog.com/archives/2012/08/03/24826425.html

Repost 0
Published by Eva R-sistons au choc de civilisations - dans Dialogue inter-religieux
commenter cet article
10 avril 2012 2 10 /04 /avril /2012 04:02

 

10 avril 2012

La menace islamiste en France ? Une fable ! - Le cri d'une Musulmane outragée

Il n'y a pas de terrorisme islamique en France, mais il y a une Islamophobie d'Etat

Reçu ce commentaire à la suite

de mon article ici :

Ingérence humanitaire et mondialisation criminelles - La "menace" musulmane

 

 

Bonjour,


Tout d'abord, merci!! merci de nous Informer ( avec un grand i), de vous investir comme vous le faites, d'être juste, entière et si généreuse!!


Je n'ai jamais aimé les informations, je me sentais mal à l'aise à leur écoute sans vraiment savoir pourquoi... Les choses n'étaient pas logiques, et étant musulmane convertie, l'acharnement et le mensonge sur ma religion m'ont ouvert les yeux. Quel bonheur de lire vos articles objectifs et lucides. Vous dépeignez l'islam, comme il est, comme je l'aime et comme notre prophète ( paix et salut sur lui) nous l'a enseigné... Paix, partage, respect, valeur, tous ce que le monde d'aujourd'hui détruit!! Alors lorsque j'ai le malheur d'écouter ces journalistes véreux qui ne font que propager la haine, le mensonge sur nous musulmans, vous ne pouvez pas imaginer la boule qui se forme dans mon ventre!! En rien, cela ne ressemble à nos vies, nos objectifs, notre vision de voir la vie, les autres... Mais les gens absorbaient par le JT de 20h, croient tout sans aucune distinction, se pensant libres et informés.


Que cela m'attriste!!! Si seulement ils savaient qui sont vraiment les mauvais... Que tout cela est fait pour mieux les manipuler!


Alors, voilà un grand merci pour tout votre travail! Je vous aurai en face de moi, je n'aurai pu m'empêcher de vous serrer dans mes bras!!! :D


Je vous souhaite que du bonheur, et attends de vous lire encore et encore!!!

Candy


 

Voir aussi :


Il n'y a pas de terrorisme islamique en France. Tout est fabriqué (à relayer)

 

 

Il n'y a pas de terrorisme islamique en France, mais il y a une Islamophobie d'Etat

 

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=u-g__e_hUsM.

 

 

François Asselineau :

 

Il n'y a pas de terrorisme islamique en France !

 

Rapport Europole (actes terroristes) des polices européennes,
terrorisme islamique :
Europe:
0,49
France :
0,00 %

Et donc, coups-de-filet arrestations bidons d'Islamistes
avec enquêtes bâclées
et des Médias dument conviés à filmer,
pour des raisons bassement électorales !
Toute la campagne électorale est dénaturée
pour que Sarkozy soit réélu contre notre volonté
afin qu'il puisse achever de casser la France,
et pour que nous acceptions d'envoyer nos enfants
mourir contre les Musulmans de Syrie ou d'Iran !
Refusons l'imposture de la chasse
aux prétendus terroristes islamistes,
en pleine campagne électorale !
Sarkozy nous impose sa victoire,
pour échapper à la Justice
et pour poursuivre la vassalisation de la France
à Tel-Aviv, Washington, Londres !

Dénonçons les mensonges partout !

 

Il n'y a pas de terrorisme islamique en France. Tout est fabriqué (à relayer)

 

.

Repost 0
Published by Eva R-sistons au choc de civilisations - dans Musulman
commenter cet article
6 avril 2012 5 06 /04 /avril /2012 16:00

 

 

A  relayer !

 

Bonjour

 

A l'instant, je reçois ce message de Twitter

 

@rsistons mon blog la parole du jeune musulman vient être piraté.
.
J'ai répondu ceci :
.
Ton blog de paix supprimé. Scandaleux en effet ! Je vais dénoncer sur sos-crise, post en cours - evaresis@yahoo.fr eva
.
En effet, en lisant les mots "Laparoledujeunemusulman", correspondant à un blog, il m'a semblé reconnaître le site dont je faisais l'éloge sur mon blog "eva communion des civilisations", car ce blog, en effet, contribuait à la compréhension des religions, à leur rapprochement, à leur communion - donc à la paix. Je l'avais encouragé, pour autant que je me souvienne, car beau, poétique, fraternel, et modéré, évidemment.
.
Voici ce que je trouve en cliquant sur le nom du blog :
.
.
.
.

Le blog a été supprimé

Nous sommes désolés, le blog à l’adresse laparoledujeunemusulman.blogspot.com a été supprimé. Cette adresse n’est pas disponible pour de nouveaux blogs.

 

.

C'est fou, c'est scandaleux ! Je vous fais juge...

 

J'avais d'ailleurs sélectionné ce blog en lien sous le titre :

Blog d'un Musulman éclairé

 

Après avoir recherché ce que j'ai pu publier au sujet de ce blog, voici ce que j'ai trouvé.

 

Vendredi 15 août 2008
 

mardi 12 août 2008

 
La Haine de l’Amour

Tu sais, si seulement les gens comprenaient que c'est dans le lit de nos préjugés que la haine fornique avec nos vieux démons. C’est dans les ténèbres de nos envies que la volonté de dominer fait de nos passions un poison pour l’humanité. Regarde ces sourires hypocrites et mesquins, admire ces doubles faces qui compatissent pour ta condition de réfugié. Ta souffrance et ta misère fais d’eux les justiciers des temps modernes. Vois ces plumitifs qui se nourrissent de ta douleur viscérale pour accoucher d’une littérature opportuniste.

Je veux parler d’amour alors que tout m’incite à la guerre et à la violence. Ils attisent les braises de l’enfer terrestre alors qu’ils oublient qu’ils sont sur le même bateau. Ils ne comprennent pas que c’est dans la prière que je m’apaise et que je tente de domestiquer les fougues de mes passions égoïstes. Ils ne peuvent saisir le sens de mes intentions car ils sont trop orgueilleux pour écouter la voix de cet étranger de l’agora. Ecoutes mes vagissements dénonçant la marche du siècle, c’est par la verve de ma plume que je décide de témoigner contre les supputations de ces corrompus qui ont vendu leur âme au diable pour une jouissance éphémère. Leur dévouement pour ma cause est à la hauteur de leur statistique de vente dans les maisons d'éditions. C’est comme si ils tiraient leur existence de ma condition d’opprimé dans les abîmes de la barbarie humaine. On édifie les mures de la honte sans que cela n’ébranle les amoureux de la liberté et de la justice. Ont-ils tous choisi le camp de mes bourreaux malgré ses injustices limpides ? N’y a-t-il plus de martyre de la liberté, des Che Guevara contre l’impérialisme et les tyrannies despotiques,…

Entends ces échos de détresse arrivant par flot ininterrompu qui se fracasse contre ces rochers de l’indifférence. Que ces inhumains sachent que si ils ont le présent pour eux, nous avons le futur pour nous. Qu’ils prennent consciences que les brumes matinales finissent toujours par se dissiper pour laisser place à la clairvoyance vespérale de l’esprit. Sache que la raison finie toujours par dominer les émotions nées de ces instants enflammés par ces pyromanes qui prisent les passions à fleur de peau. Quelle tristesse que de voir ces héritiers des Lumières se comporter en de simples illuminés assoiffés de notoriété et en quête de médiatisation.

C’est dans les épreuves et les tourments de ma vie que j’ai forgé ma quintessence si singulière. Tout est fait pour me distraire de ces tragédies théâtrales où la dignité humaine se mesure à géométrie variable. Où les faibles sont exploités et exécutés sur les autels de l’indifférence et de l’amnésie collective. Ces ignorants de l’âme humaine oublient qu’il y a une limite à ne pas franchir si l’on ne veut pas que l’instinct primaire engendre le chaos. Si seulement ces béotiens altiers pouvaient goûter et apprécier le nectar nourricier qui découle de la composition florale des esprits et de l’étreinte des cœurs ouverts. C’est là que nous pourrions commencer à espérer d’un avenir meilleur. N’ont-ils rien d’autre à proposer que l’étendage de leur souffle puéril et immonde à la hauteur de leur bassesse intellectuelle. C’est dans la pénombre que ces âmes avides de confrontation et de sang, que ces débauchés, se font primer pour leur excès de déblatération vis-à-vis du sacrée.

Chaque jour est un calvaire pour celui qui se force de croire en la bonté de l’homme tant les dérives individuelles et collectives forment des chaînes de montage abrupte et hostile. Ils ont fait de ma couleur une souillure, de mes origines une blessure et de ma religion une bombe à retardement. Ils cherchent à nous acculer dans nos retranchements par leurs invectives nauséabondes. Ils oublient seulement que ma couleur leur permet de s’identifier, que mes origines les renvois à leur propre identité et que ma religion les interpelle sur leur propre croyance et que pardessus tout elle n’est que paix, amour et tolérance. Pauvre d’esprit celui qui refuse de me voir comme la thèse ou l’antithèse du reflet de sa propre existence dans le miroir de la vie.

N’est il pas temps que les hommes comprennent que les fleuves de sangs n’ont jamais nourri et grandi l’humanité. Pourquoi tant de haine alors que l’on est en déficit d’amour et de paix. Pourquoi semer le vent de la discorde et exciter les passions aveugles dont nulle ne sait contenir la sauvagerie qui peut en découler. Les jarres de l’amour sont telles vides de sens, les oasis de la bonté et de la générosité ne sont elles que des mirages dans l’esprit de ces intellectuelles cupides et obsédés par la précellence de leur ego.

La raison et le cœur ne feront qu’un lorsque la sincérité de nos actes feront corps avec la sincérité de nos âmes, alors nous arriverons peut-être à comprendre le verset d’Allah stipulant : « je ne change l’état d’un peuple que si ce dernier change ce qu’il a en lui-même... » . Où sont les hommes doués de lucidité et de pragmatisme qui savent défendre la justice malgré leur appartenance politique, ethnique, religieuse ou sociale.


R.A
http://laparoledujeunemusulman.blogspot.com/



http://laparoledujeunemusulman.blogspot.com/
http://espritlibre.blogs.courrierinternational.com/

 

Vendredi 15 août 2008

Le Cri du Cœur


Chers frères et chères soeurs,

Quoi de mieux que la rencontre des êtres venant d'horizons différents,
et dont leur souhait est de se connaître afin de mieux se comprendre.

Peut-être ainsi naîtra l'amour et la paix entre les gens,
Oui, ce pas est essentiel,

Afin que tombent les préjugés,
Afin que disparaissent à jamais la haine,
Afin que les apparences laissent placent aux profondeurs

Oui, il est grand temps de dénoncer plut haut et plus fort tout acte de violence, d’anti-sémitisme mais aussi d’islamo phobie.

Malheureusement la recrudescence de ces fléaux donne à l’Islam une image négative, faite de clichés, soigneusement sélectionnés, que certains s'efforcent de les diffuser. Or, cela ne peut nous entraîner qu'à la haine réciproque et au développement de l’extrémisme que toute religion bannit.

Qu'ils arrêtent donc de cultiver la haine entre nos communautés respectives, afin que reviennent la paix et l’amour.

Oui, musulman et non musulman, voilé et non voilé, croyant et non croyant, sans distinction aucune, nous sommes appelés à vivre ensemble main dans la main, dans la paix et dans l'amour. Car c’est justement à cela que nous invite notre Créateur.

Cela choquera probablement plus d’un, mais sachez qu’il n’ y a pas de mal dans le fait de dire que je vous aime tous, d'un amour profond nourri par mon Islam.


Par ce message j’invite les hommes et les femmes de toute confession et de tout horizon, à s’asseoir autour d’une même table pour qu’ils se fassent connaissance et tissent des liens de paix.

En effet, comment peut-on espérer à la paix si chaque communauté se renferme sur elle-même ?

Sachons que la violence n'a pas de religion,
et que la religion n'est autre qu'amour,

Je n'ai connu de religion qui impose la haine,
Ni même la haine trouvé refuge dans la religion.

Que soit dénoncé le criminel qui sème la haine au nom de l'Islam,
Que soit dénoncé le criminel qui sème la haine au nom du christianisme,
Que soit dénoncé le criminel qui sème la haine du judaïsme...
et que soit dénoncé le criminel qui sème la haine au nom de la laïcité.

Qu'ils disent donc prosélytisme! Tandis que je ne fais qu’appeler à l'amour.
Qu'ils disent donc fanatique! Quand bien même je leur dis tolérance.
Qu'ils disent donc terroriste! Alors que "paix" est mon maître-mot.

Comment oser trouver de la haine, dans un message d'amour?
Ou encore de la terreur dans un discours de paix?

Leur a-t-on confisqué la raison?
De telle sorte que l'amalgame bat son plein?

Ont-ils oublié qu'après tout, nous sommes tous des humains.
Est-ce cette rage si profonde, qui aveugle les coeurs et fait taire la raison?


Est-ce encore raisonnable, que de cultiver la haine? Tandis qu'il y a pénurie en amour.

Oui, l'amour et le respect, s'apprennent en commençant par de petits gestes,
qui ne coûtent rien si ce n'est un simple sourire à son prochain.

Ou encore mettre de la chaleur dans les coeurs de ceux qui en sont privés,
parce que rattraper par les souffrances d'ici-bas, la maladie et le délaissement.

Ou encore tenir compagnie à ceux et celles que tout le monde fuit,
parce que différence, pauvreté et exclusion, sont ses seuls compagnons de la vie.

Oui, ils m'ont fuit, tandis que je faisais un pas vers eux,
Qu'ils sachent que ce coeur de musulman, leur pardonne,

Qu'ils me détestent donc, cependant je continuerai à vous aimer tous,

Qu'ils admettent donc, que la haine ne saura donner vie
et que cette dernière nous quitte quand la paix et l'amour s'en vont.

Frères et sœurs,

Le temps n’est-il pas venu d’apprendre à s’aimer et à s’entraider,
Pour cela, contribuons tous ensemble à la construction de la paix.

N'est-ce pas que la vrai foi c'est celle qui pousse l'individu vers son prochain.
N'est-ce pas ainsi que l'on peut servir Dieu en servant sa créature.

La diversité c’est l’œuvre de Dieu, respectons-la par amour de Dieu.

Tendons-nous la main et non les armes.
Offrons nous des fleurs et non des balles.
Marchons ensemble sur le chemin de la paix et ne nous tournons pas le dos.


A.A
.

Sur Google :

Esprit Critique & Pensée Libre

laparoledujeunemusulman.blogspot.com/
28 mars 2012 – La Parole du Musulman .... ne peut se faire que par l'impulsion de l'esprit de justice et de liberté que l'islam insuffle dans le cœur de chaque musulmane et musulman ...... La médiocrité dans l'engagement chez les jeunes Mu.

 

.

.

A Blogger.


Je suis scandalisée par cette suppression injustifiée, intolérable, scandaleuse ! Que s'est-il passé ? Voilà un blog de paix, voilà un blog fraternel, et il est supprimé ? Quelle mouche vous a piqué ? Quelles pressions, en arrière-plan ? Cherche-t-on à éteindre une voix de paix, pour mieux fustiger ensuite les Musulmans, et les diaboliser, alors que le Coran est un livre de paix, de tolérance, et très poétique ? Alors que les citoyens Musulmans sont bien intégrés, et d'une patience inouïe face à toutes les attaques dont ils sont injustement l'objet, dans les Médias, dans les partis, au travail, dans la rue, presque partout ? Est-ce que beaucoup de non-Musulmans supporteraient d'être sans cesse piétinés, dénigrés, ostracisés, malmenés et même assassinés comme M. Merah jeté en pâture aux Français alors que les crimes qu'on lui impute ont été certainement accomplis sous faux drapeau, par l'Etat français lui-même afin de booster son candidat et même l'imposer à nouveau contre la volonté des Français par le biais d'une campagne montée de toutes pièces afin de discréditer le monde musulman et de susciter la peur chez les Electeurs ?  Et alors qu'il apparaît de plus en plus clairement que M. Merah était un agent de la DGSE ayant ses entrées en Israël ?

Il est scandaleux que le support BLOGGER se prête à une censure aussi injustifiée ! Ce blog, je le confirme, incitait à la paix, à la tolérance, à la fraternité ! Alors, trop gênant par la pureté de ses intentions ? On veut juste jeter en pâture à l'Opinion publique les excès de quelques fanatiques à la marge ? Et le terrorisme d'Etat ? Et le terrorisme d'Israël violant toutes les lois internationales ? On se trompe de cible, et là il y a manifestement des desseins très troubles derrière cette ignoble suppression d'un blog admirable !  

Alors, BLOGGER ? Vous êtes à la solde de ceux qui ont déclaré la guerre à la laïcité française, à son bien-vivre ensemble, à sa paix sociale ? Pourquoi ce coup de folie ? J'attends, et beaucoup comme moi, que vous rétablissiez ce blog magnifique, à la gloire du vrai Islam, l'Islam de paix, de fraternité, de tolérance et dénonçant tous les fauteurs de haine, de divisions, de conflits !

Soyez assurés qu'on n'en restera pas là. CETTE SUPPRESSION EST INTOLERABLE, elle ne repose sur rien, elle n'est pas justifiable ! En agissant comme vous le faites, vous discréditez le support Blogger ! Et vous faites le lit du choc de civilisations !

eva R-sistons

TAGS : BLOGGER, Laparoledujeunemusulman, communion des civilisations, Islam, Coran, paix, tolérance, terrorisme d'Etat, Merah, DGSE, Israël, Musulmans, tolérance, fraternité

.
Repost 0
Published by Eva R-sistons au choc de civilisations - dans Scandale
commenter cet article
6 avril 2012 5 06 /04 /avril /2012 15:10

La « psychose » de Breivik,

phénomène de la « guerre des civilisations »



 

 

Anders Behring Breivik, l’auteur des attentats d’Oslo, ne présente pas les symptômes d’une soudaine folie ou d’une pathologie extraordinaire. Probablement comme Mohamed Merah, l’auteur des tueries de Montauban et Toulouse, il n’a pas succombé à un trouble mental, mais a simplement pris au sérieux le discours politico-médiatique du « clash des civilisations ». Tous deux ont cru ce qu’on leur disait, se sont positionnés dans ce conflit imaginaire, et ont voulu avec courage y prendre leur place. Pour Jean-Claude Paye, ce n’est pas tant le tueur de masse post-moderne qui est malade, c’est la société qui a validé la rhétorique néoconservatrice à travers les guerres impériales et les lois sécuritaires qui doit d’abord retrouver la raison.

JPEG - 23.9 ko
Intoxiqué par le discours politico-médiatique, Behring Breivik a cru que l’Occident était menacé par le « clash des civilisations ». Refusant de baisser les bras, il s’est imaginé devoir prendre les armes et a tué 77 de ses concitoyens.

 

 

Les massacres sont un phénomène récurrent de notre post-modernité. Ils ne résultent pas uniquement des actions militaires de l’armée impériale et de ses « coalitions », mais aussi d’actes individuels. À travers ce que l’on continue d’appeler des faits divers, ils font partie de notre quotidien. Ces actes ne sont plus rejetés à l’extérieur de la société, mais intègrent son réel. Ainsi, les tueurs de masse ne sont pas porteurs de valeurs propres. Ils ne présentent pas non plus les caractéristiques d’une psychose « extraordinaire », mais seulement d’une « psychose ordinaire », celle qui est commune à l’ensemble de la société. Ces massacres constituent un simple passage à l’acte, un révélateur d’un enfermement collectif dans la virtualité de la « guerre des civilisations », c’est à dire dans un nouveau réel destiné à se substituer à la réalité des contradictions sociales.

Un massacre afin de combattre le « complot islamo-marxiste »

JPEG - 14.3 ko
Au XIXe siècle, Gustave Flaubert posait la question de l’influence des médias sur le comportement individuel. Il mit en scène une Madame Bovary qui trompe son mari pour se conformer aux romans à la mode. A chaque époque, les médias dominants véhiculent l’idéologie du moment. Au XXIe siècle, ils propagent celle de l’Empire : le « choc des civilisations », et produisent des Behring Breivik et des Mohamed Merah.

Remis le 29 novembre 2011, le rapport des psychiatres, sur l’auteur des attaques du 22 juillet en Norvège, était très attendu. Ce jeune homme avait fait exploser une bombe à Oslo, tuant huit personnes, avant de se rendre sur l’île d’Utoeya, où il avait assassiné 69 jeunes gens et blessé une centaine d’autres. Le rapport devrait influer sur la suite de l’affaire : un procès ou l’internement psychiatrique.

Le parquet norvégien, citant les conclusions des deux psychiatres, a annoncé que le prévenu était psychotique au moment des faits. Il aurait développé « une schizophrénie paranoïaque ». Si le tribunal rejoint l’opinion des experts, l’accusé ne pourra être considéré comme pénalement responsable et ne sera pas jugé.

L’absence de procès poserait problème à plus d’un titre. La lumière ne serait pas faite sur nombre de zones d’ombre du dossier, à savoir : la possibilité que le tueur n’ait pas été seul, hypothèse notamment liée au fait qu’il avait un walkie-talkie au moment où il a perpétré son acte [1], l’absence de forces de l’ordre sur l’île, l’incroyable lenteur de la police à se rendre sur les lieux ou le fait que le tueur n’ait pas été préventivement intercepté, alors que ses intentions étaient affichées sur le Net et qu’un achat de 6 tonnes d’engrais chimique, un classique en matière de terrorisme, avait été signalé.

Le procureur Svein Holden, a expliqué : « les experts ont décrit une personne qui se trouve dans un univers illusoire où toutes ses pensées et ses gestes sont régis par ses illusions » [2]. Il rejoint ainsi les positions de l’avocat d’Anders Behring Breivik. Ce dernier avait d’abord déclaré que son client était probablement « dément ». Ensuite, il avait préféré affirmer qu’il avait « sa propre perception de la réalité. »

Ces déclarations posent problème à plus d’un titre. Que Beiring Breivik ait une vision illusoire de la réalité ne peut lui être spécifique, puisque l’illusion accompagne toute perception. Cela ne peut le conduire à la psychose qui, elle, confond intérieur et extérieur, fusionne le sujet et l’objet, rendant ainsi impossible toute forme de conscience. Merleau-Ponty nous a montré que la perception, comme façon d’habiter le monde, repose nécessairement sur une croyance, autrement dit, sur une illusion. Cette théorie est complétée par Jacques Lacan. Ce dernier nous indique que dans l’hallucination psychotique la part de croyance dans le monde, accompagnant normalement les actions et les pensées, a été remplacée par une certitude absolue.

Des valeurs communes avec celles des médias

JPEG - 15.9 ko
Durant une décennie, Al-Jazeera a continué à faire vivre Oussama Ben Laden, pourtant mort et enterré publiquement en décembre 2001. Cette fiction était indispensable à la stratégie US de contrôle du leadership islamique. Elle a inspiré aussi bien les GI’s partis le combattre en Irak que des musulmans jihadistes partis à sa recherche en Afghanistan pour se mettre à son service.

Dans l’élaboration de son discours, Breivik ne se confond pas avec son objet. Il se représente, énonce sa vérité, ses valeurs. Il a ainsi une forme de conscience, ce qui n’est pas le cas du psychotique qui lui est entièrement parlé.

Non seulement Breivik a une vision de la réalité, mais, comme toute perception, elle est réflexive. Elle distingue, au contraire de la psychose, l’intérieur et l’extérieur en les articulant.

De plus, le dogme du complot islamo-marxiste ne lui est pas propre. Il s’agit là d’un paradigme largement répandu grâce au choc des cultures, notamment théorisé par l’ouvrage de l’États-unien Samuel Huntington [3]. Ainsi, l’hostilité à l’islam et au multiculturalisme n’est pas une valeur propre du prévenu. Combattre le complot islamo-marxiste fait partie d’une « guerre de civilisations ». Le conflit en Irak n’a-t-il pas été lancée par le président Bush, au nom de la « guerre du Bien contre le Mal » ? Le bombardement de la Libye par l’OTAN a été effectué au nom de l’amour des victimes de Kadhafi [4].

Behring Breivik a déclaré avoir commis ses « exécutions (...) par amour pour son peuple ». L’attentat doit ouvrir les yeux de la société sur «  la guerre du Bien contre le Mal », celle entre l’identité chrétienne et l’islamisation de l’Europe. Son action doit rendre visible l’invisibilité d’une guerre souterraine et doit nous réveiller. Le massacre rendrait transparent le danger islamiste. Tout en reconnaissant l’attentat, Breivik ne se s’estime pas coupable, car ce type d’action appartiendrait originairement aux « djihadistes » Cette procédure de renversement ne lui est pas propre. Au début, les médias se sont d’abord demandés s’il ne s’agissait pas d’un attentat islamiste. Ensuite, lorsqu’ils ont communiqué que l’auteur était un « Norvégien de type norvégien », nombre de ceux-ci ont accompagné cette information de l’assertion que cet « islamophobe » usait de la même rhétorique et des mêmes méthodes que les mouvements islamistes, l’attentat réalisé relevant d’ailleurs du même mode opératoire [5].

La croisade comme passage à l’acte

La spécificité du prévenu ne réside pas donc dans sa vision du monde, dans des valeurs ou un univers illusoire propres, mais dans le fait qu’il se sente investi d’une mission. Il se présente comme un croisé en guerre contre « l’invasion musulmane » et se considère comme « le chevalier le plus parfait depuis la Seconde Guerre mondiale » [6]. Behring Breivik s’inscrit bien dans la « guerre des civilisations ». Ce qui le distingue c’est la manière dont il reçoit le message. Il ne se situe plus dans le laissez faire ou le laisser dire, mais dans le passage à l’acte.

L’accusé s’offre comme fétiche, car il estime que l’attentat est « cruel mais nécessaire ». Il se constitue en symbole afin de se substituer lui-même à la réalité, c’est-à-dire interdire par là, à autrui et à lui-même, toute médiation symbolique. C’est lui, qui par son acte, est le porteur de la voix de l’invisible qu’il faut entendre, celle de la guerre « cosmique ». Il se pose comme maître du discours et fusionne simultanément deux positions, celles du bourreau et de la victime émissaire. Il correspond ainsi parfaitement à l’antinomie propre à la structure perverse, désarticulée entre la revendication d’un moi fort et le phantasme qui situe le sujet comme objet, celui de la « guerre des civilisations ». Le prévenu garde en effet une part de conscience. Sa « folie » résulterait du caractère impératif de l’acte et du fait que, enfermé dans une structure perverse, il se pose en concurrence avec le « monopole de la violence légitime »que s’octroie l’État.

Un rapport psychiatrique controversé

Suite aux déclarations du procureur, les Norvégiens se posent une question : « Peut-on être considéré comme instable psychologiquement en planifiant des meurtres pendant des années et avec une telle minutie ? » [7].

Dans une lettre publiée par le tribunal d’Oslo, les avocats de 56 survivants et proches de victimes ont également mis en question le diagnostic rendu par les deux psychiatres et validé ensuite par une commission médico-légale. « Plusieurs des parties civiles qui l’ont vu à Utoeya l’ont trouvé cynique et rationnel et jugent que cela est peu compatible avec le fait qu’il serait psychotique » [8], ont écrit les avocats. La résistance des familles des victimes, ainsi que du personnel psychiatrique, attaché au suivi du prévenu, ont rendu caduque la thèse de la psychose déclenchée puisque le tribunal d’Oslo a ordonné, le vendredi 13 janvier 2012, une nouvelle expertise psychiatrique d’Anders Behring Breivik [9].

Cependant, le tribunal n’a pas abandonné toute perspective de psychiatriser et, ainsi, de ne pas juger le prévenu. Lors de la conférence de presse, annonçant leur décision d’ordonner un nouveau rapport, les juges ont indiqué que les experts « devront entre autres chercher d’autres souffrances physiques ou psychiques qui peuvent expliquer la façon dont l’accusé fonctionne ».

JPEG - 19 ko
Jeune homme romantique et naïf, Anders Behring Breivik a cru les médias et les leaders politiques occidentaux. Ils ont fait de lui un meurtrier de masse.

Une psychose ordinaire

Ce que les psychiatres ont nommé comme psychose déclenchée ou extraordinaire n’est rien d’autre que la psychose ordinaire [10] envahissant actuellement nos sociétés. La « guerre du Bien contre le Mal » est bien la création d’un nouveau réel, devant se substituer à la réalité des contradictions sociales d’ordre économique et politique. Cette psychose ordinaire [11], telle qu’elle est décrite par Jacques Alain Miller, n’est pas propre au prévenu, c’est une psychose de masse existant à une époque où la parole n’opère plus sa fonction de coupure entre la chose et son énonciation. Enfermé dans l’image qui fusionne ces deux éléments, le sujet n’est plus parlant, mais parlé.

Des tueurs de masse, agissant à titre personnel et non reconnus par une puissance publique, spécifient la post-modernité. L’exemple le plus marquant reste l’attentat d’Oklahoma City en 1995 [12] tuant 168 personnes et faisant plus de 680 blessés. Les meurtres de masse sont devenus de plus en plus fréquents depuis deux décennies [13]. Ils sont commis par des adolescents et des jeunes adultes et se terminent généralement par le suicide de leurs auteurs. Breivik Beihring fait donc exception sur ce dernier point. La mort des tueurs éteint automatiquement l’action publique à leur encontre. Le fait que Breivik n’ait pas mis fin à ses jours se présente comme une occasion unique d’avoir un débat sur cette question de société.

C’est à cette éventualité que les « experts  » ont fermé la porte, en répondant parfaitement à ce que l’on attendait d’eux. L’accusation aurait fait face à un individu en grande partie conscient, dont le tort ne réside pas dans ses valeurs, mais seulement dans leur mise en application en concurrence avec le monopole de la violence étatique.

Juger le tueur norvégien aurait impliqué de s’opposer à son discours, celui, dominant au niveau médias, du « choc des cultures ». Refuser le jugement est au contraire placer l’acte hors du droit, le rejeter dans le non lieu. C’est en faire une anomie, un enfermement dans le réel hors de la constitution imaginaire de la société. Déclarer irresponsable le prévenu s’inscrit dans une structure perverse de déni de la psychose sociale. Ne pas juger Breivik fait obstacle à ce qu’une parole puisse se dire et briser l’enfermement dans ce nouveau réel. Il s’agit de nous conforter dans l’abandon à la « guerre des civilisations ».

[1] « Norvège : audition attendue de Behring Breivik par les enquêteurs », AFP, 29 juillet 2011.

[2] « Norvège : pour les psychiatres, Breivik n’est pas pénalement responsable », AFP, 29 novembre 2011.

[3] « La "Guerre des civilisations" », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 4 juin 2004.

[4] « Le lynchage de Kadhafi : L’image du sacrifice humain et le retour à la barbarie Bruxelles », par Jean-Claude Paye et Tülay Umay, Réseau Voltaire, le 23 novembre 2011.

[5] « Terrorisme, représentations sociales et monstre doux », Jean Bouberot, Laïcité et regard critique sur la société, 25 juillet 2011.

[6] « Les psychiatres jugent Breivik pénalement irresponsable », LeMonde.fr avec AFP, le 29 novembre 2011.

[7] « Breivik... Terroriste ou psychopathe ? », par Mohamed Ftelina, Palestine...Savoir la vérité / La Tribune de Genève, le 2 décembre 2011.

[8] « Des parties civiles réclament un nouvel examen psychiatrique de Breivik », AFP, le 5 janvier 2011.

[9] « La justice ordonne une nouvelle expertise psychiatrique de Breivik », AFP, le 13 janvier 2012.

[10] Les termes névrose, psychose, perversion sont issus du vocabulaire médical et désignent un état pathologique. Cependant, les travaux de Freud ont démontré que ces états ne relevaient pas d’un désordre « dans le corps » individuel mais dans le corps social. Cette innovation a des conséquences pratiques et théoriques en ce qui concerne l’approche du normal et du pathologique. Ainsi, la psychanalyse permet d’appréhender qu’il existe des psychoses normales ou ordinaires et des psychoses ayant viré à la pathologie, la maladie.

[11] « La psychose ordinaire », par Alexandre Stevens, École de la Cause freudienne,

[12] « L’attentat d’Oslo évoque celui d’Oklahoma City en 1995 », L’Humanité, le 23 Juillet 2011.

[13] « Les meurtres de masse deviennent de plus en plus fréquents », par Christophe Carmarans, Radio France Internationale, le 24 juillet 2011.

 

.

 

La « psychose » de Breivik, phénomène de la « guerre des civilisations »

 

 

.

Repost 0
Published by Eva R-sistons au choc de civilisations - dans Le choc de civilisations
commenter cet article
25 février 2012 6 25 /02 /février /2012 06:08
Vendredi 24 février 2012

 

                                                       Choc-des-civilisations-j.jpg

 

 

 

Publié le 22 février 2012 
  
Qui veut le « Choc des civilisations » ?
 

Les émeutes s’étendent et s’aggravent en Afghanistan, suite à l’affaire des Corans brûlés qui a éclaté hier. Les manifestations violentes contre les États-Unis et les troupes euro-atlantistes concernent désormais plusieurs villes d’Afghanistan. Les forces de l’ordre tirent à balles réelles et ont déjà fait 5 morts.

Tout observateur impartial ne peut que noter que c’est, encore une fois, le « camp occidental » qui a créé une provocation et qui engendre la haine.


Que diraient les Français si des troupes afghanes, pakistanaises, irakiennes, saoudiennes, qataries, etc. occupaient notre pays depuis une décennie, s’y livraient à des crimes de guerre innombrables, y organisaient du trafic de drogue, y soutenaient un gouvernement fantoche, prenaient un malin plaisir à y faire des autodafés de la Bible ou de la Déclaration des Droits de l’Homme, et le tout au motif que des terroristes présumés se seraient réfugiés dans une grotte des Pyrénées il y a une douzaine d’années ?


Ce nouveau déchaînement de violence nous amène, une nouvelle fois, à réclamer le départ immédiat de toutes les troupes françaises présentes en Afghanistan.


Malgré le récent massacre de nos troupes (4 soldats français tués et 16 autres blessés le 20 janvier dernier : cf. https://www.facebook.com/ note.php?saved&&note_id=1015048 0133182038&id=367713397611 ), et malgré les promesses du gouvernement français, nos effectifs militaires sur place n’ont pas du tout été significativement réduits. M. Sarkozy a encore une fois obéi au doigt et à l’œil à ses commanditaires américains, qui exigent que la France maintienne à ses frais 4 000 soldats dans un pays avec lequel nous n’avons strictement aucune raison d’être en guerre.


CONCLUSION


Les manifestants qui meurent en ce moment même en Afghanistan témoignent une nouvelle fois que « l’Europe », ce n’est nullement la Paix. « L’Europe », c’est la domestication par les États-Unis, l’idolâtrie de l’Argent, le mépris de tout ce qui n’est pas américain, le « Choc des Civilisations » et la Guerre. La construction européenne est un apartheid planétaire belliciste dont le volet militaire s’appelle l’OTAN.


C’est pourquoi nous devons sortir des deux à la fois : de l’UE et de l’OTAN.

 

http://www.u-p-r.fr/actualite-facebook/qui-veut-le-choc-des-civilisations

 

 

http://www.u-p-r.fr/

 

Repost 0
Published by Eva R-sistons au choc de civilisations - dans Le choc de civilisations
commenter cet article
6 février 2012 1 06 /02 /février /2012 01:12

http://pmcdn.priceminister.com/photo/Garaudy-Roger-Pour-Un-Dialogue-Des-Civilisations-L-occident-Est-Un-Accident-Livre-545172887_ML.jpg

http://pmcdn.priceminister.com/photo/Garaudy-Roger-Pour-Un-Dialogue-Des-Civilisations-L-occident-Est-Un-Accident-Livre-545172887_ML.jpg

 

Réponse à Guéant: pour le dialogue des civilisations

"Toutes les civilisations ne se valent pas"(Claude Guéant, ministre de l'Intérieur) Roger Garaudy, Comment l'homme devint humain, Editions J. A, p. 335

Lire la suite

 

05 février 2012

Réponse à Guéant: pour le dialogue des civilisations

"Protéger notre civilisation", "Toutes les civilisations ne se valent pas"(Claude Guéant, ministre de l'Intérieur)

img691

Roger Garaudy, Comment l'homme devint humain, Editions J. A, p. 335

 

 

.

 

Autre post :

 

Claude Guéant et "notre civilisation"

 

.

 

 

.

Repost 0
Published by Eva R-sistons au choc de civilisations - dans Dialogue des cultures - civilisations
commenter cet article
15 janvier 2012 7 15 /01 /janvier /2012 17:05

Messe mixte islamo-chrétienne à la mémoire des martyrs du terrorisme anti syrien

 

Dans l’église de la Sainte Croix était organisée le 8 janvier une messe « pour le repos de l’âme » du petit Sari Saoud, ainsi que pour les 26 victimes de l’attentat suicide qui avait frappé les habitants quartier populaire de Midane à Damas.

Sari Saoud était un jeune garçon de 9 ans habitant à Homs et présenté par Al-Jazeera comme une victime des forces gouvernementales, alors même que sa propre mère et d’autres parents de Sari avaient témoigné à la télévision syrienne, pour rétablir la vérité sur les véritables circonstances et responsables de la mort du garçon.

Au cours de la cérémonie s’est exprimé tout d’abord l’archevêque chrétien Luka Al-Khouri. Celui-ci a rappelé que la Syrie était « la terre des civilisations et des prophètes » et à affirmé que les responsables des attentats étaient les dirigeants occidentaux ainsi que ceux qui prétendent servir la cause arabe tout en servant en fait d’autres intérêts.

L’archevêque a aussi critiqué les médias Al-Jazeera et Al-Arabiya, les accusant de « plonger les arabes dans les mensonges et la désinformation ».

La plus haute autorité religieuse de l’islam en Syrie, le grand mufti de Syrie cheikh Ahmad Badreddine Hassoun, a ensuite pris la parole, sous les acclamations des fidèles réunis dans l’église.

Cheikh Hassoun a dit que « L’Homme est plus sacré que n’importe quelle mosquée ou temple, et que celui qui tue l’être humain est damné parce qu’il détruit une structure faite par Dieu ».

« À ceux qui veulent faire de la Syrie leur arène pour leurs menées contre la volonté du peuple, je dis à la Ligue arabe et aux Nations unies que la Syrie a des anges [pour la protéger] qui voleront jusqu’au jour de la résurrection », a-t-il poursuivi.

À l’adresse des activistes qui ensanglantent le pays, il demande : « Si vous désirez participer au pouvoir, présentez-nous vos programmes sans lever vos armes et s’ils nous convainquent, nous les adopterons ».

Il a appelé toute personne ayant perdu un proche à « transformer cette perte non pas en haine mais en amour ».

Cette dernière déclaration prend un sens particulier lorsque l’on sait que le propre fils du mufti, Sariah Hassoun, agé de 22 ans, a été assassiné par un groupe armé en octobre dernier après que son père eut refusé 10 millions de dollars offerts par le Qatar pour qu’il rallie les forces hostiles au gouvernement.

À la fin de la messe, les représentant religieux et l’assistance ont entonné « Homat el Diyar », l’hymne national Syrien.

 

http://lucien-pons.over-blog.com/article-messe-mixte-islamo-chretienne-a-la-memoire-des-martyrs-du-terrorisme-anti-syrien-97131833.html

 

Dimanche 15 janvier 2012

 

  .

Repost 0
Published by Eva R-sistons au choc de civilisations - dans Alliance civilisations
commenter cet article

Présentation

  • : Eva pour la communion des civilisations
  • Eva pour la communion des civilisations
  • : Eva est une femme de paix, de consensus, s'opposant au "choc de civilisations", prônant la tolérance, le dialogue et même la communion de civilisations. Elle veut être un pont fraternel entre les différentes religions monothéistes. Elle dénonce les fondamentalismes, les intégrismes, les communautarismes sectaires et fanatiques, repliés sur eux, intolérants, va-t-en-guerre, dominateurs, inquisiteurs, haineux, racistes, eugénistes, impérialistes.
  • Contact

Recherche