Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 novembre 2013 3 27 /11 /novembre /2013 17:56

 

 

Juifs et Musulmans, une histoire commune

http://www.lalibre.be/culture/medias-tele/juifs-et-musulmans-une-histoire-commune-5265f39c3570dfa00783de92

 

 

 

Opinions   >   

Juifs et Arabes et France : Un passé et un destin commun

 

Depuis de longues années, des militants juifs et Arabes agissent ensemble en France sur plusieurs fronts tant politiques qu'associatifs ou culturels. Ceci s'est tout particulièrement manifesté dans le combat contre le racisme et l'extrême-droite, ainsi que dans de nombreuses initiatives pour le rapprochement Judéo-Arabe et Israélo-Palestinien.


C'est dans l'action concrète que s'est forgée l'idée d'un destin commun en France, malgré les différences, les divergences et certaines influences étrangè­res. Malheureusement, la multiplication, depuis près de trois ans, d'actes anti-juifs dans lesquels sont impliqués des jeunes d'origine maghrébine a creusé un fossé profond entre juifs et Arabes. A cette fracture se surajoutent les effets de la situation globale au Moyen-Orient et l'impasse dans laquelle se trouve le processus de paix Israélo-Palestinien. Pour autant rien n'est perdu, nous en voulons pour preuve la bonne cohabitation et les vraies solidarités qui existent entre les populations juives et arabes dans les villes où elles sont fortement représentées comme Marseille, Sarcelles, Créteil ... Notre rôle, dans les prochains mois et les années à venir, sera de combler le fossé d'incompréhension et de reconstruire les passerelles afin d'édifier un avenir de Fraternité au sein de la République pour les générations futures.

 

Adil Jazouli

 

 

http://www.cercle-leon-blum.org/juifetarabes.htm

 

.

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Alliance civilisations
commenter cet article
4 août 2013 7 04 /08 /août /2013 05:35
Mardi 4 juin 2013
paix-monde.jpg
 
La nécessaire alliance
des Chrétiens et des Musulmans
pour préserver la paix
Par Chantal Dupille (eva R-sistons)
 
 
Le sionisme surtout messianique (comme avec les fanatiques dirigeants actuels à Tel-Aviv, qui brûlent d'attaquer l'Iran et de déclencher l'apocalypse nucléaire dans le monde) constitue la plus grave menace pour l'humanité. Et les sionistes sont partout = Dans les médias français, devenus à cause d'eux Lanterne Rouge de l'Europe ; au pouvoir ( Voir la vidéo http://www.dailymotion.com/video/xyt8pb_le-drame-francais-c-est-aujourd-hui-un-pays-colonise-r-sistons-video-16_news#.Ua060W1GZHQ), et comme instigateurs de guerres illégales qui ruinent les pays (de l'Irak à la Syrie en passant par la Libye et l'Afghanistan), ou comme impulseurs de politiques financières rackettant entre autres les Européens avec leurs Goldman Sachs, comme chefs d'orchestres des campagnes visant à terroriser (faux attentats voir la vidéo http://www.dailymotion.com/video/xzvnya_terrorisme-vous-avez-dit-terrorisme-ou-l-apprentie-terroriste-r-sistons-video-18_fun#.Ua08am1GZHQ), ou à discréditer les Musulmans en les assimilant à de dangereux terroristes, ou encore en infiltrant tous les centres de pouvoir, comme Attali avec Mitterrand ou BHL-Fabius pour mettre le Quai d'Orsay et nos armées au service des guerres otanesques impériales, impérialistes, économiques, hégémoniques...
 
Comment arrêter la machine infernale que les sionistes accros à la doctrine la plus raciste du monde, le Talmud (un peuple élu, une race supérieure, dominer le monde, éliminer les Goys ou les mettre en esclavage), veulent lancer pour notamment réduire le nombre d'habitants dans le monde et bâtir leur suprématie messianique ?
 
 
Talmud; haine et Racisme. Voilà ce que les antisionistes propagent pour dénoncer les juifs
 

 
Une idée pourrait être comme le Général chrétien Michel Aoun l'a fait au Liban, de sceller une union entre les Chrétiens et les Musulmans pour contrer (comme le dit justement le Ministre des Affaires Etrangères russes, M. Lavrov) "ces têtes brûlées" (sionistes) avides de guerres permanentes, totales, nucléaires, bactériologiques, génocidaires. 
 
Les Chrétiens d'Orient sont aussi un exemple de ce que pourrait être une alliance réussie entre Chrétiens et Musulmans, comme en Palestine occupée ou en Syrie. Ils ont en commun non seulement une Histoire, mais aussi des valeurs, des traditions, le goût de la solidarité et de la paix.
 
Les ultra sionistes au pouvoir à Tel-Aviv entraînent pas à pas le monde vers le Nouvel Ordre Mondial totalitaire, liberticide, répressif, esclavagiste, génocidaire... avec une langue unique (anglo-saxonne, appauvrie), une idéologie unique (le libéralisme financier le plus dur et tueur de tous les emplois, dans l'agriculture, la fonction publique, l'industrie..), un genre unique (asexué), une culture unique (sous-culture MacDo, abêtissement et abrutissement comme sur France2, compétition, concurrence, culte de l'Argent...), une métropole gigantesque (au détriment des départements, des villages..), une religion unique d'essence satanique tolérant par ex la pédophilie, l'inceste etc
 
Il est clair que Catholiques, Orthodoxes, Musulmans, ne peuvent nullement se reconnaître dans ces valeurs qu'on tente d'imposer au monde. Ils respectent le passé, les traditions, la famille, la paix (dans le Coran, le fameux "djihad" est en réalité la lutte contre SES mauvais penchants, et l'acceptation de la seule guerre de DEFENSE, alors que la partie hébraïque de la Bible est émaillée d'atrocités, guerres de CONQUETE, femmes enceintes passées par l'épée etc), et puis le culte du Veau d'Or, de Mâmon, leur fait horreur (la Finance islamique, par ex., est éthique, d'ailleurs elle bannit l'usure à l'origine de l'endettement des peuples)...
 
veau-d-or-et-Moise.jpg
 
Alors, si les Chrétiens et les Musulmans fidèles à l'esprit de leur Religion de paix et de partage se donnaient la main au lieu de se dresser les uns contre les autres comme les sionistes adeptes du Talmud les y incitent, ils éviteraient au monde l'horreur du Choc de civilisations nucléaire destiné à éliminer une grande partie de la population pour le plus grand plaisir égoïste d'une minorité d' "Elus" aux coffre-forts outrageusement remplis...
 
Il est temps de réfléchir à TOUT ce qui peut empêcher les sionistes messianiques d'accomplir leurs desseins funestes pour l'humanité (et pour les plus modestes d'entre eux) !
 
A l'heure de tous les dangers, soyons audacieux ! En scellant l'alliance des Chrétiens et des Musulmans, on déjoue les projets sionistes de choc de civilisations des Judéo-Chrétiens contre les Musulmans. Et on préserve la paix, ce bien le plus précieux ! 
 
Chantal Dupile (Eva R-sistons)
 

TAGS : Choc de civilisations, guerre, libéralisme, Sionistes, Talmudistes, Chrétiens, Catholiques, Orthodoxes, Musulmans, Syrie, Liban, Général Aoun, Nouvel Ordre Mondial, Mâmon, Veau d'Or, Russie, Sergueï Lavrov, Iran, messianique, Gog et Magog, Médias, Irak, Libye, Afghanistan, terrorisme, UE, Bush, Attali, Mitterrand, BHL, Fabius, Quai d'Orsay, Finance, Goldman Sachs, Palestine, Tel-Aviv, armée, OTAN, racisme, Chrétiens d'Orient, France2, religion, culture, Coran, djihad, finance islamique, usure, endettement
 
Voir aussi =

Chirac, Bush et l'Apocalypse - L'EXPRESS

 
Bush, Chirac, Gog et Magog et la guerre en Irak

Gog et Magog - Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX


L'extrait du livre qu'on lira ci-dessous, publie par L'Express cette semaine, est révélateur. On y apprend comment George W. Bush a voulu convaincre Chirac de se joindre à la coalition américaine dans la guerre contre l'Irak, et comment il a cité à ce propos les prophéties sur la guerre de Gog et Magog. On y apprend comment Chirac a été interloqué et affolé, appelant au secours un professeur suisse pour tenter d'y comprendre quelque chose...

"Gog et Magog?" Cela ne dit pas grand chose pour un président français dont la culture générale ne va pas beaucoup plus loin que les pyramides et les lutteurs de Sumo...



Bien entendu, pour le journaliste de L'Express et sans doute aussi, pour beaucoup de lecteurs français, cette anecdote témoigne surtout de la bigoterie du président américain, qui part en guerre contre l'Irak au nom d'une prophétie d'Ezechiel. J'en tire personnellement deux conclusions opposées. La premiere, c'est que pour combattre un islam conquérant et dominateur, il faut des leaders armés de convictions morales et religieuses. La seconde, c'est que Bush était sans doute un des présidents américains les plus pro-israéliens, tandis que Chirac était un des plus pro-arabes. Entre une Amérique voulant anéantir les ennemis d'Israel et un islam voulant anéantir Israel, le président français avait vite fait de choisir son camp...



[...] Jacques Chirac l'a appris, le mois précédent, de la bouche même de Bush Jr. Une révélation reçue d'abord avec étonnement, puis, renseignement pris, avec effroi. Lors de cette conversation téléphonique visant à convaincre son homologue français de se joindre à la coalition, George Bush Jr. a utilisé un argument singulier, affirmant que... «Gog et Magog sont à l'oeuvre au Proche-Orient» et que «les prophéties bibliques sont sur le point de s'accomplir». Sur le moment, Jacques Chirac, stupéfait, ne réagit pas. Il sait Bush religieux, mais il a du mal à comprendre que le président de la première puissance du monde soit à ce point fondu des Ecritures qu'il batte le rappel des duettistes Gog et Magog pour justifier son combat! Chirac s'en ouvre à ses conseillers, d'abord portés à sourire. Il les charge de l'éclairer plus précisément sur Gog et Magog.

Un jour plus tard, George Bush récidive, prononçant ces deux noms mystérieux lors d'une conférence de presse sur l' «axe du mal». L'Elysée consulte d'urgence un spécialiste. Pas en France, mais en Suisse, pour éviter d'éventuelles fuites. C'est Thomas Römer, professeur de théologie à l'université de Lausanne, qui est mis à contribution. Son rapport a de quoi glacer le sang. Gog, prince de Magog, c'est l'apocalypse. Ce personnage apparaît dans la Genèse, et surtout dans deux des plus obscurs chapitres du Livre d'Ezéchiel, prophétie d'une armée mondiale livrant la bataille finale à Israël. Un conflit voulu par Dieu qui doit, terrassant Gog et Magog, anéantir à jamais les ennemis du peuple élu avant que naisse un monde nouveau.

Pour un esprit français, l'évocation de Gog et Magog pouvait prêter à rire. Chirac, lui, ne rit pas. Cette parabole d'une apocalypse annoncée pour réaliser une prophétie l'inquiète et le tourmente. Il s'interroge aussi sur l'inculture religieuse à l'heure où les soubassements religieux sont beaucoup plus déterminants qu'on ne veut le croire dans les décisions politiques et militaires. [...]

Extrait de Si vous le répétez, je démentirai
Jean-Claude Maurice - éd. PLON

SOURCE: Bush, Chirac, Gog et Magog et la guerre en Irak : VU DE JERUSALEM
 
 
 
Voir aussi =
 
 
http://www.vilistia.info/appel-a-une-alliance-entre-le-christianisme-et-l-islam-contre-le-sioni-a91877187
 
.
.
.
.
 
Commentaire sur le thème =
.
2.Posté par Philou''s Off le 10/06/2013 00:31  

Beau projet que cette alliance Musulmans/Chrétiens qu'on est nombreux à appeler de tous nos vœux. C'est sûr qu'entre l'éthique des musulmans, et la voracité, la perfidie des sionistes, il n'y a pas photo.

Mais voilà, quand la grande majorité des Peuples (occidentaux) comprendra t'elle que ce n'est pas en écoutant la voix de ses tyrans (les médias "mainstream") qu'elle trouvera le salut d'une Humanité vivant harmonieusement ?

Tel le salopard qui assure son impunité en profitant d'aller voler les poulets de son voisin lors du passage des bohémiens dans le village, sachant que ce sont systématiquement ces derniers qui seront accusés; -quand les braves gens comprendront-ils enfin, que si Jacob s'amuse ainsi à jeter l'anathème sur Mohammed; c'est pour mieux le posséder, mais aussi, posséder en même temps Pierre, Paul et Jacques, et surtout semer la zizanie entre les différentes communautés, selon le vieil adage du "diviser pour mieux régner" .

Quand on voit aujourd'hui un militant d'extrême-droite assassiner un militant de gauche; c'est à gerber de constater à quel point l'insidieux poison de la propagande s'est propagé, instillé dans les esprits, pour que certains en arrivent ainsi à tuer leurs "Frères du Peuple", plutôt que s'en faire des "Frères de combat"
contre l'ennemi universel, ce chancre de l'Humanité qu'est le sionisme. Comment, ceux-là qui se réclament du "Nationalisme", peuvent-ils ne pas voir lesquels, justement, s'ingénient à démanteler, à pulvériser tous les fondements, tous les repères de la société traditionnelle, afin précisément que plus personne ne s'y retrouve, et de profiter de la zizanie pour faire razzia générale.

En ces temps bien troubles, il est urgent que chacun ait à l'esprit ce que dénonçait Hannah Arendt dans son livre "Eichmann à Jérusalem", quant à l'étroite collaboration qui existait entre le IIIème reich nazi et les hauts dignitaires juifs new-yorkais; pour comprendre que tout comme en 36 ou 40, la montée actuelle du fascisme n'est absolument pas fortuite, mais sciemment manipulée, instrumentée (même si ce n'est que de la manipulation d'esprits faibles); et qu'en définitive, hitler lui-même, avec son "national-Socialisme", dans ce jeu-là, ne fut guère que l'idiot utile.

Alors, oui bien sûr nécessaire alliance Musulmans/Chrétiens; mais par delà, indispensable alliance des neurones de tous les opprimés du système; car quand tout le monde aura enfin compris le système de tyrannie qui opprime les Peuples, alors il n'y aura même plus besoin de tuer le tyran (Ploutocrate), juste appliquer la méthode à De la Boëtie: -"Il suffit de ne plus écouter le tyran, il n'est alors plus rien et il s'écroule".
.
http://www.alterinfo.net/La-necessaire-alliance-des-Chretiens-et-des-Musulmans-contre-le-sionisme-et-pour-la-paix_a91274.html?com#last_comment
Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Alliance civilisations
commenter cet article
6 juin 2013 4 06 /06 /juin /2013 01:58

 

 

paix-monde.jpg

 

La nécessaire alliance

des Chrétiens et des Musulmans

pour préserver la paix

Par Chantal Dupille (eva R-sistons)

 

 

Le sionisme surtout messianique (comme avec les fanatiques dirigeants actuels à Tel-Aviv, qui brûlent d'attaquer l'Iran et de déclencher l'apocalypse nucléaire dans le monde) constitue la plus grave menace pour l'humanité. Et les sionistes sont partout = Dans les médias français, devenus à cause d'eux Lanterne Rouge de l'Europe ; au pouvoir ( Voir la vidéo http://www.dailymotion.com/video/xyt8pb_le-drame-francais-c-est-aujourd-hui-un-pays-colonise-r-sistons-video-16_news#.Ua060W1GZHQ), et comme instigateurs de guerres illégales qui ruinent les pays (de l'Irak à la Syrie en passant par la Libye et l'Afghanistan), ou comme impulseurs de politiques financières rackettant entre autres les Européens avec leurs Goldman Sachs, comme chefs d'orchestres des campagnes visant à terroriser (faux attentats voir la vidéo http://www.dailymotion.com/video/xzvnya_terrorisme-vous-avez-dit-terrorisme-ou-l-apprentie-terroriste-r-sistons-video-18_fun#.Ua08am1GZHQ), ou à discréditer les Musulmans en les assimilant à de dangereux terroristes, ou encore en infiltrant tous les centres de pouvoir, comme Attali avec Mitterrand ou BHL-Fabius pour mettre le Quai d'Orsay et nos armées au service des guerres otanesques impériales, impérialistes, économiques, hégémoniques...

 

Comment arrêter la machine infernale que les sionistes accros à la doctrine la plus raciste du monde, le Talmud (un peuple élu, une race supérieure, dominer le monde, éliminer les Goys ou les mettre en esclavage), veulent lancer pour notamment réduire le nombre d'habitants dans le monde et bâtir leur suprématie messianique ?

 

 

Talmud; haine et Racisme. Voilà ce que les antisionistes propagent pour dénoncer les juifs

 

http://r-sistons.over-blog.com/article-voici-le-vrai-breviaire-du-racisme-et-de-la-haine-videos-et-citations-114099510.html


 

Une idée pourrait être comme le Général chrétien Michel Aoun l'a fait au Liban, de sceller une union entre les Chrétiens et les Musulmans pour contrer (comme le dit justement le Ministre des Affaires Etrangères russes, M. Lavrov) "ces têtes brûlées" (sionistes) avides de guerres permanentes, totales, nucléaires, bactériologiques, génocidaires. 

 

Les Chrétiens d'Orient sont aussi un exemple de ce que pourrait être une alliance réussie entre Chrétiens et Musulmans, comme en Palestine occupée ou en Syrie. Ils ont en commun non seulement une Histoire, mais aussi des valeurs, des traditions, le goût de la solidarité et de la paix.

 

Les ultra sionistes au pouvoir à Tel-Aviv entraînent pas à pas le monde vers le Nouvel Ordre Mondial totalitaire, liberticide, répressif, esclavagiste, génocidaire... avec une langue unique (anglo-saxonne, appauvrie), une idéologie unique (le libéralisme financier le plus dur et tueur de tous les emplois, dans l'agriculture, la fonction publique, l'industrie..), un genre unique (asexué), une culture unique (sous-culture MacDo, abêtissement et abrutissement comme sur France2, compétition, concurrence, culte de l'Argent...), une métropole gigantesque (au détriment des départements, des villages..), une religion unique d'essence satanique tolérant par ex la pédophilie, l'inceste etc

 

Il est clair que Catholiques, Orthodoxes, Musulmans, ne peuvent nullement se reconnaître dans ces valeurs qu'on tente d'imposer au monde. Ils respectent le passé, les traditions, la famille, la paix (dans le Coran, le fameux "djihad" est en réalité la lutte contre SES mauvais penchants, et l'acceptation de la seule guerre de DEFENSE, alors que la partie hébraïque de la Bible est émaillée d'atrocités, guerres de CONQUETE, femmes enceintes passées par l'épée etc), et puis le culte du Veau d'Or, de Mâmon, leur fait horreur (la Finance islamique, par ex., est éthique, d'ailleurs elle bannit l'usure à l'origine de l'endettement des peuples)...

 

veau-d-or-et-Moise.jpg

 

Alors, si les Chrétiens et les Musulmans fidèles à l'esprit de leur Religion de paix et de partage se donnaient la main au lieu de se dresser les uns contre les autres comme les sionistes adeptes du Talmud les y incitent, ils éviteraient au monde l'horreur du Choc de civilisations nucléaire destiné à éliminer une grande partie de la population pour le plus grand plaisir égoïste d'une minorité d' "Elus" aux coffre-forts outrageusement remplis...

 

Il est temps de réfléchir à TOUT ce qui peut empêcher les sionistes messianiques d'accomplir leurs desseins funestes pour l'humanité (et pour les plus modestes d'entre eux) !

 

A l'heure de tous les dangers, soyons audacieux ! En scellant l'alliance des Chrétiens et des Musulmans, on déjoue les projets sionistes de choc de civilisations des Judéo-Chrétiens contre les Musulmans. Et on préserve la paix, ce bien le plus précieux ! 

 

Chantal Dupile (Eva R-sistons)

 

http://chantaldupille.fr


TAGS : Choc de civilisations, guerre, libéralisme, Sionistes, Talmudistes, Chrétiens, Catholiques, Orthodoxes, Musulmans, Syrie, Liban, Général Aoun, Nouvel Ordre Mondial, Mâmon, Veau d'Or, Russie, Sergueï Lavrov, Iran, messianique, Gog et Magog, Médias, Irak, Libye, Afghanistan, terrorisme, UE, Bush, Attali, Mitterrand, BHL, Fabius, Quai d'Orsay, Finance, Goldman Sachs, Palestine, Tel-Aviv, armée, OTAN, racisme, Chrétiens d'Orient, France2, religion, culture, Coran, djihad, finance islamique, usure, endettement

 

Voir aussi =

Chirac, Bush et l'Apocalypse - L'EXPRESS

 

Bush, Chirac, Gog et Magog et la guerre en Irak

Gog et Magog - Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX


L'extrait du livre qu'on lira ci-dessous, publie par L'Express cette semaine, est révélateur. On y apprend comment George W. Bush a voulu convaincre Chirac de se joindre à la coalition américaine dans la guerre contre l'Irak, et comment il a cité à ce propos les prophéties sur la guerre de Gog et Magog. On y apprend comment Chirac a été interloqué et affolé, appelant au secours un professeur suisse pour tenter d'y comprendre quelque chose...


"Gog et Magog?" Cela ne dit pas grand chose pour un président français dont la culture générale ne va pas beaucoup plus loin que les pyramides et les lutteurs de Sumo...




Bien entendu, pour le journaliste de L'Express et sans doute aussi, pour beaucoup de lecteurs français, cette anecdote témoigne surtout de la bigoterie du président américain, qui part en guerre contre l'Irak au nom d'une prophétie d'Ezechiel. J'en tire personnellement deux conclusions opposées. La premiere, c'est que pour combattre un islam conquérant et dominateur, il faut des leaders armés de convictions morales et religieuses. La seconde, c'est que Bush était sans doute un des présidents américains les plus pro-israéliens, tandis que Chirac était un des plus pro-arabes. Entre une Amérique voulant anéantir les ennemis d'Israel et un islam voulant anéantir Israel, le président français avait vite fait de choisir son camp...




[...] Jacques Chirac l'a appris, le mois précédent, de la bouche même de Bush Jr. Une révélation reçue d'abord avec étonnement, puis, renseignement pris, avec effroi. Lors de cette conversation téléphonique visant à convaincre son homologue français de se joindre à la coalition, George Bush Jr. a utilisé un argument singulier, affirmant que... «Gog et Magog sont à l'oeuvre au Proche-Orient» et que «les prophéties bibliques sont sur le point de s'accomplir». Sur le moment, Jacques Chirac, stupéfait, ne réagit pas. Il sait Bush religieux, mais il a du mal à comprendre que le président de la première puissance du monde soit à ce point fondu des Ecritures qu'il batte le rappel des duettistes Gog et Magog pour justifier son combat! Chirac s'en ouvre à ses conseillers, d'abord portés à sourire. Il les charge de l'éclairer plus précisément sur Gog et Magog.

Un jour plus tard, George Bush récidive, prononçant ces deux noms mystérieux lors d'une conférence de presse sur l' «axe du mal». L'Elysée consulte d'urgence un spécialiste. Pas en France, mais en Suisse, pour éviter d'éventuelles fuites. C'est Thomas Römer, professeur de théologie à l'université de Lausanne, qui est mis à contribution. Son rapport a de quoi glacer le sang. Gog, prince de Magog, c'est l'apocalypse. Ce personnage apparaît dans la Genèse, et surtout dans deux des plus obscurs chapitres du Livre d'Ezéchiel, prophétie d'une armée mondiale livrant la bataille finale à Israël. Un conflit voulu par Dieu qui doit, terrassant Gog et Magog, anéantir à jamais les ennemis du peuple élu avant que naisse un monde nouveau.

Pour un esprit français, l'évocation de Gog et Magog pouvait prêter à rire. Chirac, lui, ne rit pas. Cette parabole d'une apocalypse annoncée pour réaliser une prophétie l'inquiète et le tourmente. Il s'interroge aussi sur l'inculture religieuse à l'heure où les soubassements religieux sont beaucoup plus déterminants qu'on ne veut le croire dans les décisions politiques et militaires. [...]

Extrait de Si vous le répétez, je démentirai
Jean-Claude Maurice - éd. PLON

SOURCE: Bush, Chirac, Gog et Magog et la guerre en Irak : VU DE JERUSALEM

 

.

.
.

 

http://www.vilistia.info/appel-a-une-alliance-entre-le-christianisme-et-l-islam-contre-le-sioni-a91877187

 

 

4

 

.

.
Sur les faux attentats pour justifier

les guerres soi-disant contre le terrorisme

 

.

.
Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Alliance civilisations
commenter cet article
15 janvier 2012 7 15 /01 /janvier /2012 17:05

Messe mixte islamo-chrétienne à la mémoire des martyrs du terrorisme anti syrien

 

Dans l’église de la Sainte Croix était organisée le 8 janvier une messe « pour le repos de l’âme » du petit Sari Saoud, ainsi que pour les 26 victimes de l’attentat suicide qui avait frappé les habitants quartier populaire de Midane à Damas.

Sari Saoud était un jeune garçon de 9 ans habitant à Homs et présenté par Al-Jazeera comme une victime des forces gouvernementales, alors même que sa propre mère et d’autres parents de Sari avaient témoigné à la télévision syrienne, pour rétablir la vérité sur les véritables circonstances et responsables de la mort du garçon.

Au cours de la cérémonie s’est exprimé tout d’abord l’archevêque chrétien Luka Al-Khouri. Celui-ci a rappelé que la Syrie était « la terre des civilisations et des prophètes » et à affirmé que les responsables des attentats étaient les dirigeants occidentaux ainsi que ceux qui prétendent servir la cause arabe tout en servant en fait d’autres intérêts.

L’archevêque a aussi critiqué les médias Al-Jazeera et Al-Arabiya, les accusant de « plonger les arabes dans les mensonges et la désinformation ».

La plus haute autorité religieuse de l’islam en Syrie, le grand mufti de Syrie cheikh Ahmad Badreddine Hassoun, a ensuite pris la parole, sous les acclamations des fidèles réunis dans l’église.

Cheikh Hassoun a dit que « L’Homme est plus sacré que n’importe quelle mosquée ou temple, et que celui qui tue l’être humain est damné parce qu’il détruit une structure faite par Dieu ».

« À ceux qui veulent faire de la Syrie leur arène pour leurs menées contre la volonté du peuple, je dis à la Ligue arabe et aux Nations unies que la Syrie a des anges [pour la protéger] qui voleront jusqu’au jour de la résurrection », a-t-il poursuivi.

À l’adresse des activistes qui ensanglantent le pays, il demande : « Si vous désirez participer au pouvoir, présentez-nous vos programmes sans lever vos armes et s’ils nous convainquent, nous les adopterons ».

Il a appelé toute personne ayant perdu un proche à « transformer cette perte non pas en haine mais en amour ».

Cette dernière déclaration prend un sens particulier lorsque l’on sait que le propre fils du mufti, Sariah Hassoun, agé de 22 ans, a été assassiné par un groupe armé en octobre dernier après que son père eut refusé 10 millions de dollars offerts par le Qatar pour qu’il rallie les forces hostiles au gouvernement.

À la fin de la messe, les représentant religieux et l’assistance ont entonné « Homat el Diyar », l’hymne national Syrien.

 

http://lucien-pons.over-blog.com/article-messe-mixte-islamo-chretienne-a-la-memoire-des-martyrs-du-terrorisme-anti-syrien-97131833.html

 

Dimanche 15 janvier 2012

 

  .

Repost 0
Published by Eva R-sistons au choc de civilisations - dans Alliance civilisations
commenter cet article
12 novembre 2011 6 12 /11 /novembre /2011 21:49

Le Bazar Renaissance. Comment l’Orient et l’islam ont influencé l’Occident

 

On se souvient des polémiques pas si lointaines autour de la place de l’islam dans la Renaissance européenne. Le livre de Jerry Brotton, Le Bazar Renaissance. Comment l’Orient et l’islam ont influencé l’Occident, (Les liens qui libèrent, Paris, 246 pages, 2011, 21 euros), apporte une contribution majeure à l’histoire de ce que fut la Renaissance. Je publie ci-dessous la préface que j’ai rédigée.


Un merveilleux voyage à travers notre Histoire


« Et si l’Europe ne devait pas ses savoirs à l’islam ? » Sous cette interrogation accrocheuse, le chroniqueur Roger Pol-Droit présentait, dans le prestigieux Monde des livres (4 avril 2008), Aristote au Mont Saint-Michel. Les racines grecques de l’Europe chrétienne. Avec, en guise de résumé : « L’historien Sylvain Gouguenheim récuse l’idée que la science des Grecs ait été transmise à l’Occident par le monde musulman. » La conclusion de Roger-Pol Droit était sans appel : « Contrairement à ce qu’on répète crescendo depuis les années 1960, la culture européenne, dans son histoire et son développement, ne devrait pas grand-chose à l’islam. En tout cas, rien d’essentiel. Précis, argumenté, ce livre qui remet l’histoire à l’heure est aussi fort courageux. »


Roger-Pol Droit balayait ainsi d’un revers de main toutes les connaissances accumulées depuis un demi-siècle pour redonner vie à une thèse que lui-même défend dans son opuscule L’Occident expliqué à tout le monde (Seuil, 2008) et que l’on peut ainsi condenser : la division du monde entre Occident et Orient remonte à la Grèce antique, et depuis mille ans se joue un éternel affrontement entre deux conceptions du monde.


Pour Gouguenheim aussi, « durant le Moyen Age, deux civilisations se firent donc face. L’une combinait l’héritage grec et le message des Evangiles, l’esprit scientifique et l’enracinement dans une tradition religieuse dont l’Eglise se voulait la garante. L’autre était fille du Livre de Dieu, du Livre incréé. Elle était fondamentalement amarrée à son axe central, le Coran : tout ce qui se déroule dans le temps reconduit la matrice originelle des sourates éternelles. » Ce qui soutient cet argumentaire, c’est une hallucination, celle d’un monde musulman pétrifié dans le Coran, incapable d’évoluer, d’accéder à l’esprit scientifique, profondément séparé de « nous », comme le prouverait, toujours selon Gouguenheim, le 11-Septembre.


Cette thèse, loin d’être « courageuse », est colportée depuis au moins le milieu du XIXe siècle par nombre de penseurs européens, notamment Ernest Renan. Elle a pris un coup de botox au début du XXIe siècle dans certains milieux universitaires, l’islamophobie savante relayant une islamophobie populaire qui nourrit une vague d’extrême droite populiste et infecte les partis de la droite traditionnelle et, parfois, de la gauche. Le best-seller de Thilo Sarrazin, membre du directoire de la banque centrale allemande et du Parti social-démocrate, L’Allemagne court à sa perte, en a témoigné. « Je ne voudrais pas, écrivait ce “socialiste”, que le pays de mes petits-enfants et arrière-petits-enfants soit en grande partie musulman, qu’on y parle surtout turc et arabe, que les femmes soient voilées et que le rythme de la journée soit déterminé par les appels du muezzin. »


Bazar Renaissance, de Jerry Brotton, n’est pas une réponse directe à ces polémiques. Il ne vise pas à démontrer que la Renaissance serait le résultat de la seule influence musulmane ou orientale. Il se réclame d’une autre école de pensée, celle de l’histoire globale, qui tente de définir les interactions entre les différentes régions du monde et de ne pas isoler l’Europe du reste de la planète. La Renaissance ne peut s’étudier en dehors des relations commerciales, financières, culturelles entre les deux rives de la Méditerranée qui se sont mutuellement aiguillonnées.


Le concept de Renaissance, rappelle Brotton, a été inventé au XIXe siècle et d’abord par l’historien français Jules Michelet, qui résume : « … La découverte du monde, la découverte de l’homme. Le XVIe siècle, dans sa grande et légitime expansion, va de Colomb à Copernic, de Copernic à Galilée, de la découverte de la terre à celle du ciel. L’homme s’y est refondé lui-même » (Histoire de France, Tome neuvième, Jean de Bonnot, 1878). Et c’est, bien sûr, en France que la Renaissance est apparue. Elle représentait pour cet historien nationaliste une rupture avec l’âge sombre du Moyen Age, une victoire des idées de Raison, de Vérité, d’Art et de Beauté. Si Michelet a inventé une définition de la Renaissance, c’est le Suisse Jacob Burckhardt qui en a fait le portrait définitif comme un phénomène italien du XVe siècle, qui aurait permis la « création de l’individu moderne » Elle fut « le lieu de naissance du monde moderne créé par Dante, Pétrarque, Alberti, Leonard de Vinci et caractérisé par le renouveau de la culture classique ».


Cette vision, comme celle de l’anglais Walter Pater (1873), a façonné notre imaginaire et amené à comprendre la Renaissance non comme une période historique (chacun des trois penseurs que nous avons cités la situe à une époque différente !), mais comme un « esprit », un esprit qui semble plus définir l’idéal de ces intellectuels pour le XIXe siècle que la réalité historique.


« Un des problèmes que posent ces définitions classiques de la Renaissance, remarque Brotton, est qu’elles célèbrent les réalisations de la civilisation européenne à l’exclusion de toutes les autres. Ce n’est pas une coïncidence que la période où le terme a été inventé a aussi été le moment de l’histoire où l’Europe a proclamé avec le plus d’agressivité sa domination impérialiste sur le globe. »


Les échanges avec l’empire ottoman ont pourtant profondément modifié les goûts et les possibilités à l’ouest du continent et contribué à la naissance du monde moderne. Les importations de l’Orient couvraient une large gamme de produits, des épices au coton, du satin aux tapis, des tulipes à la porcelaine et aux chevaux, des pigments, etc. « La palette de peintres a aussi été élargie » et cet enrichissement a « apporté aux tableaux de la Renaissances les bleus et rouges vifs qui les caractérisent ». Ce sont les pratiques du commerce arabes et islamiques qui se sont répandues, et ont imposé les chiffres indo-arabes, l’usage de la virgule les signes de l’addition (+), de la soustraction (-) et de la multiplication (x). Les bazars du Caire, d’Alep et de Damas ont « littéralement modelé l’architecture de Venise ».


Non seulement des objets provenant de l’Orient étaient montrés sur les peintures (y compris des inscriptions en arabe sur les habits de la Vierge), mais les peintres eux-mêmes, comme l’artiste Costanzo da Ferrara, se rendaient à Istanbul et en rapportaient des motifs, s’inspirant des traditions ottomane et perse. Les flux dans le domaine scientifique, surtout de l’Est vers Ouest, ne furent pas moins denses.

Même la chute de Constantinople en 1453 fut perçue avec modération par nombre de chrétiens et, dans les années suivantes, Venise et Vienne s’engageaient dans des accords avec la Sublime Porte.


Cette période des XVe-XVIe siècles fut donc celle d’un formidable essor commercial et financier, d’un dynamisme époustouflant dont furent conscients tous les protagonistes. Elle fut le terreau de l’humanisme qui s’inscrivant dans cette époque où l’enrichissement, le pouvoir et l’appât du gain étaient glorifiés. Les préoccupations très terre à terre des humanistes sont mises en lumière par l’écrivain italien Pétrarque, qui prônait à la fois « la quête personnelle de vérité philosophique et l’aptitude pragmatique à opérer efficacement dans la société par la rhétorique et la persuasion ». Et les élèves des nouveaux collèges ne devaient pas hésiter à mettre cette rhétorique et cette persuasion au service du pouvoir quel qu’il soit. L’un des plus célèbres humanistes, Guarino de Vérone (1374-1460), fondateur d’une célèbre école, expliquait ainsi : « Tout ce que décrète le prince, il faut l’accepter sereinement et avec l’apparence du plaisir. Car ceux qui peuvent le faire sont chers aux gouvernants, assurent leur fortune et celle de leurs parents et obtiennent de hautes promotions. »


Pas plus que les fondateurs de la laïcité au tournant du XXe siècle n’accordaient de l’importance aux femmes, maintenues dans un statut de mineures, les hommes de la Renaissance omettaient rarement d’expliquer que le « deuxième sexe » ne pouvait prétendre à bénéficier des temps nouveaux. L’humaniste italien Leon Battista Alberti écrivait en 1444 : « Les petites affaires du ménage, je les laisse aux bons soins de mon épouse. (…) Cela ne nous gagnerait guère de respect si notre femme s’activait parmi les hommes à l’extérieur, sur le marché, aux yeux de tous. Quant à moi, il me paraîtrait aussi un peu humiliant de rester enfermé dans la maison parmi les femmes, alors que j’ai à mener des activités d’hommes, parmi les hommes, mes concitoyens et d’éminents et remarquables étrangers. » Et si les femmes ont bien eu une Renaissance, « ce fut en général, écrit Brotton, malgré leurs homologues humanistes du sexe opposé ».


On ne peut résumer Bazar Renaissance. Il faut se laisser emporter par ce voyage au long cours à travers les mers et les océans, à travers les cités et les pays, par ces rencontres inattendues avec des hommes et des femmes admirables aux langues, aux curiosités et aux religions multicolores, qui coopéraient malgré leurs multiples différences et qui inventèrent un monde nouveau.

 

Ils trouvaient tous leur inspiration dans ce bazar de la Méditerranée orientale qui fut « la véritable source de la Renaissance européenne », un bazar qui rappelle le « village global » dans lequel nous vivons aujourd’hui.

 

http://blog.mondediplo.net/2011-11-02-Le-Bazar-Renaissance-Comment-l-Orient-et-l-islam

 

http://havredesavoir.fr/bazar-renaissance/

 

 

.

Lire aussi :

 

 

La Renaissance arabe et l'avenir de la pensée mondiale (1) - Lettre aux intellectuels tunisiens , 13 novembre 2011


La Renaissance arabe conduira-t-elle la planète de la raison à la résurrection philosophique et culturelle d'une civilisation européenne désacralisée, mais sans que son rationalisme à bout de souffle la conduise à une connaissance plus profonde de l'encéphale du pithecanthropus erectus et à de nouvelles élévations de la pensée? Ce qui est sûr, c'est que dans le cas où une symbiose se dessinerait entre l'avenir intellectuel de l'islam et le destin d'une Europe philosophique à laquelle le génie du "Connais-toi" socratique a donné son élan il y a vingt-cinq siècles, les chemins de cette nouvelle aventure seraient clairs et évidents sous le soleil, tellement ils traceraient des routes prévisibles dans l'histoire de l'hémoglobine du monde.

 (…)

 

Dernière mise en ligne sur le site de Manuel de Diéguez
 
http://www.dieguez-philosophe.com /

 

.

Repost 0
Published by Eva R-sistons au choc de civilisations - dans Alliance civilisations
commenter cet article
20 janvier 2011 4 20 /01 /janvier /2011 02:46

Fondation éthique planétaire

De Nature et Culture en Hautes-Terres.

Aller à : Navigation, rechercher

Vous avez fondé et vous dirigez la Fondation éthique planétaire. Un forum de réflexion mondiale dans lequel siègent des personnalités illustres de tous horizons. La Fondation éthique planétaire affirme que la paix entre les nations ne pourra advenir que s’il y a une paix entre les religions. Sur quel fondement commun un catholique, un bouddhiste et un musulman peuvent-ils fonder cette paix ? Qu’ont-ils en commun ?

Ni le dogme, ni la foi, ni la doctrine. Mais ils partagent une attente éthique, une même conviction. Résumons : l’homme ne peut tuer un homme, il ne peut mentir, ni voler, ni tromper. Ce sont là des valeurs fondamentales, des normes incontournables et des attitudes essentielles à la dignité de la personne. On ne peut avoir des droits de l'homme sans les devoirs de l’homme. Et ce sont ceux-là que nous souhaitons promouvoir pour que du dialogue naisse la paix. Notre fondation recherche, fait de la formation, organise des rencontres interculturelles et interreligieuses. Les Français feraient bien de s’y intéresser un peu…

 

Sommaire

[masquer]

Repères historiques

Le problème d'une « éthique planétaire » remonte au livre-programme intitulé Projet d'éthique planétaire (1990 ; traduction française aux Editions du Seuil, 1991).

Dans ce livre, l'auteur, Hans Küng, lance et justifie l'idée que les religions ne pourront contribuer à la paix dans le monde qu'en réfléchissant à ce qui dès à présent leur est commun dans le domaine des convictions éthiques. Un consensus de base doit être réalisé dans l'avenir autour de valeurs permanentes indiscutables, de critères de jugement intangibles et d'attitudes personnelles fondamentales.

Le « projet d'éthique planétaire » est porté par les convictions essentielles suivantes :

  • pas de paix dans le monde sans paix entre les religions ;
  • pas de paix entre les religions sans dialogue entre les religions ;
  • pas de dialogue entre les religions sans une recherche sur les principes à l'intérieur de chaque religion.

Cette recherche autour des principes à promouvoir a abouti à un premier résultat d'importance : la « Déclaration pour une éthique planétaire », proclamée par l'Assemblée des religions du monde à Chicago en 1993 et rédigée d'abord dans ses grandes lignes par Hans Küng, dans le cadre et à l'initiative de l'Institut d'Etudes Oecuméniques de l'Université de Tübingen.

Avec cette Déclaration, des représentants de toutes les religions se sont, pour la première fois, mis d'accord sur des principes d'une éthique planétaire. Ils se sont engagés en faveur de quatre orientations irréversibles, à concrétiser dans les situations particulières :

La création de la Fondation Ethique Planétaire est due à Monsieur le Comte K. K. von der Groeben.

Impressionné par le livre Projet d'éthique planétaire, il a décidé de consacrer une somme considérable à la diffusion de l'idée d'une « éthique planétaire ». Selon les mots du fondateur, la Fondation doit « montrer aux hommes qu'il existe des valeurs qui apportent plus de satisfactions que le bien-être matériel et qu'il y a une joie à s'investir dans des objectifs élevés. Il faut nous libérer de la « réalisation personnelle » qu'on met tellement en avant aujourd'hui et expliquer clairement aux hommes de ce temps que pour vivre ensemble en paix et dans la liberté, nous avons besoin de normes éthiques de haute exigence. Peut-être d'autres personnes nous rejoindront-elles. Le travail et les tâches à accomplir ne manquent pas! »

Les revenus du capital de la Fondation assureront de façon durable le travail d'un petit groupe de recherche, sous la direction de Hans Küng, au service d'une éthique planétaire. La Fondation soutiendra aussi d'autres initiatives et d'autres projets allant dans le sens des tâches qu'elle s'est assignées. La « Déclaration sur l'éthique planétaire » publiée par l'Assemblée des religions du monde constitue le programme de base pour le travail de la Fondation.

Les objectifs de la fondation

La Fondation Ethique Planétaire doit sa création en 1995 au comte Karl Konrad von der Groeben qui prit la décision, après avoir lu le livre Projet d'éthique planétaire, d'engager une somme considérable pour la diffusion de l'idée d'une éthique planétaire. Grâce aux revenus du capital de la Fondation, le travail d'une petite équipe de chercheurs oeuvrant sous la direction de Hans Küng est assuré pour une longue durée. Le travail trouve sa base et son programme dans la Déclaration du Parlement des religions du monde.

La Fondation est engagée dans trois domaines :

1. Réalisation et promotion de la recherche interculturelle et interreligieuse : • Recherche de base en théologie et en sciences des religions, notamment par la publication et la diffusion d'ouvrages scientifiques (livres, articles) en vue d'une meilleure compréhension interculturelle et interreligieuse.

2. Engagement dans un travail de formation interculturelle et interreligieuse : • Activités formatrices - enseignement, conférences - visant la diffusion des résultats des travaux de recherche, et en particulier de l'idée même d'une éthique commune à toute l'humanité ; diffusion au niveau national et international dans les universités populaires, les académies, les écoles, les collèges, les groupements, les partis et des associations variées. • Formation de personnes intéressées par des rencontres, des conférences et des exposés, des séminaires et des ateliers, en vue d'un approfondissement du thème de l'éthique planétaire. • Présentations pour le grand public, au service d'une éthique planétaire, à l'aide des médias (articles de journaux, interviews, radio et TV). • Production de moyens audiovisuels, p.ex. : le projet multimédia « Sur les traces des religions » (en allemand : Spurensuche) – comprenant sept films vidéo, un livre explicatif et un CD-ROM, sans oublier la présente exposition « Religions du monde – Paix mondiale – Ethique planétaire ».

3. Réalisation et soutien des rencontres interculturelles et interreligieuses : • Initiatives dans les domaines social, politique et culturel, favorisant l'entente entre les peuples (p.ex. : établir des mesures visant à développer la confiance entre différentes religions). • Rencontre entre représentants de différentes cultures et religions (colloques, voyages d'étude, congrès). • Développement du réseau de relations déjà établi. • Accès aux documents-clés et à la littérature sur Internet (site général : http://www.weltethos.org ; et site d'éducation (en allemand) : http://www.schule-weltethos.de).

Depuis sa création en 1995, l'activité de la Fondation s'est étendue dans différents domaines de la société. Elle suscite un vif intérêt, jusque dans les milieux de l'ONU. D'autres fondations d'éthique planétaire ont vu le jour en Suisse en 1996, en République tchèque en 1999, aux Pays-Bas en 2000, au Mexique et en Colombie en 2006, à quoi s'ajoute, en 2001, une « Initiative Ethique Planétaire » en Autriche. L'écho positif que rencontrent les activités de la Fondation montre qu'elle s'est attelée à une tâche urgente : fournir un fondement éthique à la mondialisation.

Liens externes

Voir aussi

.

http://91.121.41.10/wiki/index.php/Fondation_%C3%A9thique_plan%C3%A9taire

Repost 0
Published by Eva R-sistons au choc de civilisations - dans Alliance civilisations
commenter cet article
11 janvier 2011 2 11 /01 /janvier /2011 08:23
  • : Le blog de ritapitton.over-blog.com
  • (cliquer sur la photo)
  • Le blog de ritapitton.over-blog.com
  • : Esprit matière transcendance immanence ordre na Culture
  • : Philosophie spirituelle engagée à spiritualiser l'humanité .Exorciste qui contrôle les Forces des Ténèbres par la Transcendance

 

Bonjour à tous  . 

 

Dans le monde moderne il est question de choc des civilisations plutôt  que de communion  .Et le choc engendre la guerre pas la paix .
Les cultures religieuses  diffèrent mais elles appellent toutes à la paix , au bien ,à la tolérance , à l'amour .La paix mondiale passe par la paix des religions établies. Chaque religion est une étoile qui enseigne le Bien.

Comparez les enseignements des diverses religions sur la fraternité par exemple :
(1)  Christianisme :  Que l'amour fraternel vous lie d'une mutuelle affection !
(2) Judaîsme : Dieu a crée tous les hommes comme frères et comme tels ils devraient toujours vivre ensemble .
(3) Islam :  L'humanité est une famille , un peuple  ; tous les humains sont des frères . Dieu aime ceux qui vivent ainsi .
(4)Bouddhisme : Un ami c'est un grand trésor : chéris le comme un frère .
(5)Hindouisme yogique : Une bonne personne ne fait pas de distinction entre un étranger et un frère .
(6)Confucianisme  /Taoîsme : Amitié et fraternité sont des vertus cardinales .
(7)Baha'îsme : Tous les hommes appartiennent à la race de Dieu .

Les religions sont donc importantes pour les masses qui n'ont pas un haut degré de compréhension de Dieu
Ne détruisez pas les religions : elles sont les garde -fous de l'humanité . N"attaquez pas les prophètes des grandes religions .
Les chefs religieux doivent impérativement cohabiter pour promouvoir la paix mondiale et établir les rapports fraternels  entre les hommes de toutes les races et de toutes les confessions .Ils devraient aspirer les diverses religions dans la Religion Universelle au lieu d'essayer d'imposer leur vérité  respective fragmentaire et imparfaite .

L'être humain évolue spirituellement lorsqu'il dépasse le palier religieux  compartimenté et devient universel .Il se prépare ainsi à accéder après la mort aux Hautes Sphères Pures où régne l'harmonie  jamais  la discorde .

Attention !  cette religion universelle  n'implique pas le rejet de sa propre culture religieuse mais un  dépassement salutaire .  Ainsi le juif étudiera la Kabbale tout en restant dans le cadre de sa propre  culture ; le musulman par le soufisme approfondira sa connaissance de Dieu : Idem pour les autres cultures . COMMUNION .

Les religions orientales possèdent la connaissance de l'architecture de l'Univers  mais elles se débarrasseront de leur côté animiste pour se tourner vers ce qui est en HAUT uniquement . Exit la facette animiste orientale exercée  dans  le culte des  Forces de la Nature .

Des chaînes retiennent l'homme à une conscience matérielle .Il est attaché à ses proches, à sa patrie , à l'or , aux biens matériels , à ses désirs ,aux plaisirs , à ses coutumes religieuses sans pour autant avoir une vraie connaissance de Dieu .Et les gens ne changent pas de religion :  lorsqu'ils appartiennent à une religion ils ne s'intéressent pas aux autres religions .

Une approche scientifique et philosophique les  concerne tous  et les ferait dépasser leurs  théologies respectives  .Le chercheur qui dépasse intelligemment  sa foi personnelle imparfaite passe automatiquement de la divergence qui divise à la convergence qui rassemble .Dépassez les religions et vous constatez qu'à un niveau spirituel  plus élevé  on n'est plus dans le domaine de la foi mais dans celui de la Connaissance , de la Science Divine .Pas de place pour le doute .

Sinon bonjour au CHOC des civilisations !!!

Je vous recommande le blog d'EVA : http://  eva-communion-civilisations.over-blog.com     Eva est une  intelligente femme de paix en guerre contre la guerre , contre tout choc de civilisations . Elle aspire à la paix dans l'UNITÉ humaine car elle sait voir l'unité dans la diversité .Que le Très HAUT la garde  ! Amen .
- Heureux ceux qui procurent la paix
http://eva-communion-civilisations.over-blog.com/article-21724528.html
- La communion des civilisations, comme à Grenade

Merci de votre attention . R.I .T .A     RÉSEAU :   TERRE / CIEL

 

 

http://ritapitton.over-blog.com/pages/communion-des-civilisations-4184878.html

Repost 0
Published by Eva R-sistons au choc de civilisations - dans Alliance civilisations
commenter cet article
26 novembre 2010 5 26 /11 /novembre /2010 06:51

J'ai reçu ce commentaire :

 

"Puisons un peu de sagesse dans l’histoire : Alexandre le Grand a su favoriser un compréhension mutuelle entre Grecs et Barbares conquis : avec l’alexandrinisme, il n’y a ni vainqueurs ni vaincus, mais au contraire un processus d’assimilation réciproque entre deux grandes cultures, basé sur un échange d’expériences et de valeurs partagées :

http://www.villemagne.net/site_fr/alexandre-le-grand-rapprochement-de-l-orient-et-de-l-occident.php"

 

Alexandre tranchant le nœud gordien par Jean Simon Berthélemy.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Alexandre_le_Grand

Rapprochement de l’Orient et de l’Occident

Roman


Pour être averti
de la parution :

La rencontre entre Orient et Occident se reflète dans la littérature grecque bien avant l’époque d’Alexandre le Grand. Ainsi, au Ve siècle avant Jésus-Christ, le poète tragique Euripide évoque-t-il le mélange entre Grecs et Barbares dans l’Asie du Grand Roi :

« J’ai quitté les champs riches en or de la Lydie et ceux de la Phrygie pour gagner les plateaux de la Perse brûlés par le soleil, les murailles de Bactriane, le pays des Mèdes aux hivers glacés, l’Arabie heureuse et toute l’Asie, qui s’étend au long des flots salés et écumants, l’Asie où les Grecs mêlés aux Barbares peuplent des villes aux solides remparts. » (1)

Alexandre voulait s’intégrer lui-même, et les Macédoniens avec lui, à la tradition achéménide (..)

 

Voir l'article et les autres articles ici :

 

           http://www.villemagne.net/site_fr/alexandre-le-grand-rapprochement-de-l-orient-et-de-l-occident.php

 

 

Repost 0
Published by Eva R-sistons au choc de civilisations - dans Alliance civilisations
commenter cet article
3 mai 2010 1 03 /05 /mai /2010 06:03

"En Iran, nos synagogues ne sont pas gardées, elles sont en sécurité."  


 

 
ciamak.jpgCiamak Morsadegh est le député représentant la minorité juive au Parlement iranien. Il vient d'effectuer une visite en France, où il a participé à un colloque sur les minorités religieuses dans la République islamique.
 

 
 
Le Figaro : quel est le sens de votre visite en France ?
 
Ciamak Morsadegh : A titre privé, j’ai rencontré des membres de la communauté juive française pour leur dire que la perception donnée par les médias des minorités religieuses en Iran est erronée. L’Iran a la plus large communauté juive du Moyen-Orient après Israël, avec entre 25 et 30 000 membres. Nous sommes politiquement et socialement intégrés. Nous n’avons pas de problèmes avec les musulmans. Il y a vingt ans, il y avait 35-40000 juifs en Iran. Après la révolution, certains ont émigré surtout aux Etats-Unis, moins de 1% sont allés en Israël. Savez-vous que nous avons l’un des taux d’assimilation et de mariages mixtes les plus faibles des communautés juives à travers le monde, à peine 2%. Nos jeunes n’ont pas de problèmes pour se marier. Nos synagogues ne sont pas gardées, elles sont en sécurité.
 

 
 
Vous vous considérez d’abord comme juif ou comme Iranien ?Ce sont deux questions différentes. Je suis Iranien de nationalité, mais religieusement, je suis juif. Je prie en hébreu, mais je pense et parle en farsi. Comme près de 90% des juifs iraniens, je respecte le shabbat, je suis observant.
 

 
 
Quand le président de la République, Mahmoud Ahmadinejad, met en doute la réalité de l’holocauste ou déclare qu’il veut rayer Israël de la carte, ne vous sentez-vous pas offensé par de telles attaques négationnistes ?
 
Le président Ahmadinejad a dit qu’Israël, par sa politique agressive, serait tôt ou tard rayé de la carte. Quant à l’Holocauste, c’est une réalité historique que personne ne peut nier. Je sens cette blessure en moi. Des millions de juifs ont été massacrés. Personne ne peut dire le contraire. Mais qui sont les coupables ? Des Européens, et même des Français qui ont collaboré avec les Allemands. En tant que juif, je me sens vraiment attaché au souvenir de l’holocauste. Mais j’ai aussi le devoir d’empêcher que les droits de l’homme soient bafoués ici ou là. La victime ne peut s’arroger le droit de faire ce qu’elle veut, sous prétexte qu’elle a été victime. C’est pourquoi Israël doit cesser d’occuper la terre des Palestiniens. C’est mon devoir de défendre les Palestiniens dans leur combat pour leur indépendance. Il n’y a ni bonne ni mauvaise ségrégation.
 

 
 
Comment améliorer les relations franco-iraniennes, actuellement exécrables ?
 
L’Iran et la France ont beaucoup en commun : un passé révolutionnaire, un patrimoine culturel important. Les deux pays peuvent travailler ensemble, surtout aujourd’hui que la domination américaine est remise en question par de nombreux pays à travers le monde. Mais pour cela, les Français doivent définir une nouvelle ligne de conduite qui prenne en compte leurs intérêts propres, et non pas s’aligner derrière tel ou tel pays. Réfléchissez à ce que sont vos intérêts à moyen terme en Iran ? En s’associant à la décision de sanctionner l’Iran à l’ONU, la France va perdre beaucoup d’opportunités d’investissements dans notre pays, qui est un pays riche dans lequel les entreprises françaises avaient une position importante il y a seulement cinq ans de cela.
 

 
 
En cas de frappes militaires contre l’Iran, comment réagiront vos concitoyens ?
 
Je n’imagine pas que des militaires occidentaux  mettent à exécution un tel projet. Mais je rappellerai tout de même un point d’histoire. Pendant la guerre que nous déclara l’Irak en 1980, et que beaucoup de pays occidentaux soutenaient dont la France afin de faire pression sur l’Iran révolutionnaire, qu’a fait le peuple à l’époque ? Les Iraniens se sont serrés les coudes. Peu importe les ethnies, peu importe les religions : lorsqu’il s’agit de la défense de l’intégrité territoriale, il n’y a plus de différence entre un juif, un musulman et un chrétien en Iran. Tous les Iraniens seront prêts à sacrifier leur vie pour défendre leur pays.
 
Repost 0
Published by Eva R-sistons au choc de civilisations - dans Alliance civilisations
commenter cet article
1 mars 2010 1 01 /03 /mars /2010 04:23



El Andalous


Je suis un Européen du Sud, pour moitié andalou, autant dire à demi-musulman. Je sais trop ce que notre vieux continent doit à l'islam espagnol, et d'abord le retour à la raison grecque. [...] Non seulement les musulmans d'Espagne ouvrirent à la raison un espace où Averroès, Avicenne et Maïmonide s'aventurèrent hardiment, ils furent également médecins, géographes, astronomes, historiens, mathématiciens, alchimistes et physiciens, architectes miraculeux, musiciens raffinés, jardiniers délicats, horticulteurs et artisans subtils. Durant près de cinq siècles, les califes et les émirs ont tenu école de tolérance, défendant les juifs, accueillant les chrétiens, cohabitation sans exemple en ces temps de fanatisme. Cet héritage, je fais plus que l'accepter, j'en tire fierté.


Michel del Castillo


18 Janvier 2002, extrait de
Je suis un musulman,  
Le Monde

Al Andalus


http://alainindependant.canalblog.com/archives/2010/02/28/17078825.html

Repost 0
Published by Eva R-sistons au choc de civilisations - dans Alliance civilisations
commenter cet article

Présentation

  • : Eva pour la communion des civilisations
  • Eva pour la communion des civilisations
  • : Eva est une femme de paix, de consensus, s'opposant au "choc de civilisations", prônant la tolérance, le dialogue et même la communion de civilisations. Elle veut être un pont fraternel entre les différentes religions monothéistes. Elle dénonce les fondamentalismes, les intégrismes, les communautarismes sectaires et fanatiques, repliés sur eux, intolérants, va-t-en-guerre, dominateurs, inquisiteurs, haineux, racistes, eugénistes, impérialistes.
  • Contact

Recherche