Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 janvier 2015 6 31 /01 /janvier /2015 09:40

,

 

choc-civilisations-cte-valmy-samuel_huntington.jpg

 

Quel choc de civilisations ?

L'opinion d'eva R-sistons

 

 

Quel choc de civilisations ?

 

Souvenez-vous ! Forte de mes origines multiples et de la tolérance familiale apprise, j'ai ouvert ce blog pour promouvoir le dialogue, la communion, la fraternité entre les différentes religions et civilisations. Au fil des années, il m'a été de plus en plus difficile de le remplir. J'ai découvert trop de choses contrecarrant en particulier mon souhait d'être un PONT entre les individus !

 

Religion, cela veut dire re-lier, créer du lien, avec Dieu d'abord, ensuite entre les hommes. Or artificiellement, pour des raisons impériales, impérialistes, de domination et de prédation, l'Oligarchie a suscité des barrières pour dresser les individus les uns contre les autres. C'est l'éternel "diviser pour régner" ! Et il est si commode de créer des boucs-émissaires pour que les peuples s'en prennent à leur voisin (hier communiste ou Juif, aujourd'hui Musulman) plutôt qu'aux auteurs de leurs souffrances, tout en haut, avec des Rothschild ! Alors, oui, artificiellement, les Occidentaux créent des scénarios abominables, dignes des pires horreurs d'Hollywood. La peur est semée dans l'Opinion, entraînant une soumission toujours plus grande. Car les médias nous abreuvent quotidiennement d'attentats "terroristes", de méfaits "islamistes"... En réalité, le trop fameux "terrorisme islamiste" est l'oeuvre de l'Occident qui avec l'argent des monarchies pétrolières complices, finance, arme, fanatise, drogue des individus précaires (sur le plan social ou mental), et ainsi tout est truqué.

 

 

choc-civilis-copie-1.jpg


 

Et puis, j'ai découvert voici deux bonnes années une effrayante doctrine : Celle des Talmudo-Sionistes, hélas aux commandes d'Israël avec des fanatiques comme Netanyahu, Liberman, Meyer-Habib... ou des colons bellicistes. Cette doctrine repose sur cinq abominables piliers : Un peuple "élu", une race "supérieure", dominer tout, éliminer ou mettre en esclavage les goyim (non Juifs) ! Et finalement, c'est la doctrine du Nouvel Ordre Mondial qui étend ses tentacules barbares sur le monde...

 

choc-civilisations-voile-cte-valmy-samuel_huntington.jpg

 

Alors, entre les "terroristes" mercenaires de l'Occident osant se proclamer "démocrate", les chocs artificiels de civilisations, les Partis politiques prospérant sur la haine et le rejet de l'autre, les doctrines barbares, comment travailler à l'union, la fraternelle communion des humains ?

 

Je ne sais plus quoi faire, et j'en souffre.

 

Et je ne sais plus comment alimenter ce blog...

 

A chacun de nous, finalement, de faire briller là où il est une petite lumière de tolérance, d'amour, de fraternité...

 

Ce sera le bonheur et la victoire de tous, et la défaite de ceux qui, pour des raisons de domination ou d'intolérance, travaillent à diviser les humains pour le profit des plus nantis sans scrupules...

 

eva R-sistons (chantal dupille)

 

 

unite-fraternite.jpg

 

 


 

 

 

 


 

 


 

 

 

...................

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans choc civilisations
commenter cet article
30 octobre 2014 4 30 /10 /octobre /2014 00:57

 

.  

OB-pub-panneau.jpg

...

Pour ne plus voir les sales pubs

qu'over-blog impose désormais contre nous,

téléchargez un logiciel Addblock

 

 

Le choc des civilisations selon Vladimir Poutine

 

poutine-et-barack-obama.jpg

Discours de Vladimir Poutine au Club International de Discussion Valdaï, le 24 octobre, 2014 sur le thème : L’ordre mondial, de nouvelles règles ou un jeu sans règles ?

 

Chers collègues, Mesdames et Messieurs, chers amis,

C’est un plaisir de vous accueillir à la XIe réunion du Club Valdaï.

Il a déjà été mentionné que le Club a de nouveaux co-organisateurs cette année. Ils comprennent des organisations non gouvernementales russes, des groupes d’experts et de grandes universités. Il a également été suggéré d’élargir les discussions à des questions qui ne sont pas seulement liées à la Russie elle-même, mais aussi à la politique et à l’économie mondiales.

J’espère que ces changements dans l’organisation et le contenu des sessions renforceront l’influence du Club en tant que forum de discussion et d’experts de premier plan. Dans le même temps, j’espère que « l’esprit de Valdaï » sera conservé – cette atmosphère libre et ouverte, cette opportunité d’exprimer toutes sortes d’opinions très différentes et franches.

Permettez-moi de dire à cet égard que je ne vais pas vous décevoir et que je vais parler directement et franchement. Certains de mes propos pourront sembler un peu trop rudes, mais si nous ne parlons pas directement et honnêtement de ce que nous pensons vraiment, alors il est absolument inutile de tenir de telles réunions. Il serait préférable, dans ce cas, de se contenter des rencontres diplomatiques, où personne ne dit rien qui ait une véritable portée et, reprenant les paroles d’un célèbre diplomate, où vous vous rendez compte que les diplomates ont une langue faite pour ne pas dire la vérité.

Nous nous réunissons pour d’autres raisons. Nous nous réunissons pour nous parler franchement. Nous avons besoin d’être directs et francs aujourd’hui, non pas pour s’envoyer des piques, mais afin de tenter de faire la lumière sur ce qui se passe dans le monde, d’essayer de comprendre pourquoi le monde est de moins en moins sûr et de plus en plus imprévisible, et pourquoi les risques augmentent partout autour de nous.

Les débats d’aujourd’hui se sont tenus sous le thème : De nouvelles règles ou un jeu sans règles ? Je pense que cette formule décrit avec précision le tournant historique que nous avons atteint aujourd’hui et le choix auquel nous sommes tous confrontés. Bien sûr, il n’y a rien de nouveau dans l’idée que le monde est en train de changer très rapidement. Je sais que c’est quelque chose dont vous avez parlé durant les échanges d’aujourd’hui. Il est certainement difficile de ne pas remarquer les transformations dramatiques dans la politique mondiale et dans l’économie, dans la vie publique, dans l’industrie, l’information et les technologies sociales.

Permettez-moi de vous demander dès maintenant de me pardonner si j’en viens à répéter ce que certains des participants à la discussion ont déjà dit. C’est pratiquement inévitable. Vous avez déjà eu des discussions détaillées, mais je vais exposer mon point de vue. Il coïncidera avec le point de vue des participants sur certains points et divergera sur d’autres.

Tandis que nous analysons la situation d’aujourd’hui, n’oublions pas les leçons de l’histoire. Tout d’abord, les changements dans l’ordre mondial – et tout ce que nous voyons aujourd’hui constitue des événements de cette ampleur – ont généralement été accompagnés sinon par une guerre et des conflits à l’échelle mondiale, du moins par des chaînes de conflits locaux intenses. Deuxièmement, la politique mondiale est avant tout une question de leadership économique, de guerre et de paix, avec une dimension humanitaire, incluant les droits de l’homme.

Aujourd’hui, le monde est plein de contradictions. Nous devons être francs en nous demandant mutuellement si nous avons un filet de sécurité fiable et bien en place. Malheureusement, il n’y a aucune garantie et aucune certitude que le système actuel de sécurité mondiale et régionale soit en mesure de nous protéger des bouleversements. Ce système a été sérieusement affaibli, fragmenté et déformé. Les organisations internationales et régionales de coopération politique, économique, et culturelle traversent également des temps difficiles.

Oui, un grand nombre des mécanismes actuels visant à assurer l’ordre mondial ont été créés il y a très longtemps, y compris et surtout dans la période suivant immédiatement la Seconde Guerre mondiale. Permettez-moi de souligner que la solidité du système créé à l’époque reposait non seulement sur ​​l’équilibre des forces et les droits des pays vainqueurs, mais aussi sur le fait que les « pères fondateurs » de ce système se respectaient mutuellement, n’essayaient pas de mettre la pression sur les autres, mais tentaient de parvenir à des accords.

L’essentiel est que ce système doit se développer, et malgré ses diverses lacunes, il doit au moins être capable de maintenir les problèmes mondiaux actuels dans certaines limites et de réguler l’intensité de la concurrence naturelle entre les nations.

Je suis convaincu que nous ne pouvions pas prendre ce mécanisme de freins et contrepoids que nous avons construit au cours des dernières décennies, parfois avec les plus grands efforts et difficultés, et tout simplement le détruire sans rien reconstruire à sa place. Sinon, nous serions laissés sans instruments autres que la force brute.

Ce que nous devions faire était de procéder à une reconstruction rationnelle et de l’adapter aux nouvelles réalités du système des relations internationales.

Mais les Etats-Unis, s’étant eux-mêmes déclarés vainqueurs de la Guerre Froide, n’en voyaient pas le besoin. Au lieu d’établir un nouvel équilibre des forces, essentiel pour maintenir l’ordre et la stabilité, ils ont pris des mesures qui ont jeté le système dans un déséquilibre marqué et profond.

La Guerre Froide a pris fin, mais elle n’a pas pris fin avec la signature d’un traité de paix comprenant des accords clairs et transparents sur le respect des règles existantes ou la création d’un nouvel ensemble de règles et de normes. Cela a créé l’impression que les soi-disant « vainqueurs » de la Guerre Froide avaient décidé de forcer les événements et de remodeler le monde afin de satisfaire leurs propres besoins et intérêts. Lorsque le système actuel des relations internationales, le droit international et les freins et contrepoids en place faisaient obstacle à ces objectifs, ce système été déclaré sans valeur, obsolète et nécessitant une démolition immédiate.

Pardonnez l’analogie, mais c’est la façon dont les nouveaux riches se comportent quand ils se retrouvent tout à coup avec une grande fortune, dans ce cas sous la forme d’un leadership et d’une domination mondiale. Au lieu de gérer leur patrimoine intelligemment, pour leur propre bénéfice aussi bien sûr, je pense qu’ils ont commis beaucoup de folies.

Nous sommes entrés dans une période de différentes interprétations et de silences délibérés dans la politique mondiale. Le droit international a maintes fois été forcé de battre en retraite, encore et encore, par l’assaut impitoyable du nihilisme légal. L’objectivité et la justice ont été sacrifiées sur l’autel de l’opportunisme politique. Des interprétations arbitraires et des évaluations biaisées ont remplacé les normes juridiques. Dans le même temps, l’emprise complète sur les médias de masse mondiaux ont rendu possible, quand on le désirait, de présenter le blanc comme noir et le noir comme blanc.

Dans une situation où vous aviez la domination d’un pays et de ses alliés, ou plutôt de ses satellites, la recherche de solutions globales s’est souvent transformée en une tentative d’imposer ses propres recettes universelles. Les ambitions de ce groupe sont devenues si grandes qu’ils ont commencé à présenter les politiques qu’ils concoctaient dans leurs corridors du pouvoir comme le point de vue de l’ensemble de la communauté internationale. Mais ce n’est pas le cas.

La notion même de « souveraineté nationale » est devenue une valeur relative pour la plupart des pays. En essence, ce qui était proposé était cette formule : plus la loyauté de tel ou tel régime en place envers le seul centre de pouvoir dans le monde est grande, plus grande sera sa légitimité.

Nous aurons une discussion libre après mon propos et je serai heureux de répondre à vos questions et je tiens également à utiliser mon droit à vous poser des questions. Que personne n’hésite à essayer de réfuter les arguments que je viens d’exposer lors de la discussion à venir.

Les mesures prises contre ceux qui refusent de se soumettre sont bien connues et ont été essayées et testées de nombreuses fois. Elles comprennent l’usage de la force, la pression économique et la propagande, l’ingérence dans les affaires intérieures, et les appels à une sorte de légitimité « supra-légale » lorsqu’ils ont besoin de justifier une intervention illégale dans tel ou tel conflit ou de renverser des régimes qui dérangent. Dernièrement, nous avons de plus en plus de preuves que le chantage pur et simple a également été utilisé en ce qui concerne un certain nombre de dirigeants. Ce n’est pas pour rien que « Big Brother » dépense des milliards de dollars pour tenir sous surveillance le monde entier, y compris ses propres alliés les plus proches.

Demandons-nous à quel point nous sommes à l’aise avec tout cela, à quel point nous sommes en sécurité, combien nous sommes heureux de vivre dans ce monde, à quel degré de justice et de rationalité il est parvenu. Peut-être n’avons-nous pas de véritables raisons de nous inquiéter, de discuter et de poser des questions embarrassantes ? Peut-être que la position exceptionnelle des États-Unis et la façon dont ils mènent leur leadership est vraiment une bénédiction pour nous tous, et que leur ingérence dans les événements du monde entier apporte la paix, la prospérité, le progrès, la croissance et la démocratie, et nous devrions peut-être seulement nous détendre et profiter de tout cela ?

Permettez-moi de dire que ce n’est pas le cas, absolument pas le cas.

Un diktat unilatéral et le fait d’imposer ses propres modèles aux autres produisent le résultat inverse. Au lieu de régler les conflits, cela conduit à leur escalade ; à la place d’États souverains et stables, nous voyons la propagation croissante du chaos ; et à la place de la démocratie, il y a un soutien pour un public très douteux allant de néo-fascistes avoués à des islamistes radicaux.

Pourquoi soutiennent-ils de tels individus ? Ils le font parce qu’ils décident de les utiliser comme instruments dans la voie de la réalisation de leurs objectifs, mais ensuite, ils se brûlent les doigts et font marche arrière. Je ne cesse jamais d’être étonné par la façon dont nos partenaires ne cessent de marcher sur le même râteau, comme on dit ici en Russie, c’est-à-dire de faire les mêmes erreurs encore et encore.

Ils ont jadis parrainé des mouvements islamistes extrémistes pour combattre l’Union soviétique. Ces groupes se sont formés au combat et aguerris en Afghanistan, et ont plus tard donné naissance aux Talibans et à Al-Qaïda. L’Occident les a sinon soutenus, du moins a fermé les yeux sur cela, et, je dirais, a fourni des informations et un soutien politique et financier à l’invasion de la Russie et des pays de la région d’Asie centrale par les terroristes internationaux (nous ne l’avons pas oublié). C’est seulement après que des attaques terroristes horribles aient été commises sur le sol américain lui-même que les États-Unis ont pris conscience de la menace collective du terrorisme. Permettez-moi de vous rappeler que nous avons été le premier pays à soutenir le peuple américain à l’époque, le premier à réagir comme des amis et partenaires après la terrible tragédie du 11 Septembre.

Au cours de mes conversations avec les dirigeants américains et européens, je parlais toujours de la nécessité de lutter ensemble contre le terrorisme, de le considérer comme un défi à l’échelle mondiale. Nous ne pouvons pas nous résigner et accepter cette menace, nous ne pouvons pas la couper en morceaux séparés à l’aide du deux poids deux mesures. Nos partenaires ont exprimé leur accord, mais après quelques temps, nous nous sommes retrouvés au point de départ. Ce fut d’abord l’opération militaire en Irak, puis en Libye, qui a été poussée au bord du gouffre. Pourquoi la Libye a-t-elle été réduite à cette situation ? Aujourd’hui, c’est un pays en danger de démantèlement et qui est devenu un terrain d’entraînement pour les terroristes.

Seule la détermination et la sagesse de la direction égyptienne actuelle a sauvé ce pays arabe clé du chaos et de l’emprise des terroristes. En Syrie, comme par le passé, les États-Unis et leurs alliés ont commencé à financer et armer directement les rebelles et leur ont permis de remplir leurs rangs de mercenaires provenant de divers pays. Permettez-moi de vous demander où ces rebelles obtiennent leur argent, leurs armes et leurs spécialistes militaires ? D’où tout cela vient-il ? Comment l’Etat Islamique notoire a-t-il réussi à devenir un groupe aussi puissant, de fait une véritable force armée ?

Quant aux sources de financement, aujourd’hui, l’argent ne vient plus seulement de la drogue, dont la production a augmenté non pas de quelques points de pourcentage mais dans des proportions considérables depuis que les forces de la coalition internationale sont intervenues en Afghanistan. Vous êtes au courant de cela. Les terroristes obtiennent également de l’argent en vendant du pétrole. Le pétrole est produit dans le territoire contrôlé par les terroristes, qui le vendent à des prix de dumping, le produisent et le transportent. Mais d’autres achètent ce pétrole, le revendent, et font du profit, sans penser au fait qu’ils financent ainsi les terroristes qui pourraient venir tôt ou tard sur leur propre sol et semer la destruction dans leur propre pays.

Où trouvent-ils les nouvelles recrues ? En Irak, après que Saddam Hussein ait été renversé, les institutions de l’État, y compris l’armée, ont été laissés en ruines. Nous avons dit, à l’époque, soyez très, très prudents. Vous mettez les gens à la rue, et que vont-ils y faire ? N’oubliez pas que légitimement ou non, ils faisaient partie de la direction d’une grande puissance régionale, et en quoi est-ce que vous les transformez maintenant ?

Quel fut le résultat ? Des dizaines de milliers de soldats, d’officiers et d’anciens militants du parti Baas se sont retrouvé à la rue et ont aujourd’hui rejoint les rangs des rebelles. Peut-être cela explique-t-il pourquoi l’Etat islamique s’est avéré si efficace. En termes militaires, il agit très efficacement et il a certains cadres très compétents. La Russie a mis en garde à plusieurs reprises sur les dangers des actions militaires unilatérales, des interventions dans les affaires des Etats souverains, et des flirts avec les extrémistes et les radicaux. Nous avons insisté pour que les groupes luttant contre le gouvernement syrien central, surtout l’Etat islamique, soient inscrits sur les listes des organisations terroristes. Mais avons-nous vu le moindre résultat ? Nous avons lancé des appels en vain.

Nous avons parfois l’impression que nos collègues et amis sont constamment aux prises avec les conséquences de leurs propres politiques, et qu’ils dépensent tous leurs efforts dans le traitement des risques qu’ils ont eux-mêmes créés, en payant un prix de plus en plus élevé.

 

http://www.agenceinfolibre.fr/choc-civilisations-selon-vladimir-poutine/

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans choc civilisations
commenter cet article
23 janvier 2013 3 23 /01 /janvier /2013 00:40

 

Faut-il un choc des civilisations ? F d B

jeudi 21 juillet 2011, par Comité Valmy


 

C’est sur ce thème, percutant s’il en est, que se réunira l’élite mondiale les 27, 28 et 29 juillet prochain à Washington DC, à l’initiative de la très discrète, mais très huppée, société baptisée « Table Ronde de Caux ». Cette association, proche du CFR et de la Commission Trilatérale, n’ambitionne pas moins que de « moraliser le capitalisme ». C’était déjà dans ce noble but qu’elle s’était réunie, à Londres, pour mettre en place une monnaie mondiale émise par le FMI... les 10 & 11 septembre 2001.

Inutile de préciser que ce 11 septembre, alors que la nouvelle monnaie mondiale était présentée à cette noble assistance, l’émoi provoqué par l’effondrement du World Trade Center a quelques peu perturbé la réunion, comme le révèle son compte-rendu [1]. S’il restait des partisans du statu quo, il y fort à parier que ces récalcitrants, ébranlés par le choc des images en provenance de New York, ont été plus réceptifs à la nécessité d’œuvrer à la mise en place un nouvel ordre financier mondial !

Une précision d’horloger

Mais revenons à la réunion [2] à venir, celle de cette fin juillet 2011. Il est frappant de constater à quel point elle s’inscrit parfaitement dans le calendrier : quelques jours avant la date fatidique du 2 août, juste avant que, faute d’accord sur la modification constitutionnelle, les Etats-Unis devraient très logiquement être déclarés en faillite. De là à imaginer une mise en scène, une attaque « false flag » du même acabit que celle du 11 septembre 2001, en pleine réunion de l’élite mondiale, il n’y a qu’un pas que nous nous garderons bien de franchir [3]. Cela n’empêche pas de remarquer le curieux télescopage, comme si les instances qui planifient ces colloques maîtrisaient à l’avance un calendrier où les évènements qui paraissent, aux communs des mortels, soudains et fortuits y étaient inscrits longtemps à l’avance.

Ce choix de la date est remarquable à plus d’un titre. Qui aurait pu prévoir qu’un seul week-end et un seul lundi ne séparerait la fin du colloque de l’éventuelle fin du rêve américain, programmée le 2 août ? Que la veille, le 1er août, la guerre contre Kadhafi, éternel empêcheur de mondialiser en rond, devrait être terminée pour cause de ramadan ? Que ce même 1er août, l’ancien directeur général du FMI devrait être libéré ou enfermé pour de bon ? Que celle qui lui succède serait également fixée sur son sort judiciaire le 4 août ? Que les européens seraient alors en passe de s’entendre pour abandonner à l’Allemagne le peu de souveraineté qu’il leur reste ?

Inversion apparente des thèmes

Le thème retenu, lui aussi est étonnant. Le mardi 11 septembre 2001, l’élite mondiale était réunie par la Table Ronde de Caux pour disserter sur le remplacement du dollar par une monnaie mondiale, alors baptisée « Terra ». [4] Dix ans après, alors que le monde retient son souffle dans la perspective de la mise en faillite des USA, de la chute du dollar et de l’éclatement de l’euro, alors que l’Union pour la méditerranée a été remplacée par un sanglant conflit Nord-sud en Libye, la Table Ronde de Caux se réunit pour travailler sur la nécessité d’un Choc des Civilisations, choc qui avait démarré en fanfare dix ans plus tôt, lors de la réunion prémonitoire consacrée à la problématique financière actuelle.

Qui aurait pu si bien choisir ce thème et cette date, sinon, précisément, l’élite mondiale qui organise ce colloque.

Une vieille histoire

Si la Table Ronde de Caux a été créée en 1986, elle s’est ensuite inscrite dans la continuité de la Fondation Ditchley, créée, elle, en 1958, soit quelques mois après la signature du traité de Rome. La Fondation Ditchley affichait alors l’objectif de resserrer le lien transatlantique, dans l’esprit de Winston Churchill, sans préciser que le fameux resserrement du lien transatlantique consistait avant tout à asseoir la prééminence de la finance britannique.

La Fondation élabora ensuite le « Plan Ditchley » qui visait précisément à remplacer le dollar par une monnaie mondiale émise et contrôlée par le Fond Monétaire International. Selon le plan Ditchley, la politique financière et monétaire des Etats-Unis passerait, au mépris de la loi, sous le Contrôle du FMI. Ce plan permettrait au FMI de réunir dans la Banque mondiale toutes les banques centrales des différentes nations. [5]

En 1986, Olivier Giscard d’Estaing [6], aujourd’hui membre du conseil pour l’avenir du monde et président du comité pour un parlement mondial depuis 1995 [7], et Frederik Jacques Philips, alors directeur général de Philips, avec le soutien de Ryuzaburo Kaku, alors président de Canon, créaient la Table Ronde de Caux en affichant la noble mission de moraliser le capitalisme et l’objectif de court terme, plus trivial, de s’entendre avec les industriels japonais sur les prix des produits industriels, pour éviter le dumping que permettait déjà le différentiel de compétitivité en faveur de l’Extrême-Orient.

Au fil de l’eau, la Table Ronde de Caux édictait des principes de bonne gouvernance, ce qui est parfaitement louable si ces principes moraux ne concernent que les entreprises privées. Mais peu à peu, une étrange confusion s’installe, si bien que ces principes deviennent généraux et concerneraient autant les états que les entreprises. La confusion franchit une nouvelle étape en 2001, quand la table Ronde de Caux s’empare de la thématique du Plan Ditchley et préconise à son tour la monnaie mondiale FMI.

L’épisode vaudevillesque - qui restera dans les annales - est certainement le limogeage précipité de DSK, devenu trop empressé, au point que sa façon de gérer à la fois l’explosion de l’émission monétaire du FMI et la réforme de son instance dirigeante [8] aurait justifié que son remplacement programmé pour sa déclaration de candidature par Christine Lagarde a dû être avancé, avec le concours d’un room service et d’une femme de chambre. Ce spectaculaire épisode de la longue marche vers le fascisme mondial est parfaitement analysé par Thierry Meyssan dans l’article Obama, la guerre financière et l’élimination de DSK.

 ? « Moraliser » le capitalisme ?

Selon la conception « morale » de la Table Ronde de Caux, l’idée même de la démocratie n’existe pas. Les chefs d’état sont l’équivalent des PDG de multinationales, les citoyens étant considérés comme des actionnaires : « Le gouvernement est une fiducie publique ; les dirigeants sont les fiduciaires au profit de ceux placés sous leur autorité. Quand le gouvernement abuse de sa confiance, il doit perdre sa légitimité. Quand il perd sa légitimité, il doit quitter ses fonctions. » Ainsi analysent-ils le conflit libyen : Kadhafi s’étant comporté comme un mauvais PDG, une mauvaise « fiducie publique », ses actionnaires (ex-citoyens) devraient le démettre... [9]

Le mot « démocratie » a disparu du raisonnement. La séparation des pouvoirs, la souveraineté de la Nation sont ignorées au profit d’un droit divin d’ingérence par ceux-là mêmes qui déstabilisent, de l’extérieur le pays. [10] Ne parlons pas du cas particulier de la Libye avec sa structure tribale, son « guide » dépourvu de tout pouvoir constitutionnel, autant de réalités superbement ignorées par les moralisateurs du capitalisme.

En réalité, le Choc des civilisations censé camoufler l’effondrement du système financier est déjà en cours. Malgré tout, l’instauration d’un fascisme mondial, l’abolition définitive du droit international et de la liberté des peuples à disposer d’eux-mêmes ne sont pas encore acquises. Même si le pire n’est jamais sûr, Il faut bien envisager l’hypothèse que, dès la fin de ce mois, parallèlement à leurs colloques délirants, les mondialisateurs mettent en scène de nouveaux drames pour masquer aux peuples la faillite de leur système et leurs funestes desseins, sauf, si ils parviennent, à moindre frais, au consensus nécessaire au franchissement de cette nouvelle étape vers le fascisme mondial.

Ainsi ira le monde vers sa perte, jusqu’au jour où les mots retrouveront leur sens, où les ennemis de l’intérêt général seront démasqués, quand les peuples, en état de légitime défense, parviendront à faire échec à ce nouvel ordre cistercien dans un vaste mouvement libérateur, une sorte de nouvelle renaissance.


Remplacer par :

Source : DECAPACTU : Faut -il un choc des civilisations ?

 

Notes

[1] Comme le groupe a commencé à remonter après la pause d’environ 14 heures, les nouvelles ont commencé à arriver dans la salle à propos d’un avion de ligne qui venait de s’écraser sur le World Trade Center à New York. Il y avait une certaine confusion et un ou deux membres du groupe ont utilisé les téléphones mobiles internationaux pour tenter d’obtenir de plus amples renseignements. L’ampleur réelle des événements à New York, Washington, DC et en Pennsylvanie ne serait pas pleinement être connu par les participants que plus tard dans l’après-midi, à l’issue de la réunion. Incertain des détails, mais conscient une grande tragédie qui se passait, les participants resta un moment de silence et de prière pour réfléchir sur le mal violent qui avait été fait par des mains inconnues.

Le cauchemar du terrorisme aux États-Unis a choqué le monde civilisé, le 11 Septembre 2001. Nos vies ont changé comme CRT achevé sa réunion à Londres, et notre vie ne serait jamais la même. En effet, le commerce mondial - symbolisée par les tours jumelles du Centre de New York mondiale du commerce - ne sera jamais le même. Peut-être que nous pourrions espérer que d’une nouvelle effusion de l’unité et la solidarité entre les nations tirer quelques bien commun de cette atrocité terrible. Et, peut-être, peut-on espérer que la nouvelle vision globale de la Table Ronde de Caux - née à cette réunion - fera partie de ce bien commun. (Source Table ronde de Caux)

[2] -Sur le site officiel

[3] Une excommunication pour théorie du complot est si vite arrivée

[4] extrait du programme : Lundi soir, Septembre 10, 2001 :

Réception, salle Winston Churchill à la Maison du Parlement, avec le prince Michael de Kent [chef de la franc-maçonnerie mondiale] et la Rt. Hon. Lord Howe et la baronne Howe Identité & religion].

Mardi matin, 11 Septembre, 2001 - : Conférencier : Edward G. Schuh, professeur en commerce international et en politique d’investissement à l’Université du Minnesota : Thème : « Nous devons transformer le FMI en une banque centrale du monde, et le volume de « DTS » (droits de tirage spéciaux) devrait augmenter à un rythme constant."

Bernard Lietaer, professeur de finance internationale à l’Université de Louvain, a offert une présentation PowerPoint sur son papier. Sa proposition est que les multinationales adopter une monnaie parallèle à long terme, la « Terra », qui viendrait appuyer leurs résultats écologiques, économiques et sociaux si souvent entendu parler d’aujourd’hui.

[5] Source : Les sociétés secrètes au XXe siècle

[6] Très discret frère de l’Ex, celui qui avait promis de toucher la France au cœur et qui a œuvré pour sa disparition dans l’arnaque européenne (façon de tenir sa promesse ?...)

[7] comité qui milite ouvertement pour la mise en place d’un gouvernement mondial, voir l’extrait de sa « Déclaration de Buenos Aires » : « À plus long terme, l’Assemblée pourrait être transformée en un parlement mondial législatif élu au suffrage direct à la suite d’une révision de la Charte de l’ONU »

[8] -Les banquiers centraux refaçonnent le FMI

[9] - CRT Principles and Col. Gaddafi’s Legitimacy

[10] C’est précisément la logique sur laquelle se construit le discours des agresseurs otaniens sur la Libye : « Le régime de Kadhafi n’est plus le pouvoir légitime en Libye. Kadhafi et les membres de sa famille doivent partir", indique le document. Les ministres ont convenu de maintenir des contacts avec le seul Conseil national de transition (CNT) qui sera désormais "la structure du pouvoir légitime en Libye." Ainsi, l’Alliance, qui dirige l’opération en Afrique du Nord depuis le 31 mars et jusqu’à fin septembre au moins, a pour la première fois soutenu l’une des parties dans un conflit civil et s’est fixé pour but de changer le régime d’un pays souverain. » Cette violation du droit a été clairement dénoncée par le représentant russe auprès de l’OTAN en ces termes : « Ce que font certains pays membres de l’Otan est un scandale absolu qui est en contradiction flagrante avec toutes les résolutions adoptées par le Conseil de sécurité de l’Onu concernant la situation en Libye ».

 

http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1670

Site Web pour cette image

comite-valmy.org

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans choc civilisations
commenter cet article
23 janvier 2013 3 23 /01 /janvier /2013 00:34

 

 

Choc-des-civilisations-j.jpg

Le choc des civilisations n’existe pas

Posté par calebirri le 22 janvier 2013

 


La mondialisation est un phénomène irrépressible, indestructible, irréversible. Elle conduit à transformer les relations entre les Etats pour en nouer de nouvelles totalement différentes de ce qu’elles ont toujours été. Et c’est bien cette mondialisation, créée par les « occidentaux » pour continuer à faire du profit -suivant ainsi la loi « des marchés », qui est responsable de la crise actuelle : car à force de dérégulations, de modifications du droit et de la complexification de la production, les pays riches ont voulu profiter (une fois encore) des pays pauvres pour forcer leur prospérité déclinante à l’intérieur de leurs frontières -sans penser que le développement induit presque « malgré eux » à l’étranger allait finir par se retourner contre eux.

Et ce qui devait arriver arriva : c’est le retournement du capitalisme au profit des « anciens » pays pauvres contre celui des « anciens » pays riches. Les « BRIC » font aujourd’hui presque jeu égal avec les occidentaux, et même si pour les autres pays le chemin est encore long les choses bougent aussi : les révolutions arabes, les mouvements en Amérique Latine, et même le retour de la droite extrême à l’est de l’Europe sont des symptômes de cette volonté populaire d’accéder eux-aussi aux « bienfaits » de ce capitalisme.

Il apparaît donc que face à ce retournement, les pays occidentaux sont pris à leur propre piège : enfermés dans le libéralisme, ils leur est difficile de retrouver la sacro-sainte « compétitivité » en retirant plus à ceux qui n’ont déjà presque rien, le tout sans prendre trop à des riches qui ne le sont que fictivement. Il leur faut donc trouver de nouveaux marchés pour faire repartir la croissance, ce qui implique la mise en place d’une politique expansionniste ; en concurrence désormais avec ceux qu’on appelle maintenant les « émergés ».

Pour ce faire, nos gouvernants ont besoin d’une terre à conquérir, ainsi qu’un ennemi à attaquer, si possible correspondants l’un à l’autre : et nous voilà plongés dans le fameux « choc des civilisations ». Car cette terre c’est l’Afrique et ses formidables ressources, et cet ennemi c’est l’Islam. Et comme il fallait donc trouver un exutoire au peuple pour qu’il accepte les visées expansionnistes de son « camp » (l’Europe avec les USA et quelques autres), nous voilà aujourd’hui face à la réalité : le Mali, la prise d’otages en Algérie sur une plateforme gazière, le terrorisme international ; l’uranium, Areva et les Chinois…

Englués dans cette crise qui conduit peu à peu la majorité d’entre nous à la misère, les gouvernants occidentaux, mais aussi ceux des pays émergents, se disputent donc aujourd’hui les ressources formidables détenues par l’Afrique (qui elle aussi voudrait sa part du «gâteau», mais qui s’en soucie ?) pour retrouver enfin le chemin de la croissance. Devenue le seul continent « prenable » pour les deux camps qui se disputent en réalité le pouvoir et l’argent, l’Afrique est devenue le centre d’intérêt de toutes les convoitises.

Et comme il faut toujours une excuse pour s’emparer légalement du bien d’autrui – et que la colonisation n’a plus très bonne presse- nos gouvernants lui ont préféré la vieille technique de la croisade… contre le « terrorisme international islamiste » qui paraît-il frappe aux portes de l’Europe. L’islamisation de l’Afrique, dont les récentes révolutions arabes ne voulaient pas mais qui, avec le concours (involontaire ?) des occidentaux a tout de même percé, semble une aubaine pour qui recherchait un ennemi à combattre, et cela même sans être un fondu d’analyse géostratégique, non ?

Sauf que cette histoire ne tient pas debout. Ce ne sont pas les quelques 1500 djihadistes (on apprend à cette occasion que le « péril musulman » n’est pas si massif que l’on croyait !) qui vont envahir l’Europe mais bien les entreprises européennes ou chinoises (on verra qui l’emportera) qui vont envahir l’Afrique. Le « choc des civilisations », en tant qu’opposition de valeurs religieuses (Islam contre judéo-christiannisme) ou politiques (la « civilisation » occidentale contre la « civilisation » orientale) ne tient pas,il n’existe pas. En réalité c’est juste un affrontement pour le pouvoir et la richesse, comme tous les affrontements précédents. Il n’y a pas plus de « péril musulman » qu’il n’y a de « péril jaune », car ce n’est pas ainsi que se définit la lutte.

La véritable lutte, la véritable opposition, le choc qui se fait entre tous est celui des pauvres contre les riches. Il est là le choc. Tous les riches de tous les pays exploitent les pauvres de tous les pays, quelle que soit leur religion, leur couleur de peau ou leur orientation sexuelle. c’est le choc de LA civilisation capitaliste en décadence contre la montée du désir démocratique des peuples. Et c’est de ce choc que devra sortir quelque chose de nouveau, d’inconnu : soit les pauvres se rassembleront et lutteront, ensemble pour une démocratie mondiale, soit ils ne réussiront pas à vaincre et ce sera alors l’avènement d’une dictature, elle-aussi mondiale, pour le contrôle total des populations. Nous en reparlerons bientôt.

 

Caleb Irri
http://calebirri.unblog.fr

 

.

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans choc civilisations
commenter cet article
24 décembre 2012 1 24 /12 /décembre /2012 05:13

 

 

.

 

 

Chronique du choc des civilisations, nouvelle édition (2011), par Aymeric Chauprade

 

Vidéo de présentation

 


 

Chronique du choc des civilisations, nouvelle… par realpolitiktv

 

Chronique du choc des civilisations, nouvelle édition (2011)

 

Chronique du choc des civilisations, nouvelle édition (2011)

 

Des attentats du 11 septembre aux révolutions arabes du printemps 2011, en passant par l’expansion planétaire de la Chine, le retour de la puissance russe et les réveils africains et latino-américains, ou bien encore le défi migratoire mondial et la fin d’Oussama Ben Laden, les événements géopolitiques se bousculent et l’on assiste à la naissance d’un nouveau monde multipolaire, riche d’espoirs comme de menaces.

À travers des photographies souvent spectaculaires, des cartes explicatives et des textes accessibles à tous, « Chronique du choc des civilisations » présente un décryptage unique de l’actualité et une analyse des événements replacée dans le temps long de l’histoire. Une véritable grille de lecture du monde actuel éclairant les luttes implacables des relations internationales.


Chronique éditions, août 2011. ISBN 978-2-918978-80-0 — 31 euros
En vente dans toutes les bonnes librairies

 

Retrouvez Chronique du choc des civilisations sur Facebook : http://www.facebook.com/chroniqueduchocdescivilisations

 

http://blog.realpolitik.tv/chronique-du-choc-des-civilisations-nouvelle-edition-2011/

 

Repost 0
Published by Eva R-sistons au choc de civilisations - dans choc civilisations
commenter cet article
29 septembre 2012 6 29 /09 /septembre /2012 23:43

 

 

mercredi 12 septembre 2012

Ils veulent une guerre des civilisations

Fous ... ou provocateurs ?


Je réagis a chaud devant le sac du Consulat des Etats-Unis à Benghazi et l'assassinat de l'ambassadeur. Je suis pour la liberté d'expression totale mais si l'on monte des films insultants pour la philosophie ou la religion d'une partie de la planète, en l'occurence mes frères musulmans je suis choqué. Cela déshonore mes valeurs pour moi issu d'une civilisation judéo chrétienne. J'ai honte et je pense que nous sommes tous des fréres, on doit faire attention, on ne peut pas tout faire. Les personnes qui allument ces brulots ne sont pas innocentes et veulent vraiment une guerre des civilisations.

 

Qui sont ces personnes: fanatiques inconscients ou manipulés, et - si manipulés - par qui ?


http://alainindependant.canalblog.com/archives/2012/09/12/25092418.htmlP.P

Repost 0
Published by Eva R-sistons au choc de civilisations - dans choc civilisations
commenter cet article
13 septembre 2012 4 13 /09 /septembre /2012 00:19

 

choc des civilisations

http://www.mecanopolis.org/?attachment_id=20596

 

Ils veulent une guerre des civilisations

 

Fous ... ou provocateurs ?

 

Je réagis a chaud devant le sac du Consulat des Etats-Unis à Benghazi et l'assassinat de l'ambassadeur. Je suis pour la liberté d'expression totale mais si l'on monte des films insultants pour la philosophie ou la religion d'une partie de la planète, en l'occurence mes frères musulmans, je suis choqué. Cela déshonore mes valeurs pour moi issu d'une civilisation judéo chrétienne. J'ai honte et je pense que nous sommes tous des fréres, on doit faire attention, on ne peut pas tout faire.

 

Les personnes qui allument ces brulots ne sont pas innocentes et veulent vraiment une guerre des civilisations. Qui sont ces personnes: fanatiques inconscients ou manipulés, et - si manipulés - par qui ?

 


P.P

 

 

http://alainindependant.canalblog.com/archives/2012/09/12/25092418.html

 


Les fanatiques juifs talmudistes et les fanatiques néocons américains (protestants évangéliques) cherchent toujours à attiser les tensions pour provoquer le choc de civilisations qui sera juteux pour les multinationales et pour les prédateurs de tous poils (et pour les assoiffés d'hégémonie). Hollywood est une arme pour tous ces gens.  J'ajoute que ce qui est arrivé permettra aux Usraéliens de "mettre de l'ordre" en Libye, avec leurs mercenaires. Le pays doit être maté, pour que ses ressources soient pillées plus aisément. Kadhafi, lui, faisait profiter les Libyens des richesses du pays. Désormais, elles bénéficieront seulement aux Occidentaux. Note d'eva R-sistons

 

.

Repost 0
Published by Eva R-sistons au choc de civilisations - dans choc civilisations
commenter cet article
12 janvier 2012 4 12 /01 /janvier /2012 00:39

Terrorisme et “Etat Profond”

Interview du géopoliticien français Aymeric Chauprade, directeur de la Chaire de Géopolitique du Collège interarmées de défense de 2002 à 2009 à l’occasion de la sortie de la nouvelle édition de son atlas de géopolitique ”Chronique du choc des civilisations, du 11 Septembre au printemps arabe de 2011″.

Aymeric Chauprade a été licencié par le Ministère de la Défense après la publication de son Atlas Géopolitique, dévoilant le jeu de l’oligarchie derrière les services secrets et le terrorisme.  

Sa vision professionnelle, froide et cartésienne du jeu des puissants vient éclairer notre vision encore trop souvent émotionnelle… émotions, dictées par les metteurs en scène du terrorisme médiatique. Cette vidéo de 45 minutes est à partager avec vos proches, pour les aider à développer leur esprit critique et à éveiller leur esprit citoyen.

autrement le lien direct est
Repost 0
Published by Eva R-sistons au choc de civilisations - dans choc civilisations
commenter cet article
12 novembre 2011 6 12 /11 /novembre /2011 21:30

http://www.jeanmarcmorandini.com/sites/default/files/imagecache/liste_centrale_grande/-115311.jpg

http://www.jeanmarcmorandini.com/sites/default/files/imagecache/liste_centrale_grande/-115311.jpg

 

 

Alerte ! Charlie-Hebdo

facteur de divisions,

il incite à la haine raciale

et au choc de civilisations.

 

Sur ce journal bête et méchant,

j'ai publié deux articles sur mes blogs

 

eva

 

 

Jeudi 3 novembre 2011


Que penser de l'attaque contre Charlie Hebdo, suite à la publication de "Charia Hebdo"
Charlie-Hebdo :
Celui qui sème le vent, récolte la tempête !
Par eva R-sistons
.

Charlie Hebdo est un torchon, un journal infâme, ni intelligent, ni drôle, mais bête et méchant, il se situe dans la droite ligne de la Pensée unique occidentale conduisant au choc de civilisations, il ne prospère (?) que par l'insulte, la provocation, et il fait de l'argent en choquant. Ses papiers scandaleux ne rapportent pas assez ? Il s'empare de l'actualité pour faire parler de lui, et bien sûr toujours en attaquant l'Islam, sa bête noire comme toute la Presse alignée. Son obsession, même. Ennemi de l'intégrisme ? Qu'attend-il pour s'en prendre aux extrémistes juifs, de plus en plus nombreux d'ailleurs, ou aux fanatiques chrétiens néo-conservateurs si pernicieux ? Non, l'indignation est à sens unique. Comme Marine Le Pen. Journal progressiste, de gauche ? Non, journal nauséabond. Si on veut rire, et rire intelligemment, il faut lire le Canard enchaîné. Charlie Hebdo, Valls et leurs compères se roulent dans l'infâme, dans l'agressivité méchante et partisane, voire obsessionnelle. Il n'est donc pas étonnant si, à force de provoquer et de scandaliser pour exister, ils finissent par s'attirer des ennuis. Les croyants ont leur dignité. S'en prendre au Sacré, est le signe qu'on ne respecte rien, qu'on est prêt à faire n'importe quoi pour faire parler de soi, choquer, gagner du fric. Infâme ! Surtout si l'indignation est à sens unique !
.
Alors, à force de heurter, un jour on finit par s'attirer des ennuis. C'est ce qu'ils cherchent, en fait, pour vendre ! Et d'ailleurs, qui dit qu'il ne s'agit pas d'une provocation du Pouvoir de plus, pour relancer la machine infernale contre l'Islam, les Musulmans, les Arabes, tout étant d'ailleurs plus ou moins, caricaturalement, assimilé, finalement, à l'Islamisme ?
.
Les extrémismes fourmillent dans les trois religions monothéistes, mais ces journaleux ne s'attaquent qu'à un seul, comme leurs confrères de la Presse officielle, alignée.
Personnellement, je défendrai toujours la liberté de la Presse. Mais quand la dénonciation est à sens unique, visant seulement les fanatiques Musulmans, je dis que c'est une autre forme de fanatisme, obsessionnel, malsain, et que ce n'est plus de la liberté de la presse qu'il s'agit, mais de provocation - dangereuse, car elle conduit finalement à porter atteinte à la paix sociale, au bien vivre ensemble, et qu'elle mène, même, au choc de civilisation et aux guerres meurtrières ! Quelle responsabilité ! D'ailleurs, si l'on veut sincèrement défendre la liberté de la presse, il faut commencer par dénoncer les atteintes dans les Médias, chaque jour, et à la télévision. Pratiquement, tout n'est que mensonge et propagande ! Et là, les vertueux journaleux de Charlie Hebdo ne protestent pas contre les atteintes quotidiennes à la liberté de l'information !
Je dénonce avec force la répression violente de la mauvaise foi mercantile d'un Charlie Hebdo, mais je dénonce tout autant les provocations de ce torchon, et plus généralement, la Presse aux ordres des puissants. 
.
Charlie Hebdo, en faisant de la provocation stupide son fond de commerce, risque de provoquer des réactions en chaîne. Effet boomerang assuré ! Car ce que je sens, moi, c'est qu'il ne s'agit pas de "liberté", dans le cas de Charlie, mais de simple provocation pour faire parler de soi et vendre. Peut-être aussi les journaleux de cette feuille hargneuse cherchent-ils à souffler sur les braises ? Par leur comportement, en tous cas, ils participent à la curée contre les croyants Musulmans, et, finalement, à la chasse aux sorcières risquant de conduire au choc de civilisations meurtrier sinon, un jour, nucléaire. Génocidaire !
.
Et à ce titre, ils ne méritent que notre mépris. Comme ceux - s'ils ne sont pas des provocateurs aux ordres du Pouvoir - qui incendient les "incendiaires"... Aussi, je renvoie dos à dos les provocateurs et leurs "fossoyeurs". Ils ne valent pas mieux les uns que les autres, dans leur fanatisme obsessionnel ! Les uns en induisant, par leurs écrits, les futures Nuits de Cristal, les autres en brûlant les bureaux des insensés !
.
Allons, si comme moi vous aimez l'humour véritable, efficace et sans provocation, lisez le Canard. Vous savez, le Canard enchaîné, et déchaîné, fleuron de notre pays !  Symbole de l'humour français, de l'humour bien de chez nous, gouailleur et frondeur. Décapant, tout simplement !
.
Eva R-sistons aux fanatismes de tous bords et à la vulgarité imbécile.
.
.
TAGS : Charlie Hebdo, humour, Canard Enchaîné, Nuits de Cristal, fanatismes, intégrismes, médias, guerres, choc de civilisations, Musulmans, Juifs, néo-conservateurs chrétiens...
.
http://i.agoravox.fr/local/cache-vignettes/L289xH402/CharlieHebdonunef-b057f.jpg
C'est drôle, ça ? Les cons, c'est qui ? Les Musulmans ? Non, les provocateurs de la pensée unique, les insulteurs de Charlie hebdo...
.
http://www.jolpress.com/sites/default/files/styles/article_content_big/public/field/image/Image%204_1.png
.
http://palladio.free.fr/harakiri/ChH/1977-2/no367.jpg
C'est drôle, ça ? Non, c'est infâme ! J'arrête de publier des Unes de ce torchon, il m'a toujours fait horreur ! Ce n'est pas de la liberté de la presse, c'est de la presse à scandale. Pour frustrés !!!! (eva)
.
.
Lire aussi,
.

Que penser de l'attaque contre Charlie Hebdo, suite à la publication de "Charia Hebdo"

 

 

Charlie mal placé en matière de respect de la liberté :

 

(Extraits). L’hypocrisie, c’est lorsque Charlie H s’érige en chantre de la liberté d’expression alors que lorsque Siné (arroseur arrosé de son état) a griffonné une caricature qui a déplu aux patrons, son journal n’avait pas invoqué la liberté d’expression et ne s’est donc pas gêné de le virer. D’ailleurs, pour la petite histoire, Siné a été relaxé à Lyon, les juges ayant considéré qu’il »avait usé de son droit à la satire »…

L’hypocrisie, c’est lorsque l’ex directeur de ce journal  monte sur ses grands chevaux pour reproduire les caricatures danoises, alors qu’il n’a pas hésité à virer deux humoristes de France inter dont il a été promu directeur, sans s’ embarrasser d’une quelconque liberté d’expression.

Je ne soutiens pas Charlie Hebdo

 

.

http://im.wk.io/images/v/396e5/sine.jpeg

http://im.wk.io/images/v/396e5/sine.jpeg

 

.http://dutron.files.wordpress.com/2008/08/sine-vire-de-charlie-dur-detre-paye-par-des-cons.jpg

http://dutron.files.wordpress.com/2008/08/sine-vire-de-charlie-dur-detre-paye-par-des-cons.jpg

 

 

Incendies : 2 poids 2 mesures

Charlie hebdo - et les Roms

 

http://medias.francetv.fr/cpbibl/url_images/2011/11/03/image_71087393.jpg

http://medias.francetv.fr/cpbibl/url_images/2011/11/03/image_71087393.jpg

 

Charlie et les Roms

Roms : incendie, cocktail Molotov, mais pas le même écho

par Carine Fouteau - publié le jeudi 3 novembre 2011

 

Lundi 24 octobre 2011 dans la soirée, un hangar au 163 de la rue des Pyrénées, à Paris, a flambé. Des Roms vivaient depuis plusieurs mois dans cet ex-squat d’artistes, désigné comme la Maison des Roms ou la Baraka, une ancienne cartonnerie. Un homme de 55 ans, Ion Salagean, rémouleur, a perdu la vie dans le sinistre. Son corps a été retrouvé calciné le lendemain dans les décombres.


Les familles, une centaine de personnes, se sont retrouvées à la rue, leurs affaires réduites en cendre. Une enquête a été ouverte par le parquet de Paris. Plusieurs témoins ayant fait état de jets de cocktails Molotov, l’incendie pourrait être d’origine criminelle. Ces dernières semaines, les relations avec le voisinage s’étaient tendues : une pétition circulait et un rassemblement avait été organisé quelques jours auparavant pour exiger leur expulsion.


Les rescapés ont « bénéficié » de trois nuits d’hôtel puis, selon les associations qui les soutenaient, elles ont été dispersées par la mairie. Le retentissement de ce drame est resté faible. Quelques communiqués, quelques articles (ici et là). Les rares réactions sont pour la plupart rassemblées dans le site du collectif Contre la xénophobie.


Dans la nuit de mardi 1er à mercredi 2 novembre, l’incendie qui a ravagé les locaux de Charlie Hebdo, au moment où le journal satirique publie un numéro spécial Mahomet, provoque un émoi considérable. Selon la police, il a été provoqué par une projection de « cocktail Molotov » et n’a fait aucun blessé. Mais le matériel est détruit.


Responsables politiques de droite comme de gauche, associations et médias se relayent pour défendre la liberté d’expression contre le fondamentalisme religieux. Les uns condamnent tous les intégrismes, d’autres ne visent que l’islam. Le ministre de l’intérieur, Claude Guéant, s’est rendu sur place pour dénoncer « ce qu’il faut bien appeler un attentat ». Dans le désordre François Fillon, Frédéric Mitterrand, Xavier Bertrand, Nathalie Kosciusko-Morizet, Jean-François Copé, François Hollande, Martine Aubry, Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen ont fait entendre leur voix, de même que Mohammed Moussaoui ou Bernard-Henri Lévy.

Le Monde, L’Humanité et le Forum des société de journalistes ont apporté leur soutien à l’équipe de Charlie Hebdo, tandis que Libération et Le Nouvel Observateur lui ont offert l’asile. Le maire de Paris, Bertrand Delanoë, « révolté », a même proposé d’aider l’hebdomadaire « à retrouver des locaux ». « Solidarité » est le terme qui est revenu le plus souvent dans les expressions des uns et des autres.


Les Roms de la rue des Pyrénées n’ont pas eu droit à ces égards. La liberté d’expression n’était peut-être pas en jeu, mais le droit à un logement digne et la lutte contre la xénophobie.

 

 

 

http://alainindependant.canalblog.com/archives/2011/11/04/22579122.html

 

.

.

http://q.liberation.fr/photo/343527/?modified_at=1319574787&ratio_x=23&ratio_y=13&width=460

http://www.myspace.com/orchestrepoetique/blog/544654711

 

(..) Les autorités politiques ont dans cette affaire de très graves responsabilités.

En appelant à la chasse aux Roms, le Président de la République a engagé un mouvement dont on mesure aujourd'hui les conséquences. De même, la mairie du XXe arrondissement ne s'est pas illustrée pour le mieux en encourageant des manifestations de riverains où se sont mêlés manifestement des éléments carrément dangereux.

Repost 0
Published by Eva R-sistons au choc de civilisations - dans choc civilisations
commenter cet article
11 septembre 2011 7 11 /09 /septembre /2011 07:34

 

Samedi 10 septembre 2011

 

 

 



 

 

 

« Chronique du choc des civilisations »

d’Aymeric Chauprade

.

Le brillant Aymeric Chauprade revient sur le devant de la scène géopolitique avec la nouvelle version de son atlas de géopolitique :  « Chronique du choc des civilisations, du 11 septembre au Printemps arabe ». Un décryptage du monde sans concession.


On peut se procurer le livre en ligne ici.

.

Repost 0
Published by Eva R-sistons au choc de civilisations - dans choc civilisations
commenter cet article

Présentation

  • : Eva pour la communion des civilisations
  • Eva pour la communion des civilisations
  • : Eva est une femme de paix, de consensus, s'opposant au "choc de civilisations", prônant la tolérance, le dialogue et même la communion de civilisations. Elle veut être un pont fraternel entre les différentes religions monothéistes. Elle dénonce les fondamentalismes, les intégrismes, les communautarismes sectaires et fanatiques, repliés sur eux, intolérants, va-t-en-guerre, dominateurs, inquisiteurs, haineux, racistes, eugénistes, impérialistes.
  • Contact

Recherche